alexametrics
mardi 17 mai 2022
Heure de Tunis : 08:52
coronavirus
Rim Abdelmalek : le prochain variant sera encore moins dangereux
27/01/2022 | 09:29 , mis à jour à 19:00
3 min
Rim Abdelmalek : le prochain variant sera encore moins dangereux

 

La professeure et spécialiste en maladies infectieuses, Rim Abdelmalek, a affirmé que les mutations du Coronavirus le rapprochaient de la grippe. « Le Coronavirus ne veut pas tuer l’être humain afin de continuer à se propager », a-t-elle ajouté.

 

Invitée le 27 janvier 2022 par Hatem Ben Amara sur les ondes de la Radio nationale, Rim Abdelmalek a assuré que le nombre de personnes hospitalisées était faible par rapport aux épisodes épidémiques précédents. « L’encombrement des urgences est tout à fait normal. L’hiver représente la saison des complications respiratoires chez les fumeurs et des attaques chez les individus souffrant de trouble cardiaque. Il s’agit d’un phénomène saisonnier… Le Coronavirus provoque des symptômes similaires à la grippe… L’omicron reflète une grande mutation du Coronavirus… Le prochain variant sera encore moins dangereux », a-t-elle poursuivi.

La médecin a affirmé que la Tunisie était en pleine vague de contamination. Elle a expliqué que le taux de contamination pourrait augmenter, mais sans atteindre les décès enregistrés lors de la vague du variant Alpha ou du variant Delta. Elle a précisé que les cas de complications étaient généralement enregistrés chez les patients non-vaccinés.

 

 

Rim Abdelmalek a appelé les patients souffrant de maladies chroniques à consulter leurs médecins afin d’évaluer le dosage et les médicaments nécessaires en cas de contamination par le virus. La professeur a rappelé que le vaccin n’empêchait pas la contamination à 100%. « Il allège les symptômes. Néanmoins, ceci dépend de l’immunité et de la réaction de chaque personne. La vaccination nous permet d’éviter l’hospitalisation et les défaillances respiratoires », a-t-elle déclaré.

La médecin a précisé que les enfants vaccinés conformément aux calendriers vaccinaux fixés par le ministère de la Santé n’avaient pas à s’inquiéter d’une possible contamination par le Coronavirus. « Les enfants en bonne santé âgés de moins de quinze ans n’ont pas forcément besoin d’être vaccinés », a-t-elle estimé.

Concernant les tests, Rim Abdelmalek a rappelé que le test rapide était fiable à 60% pour les variants précédents. Elle a affirmé que ce taux était plus bas pour le variant omicron. « Il n’y a pas de raison de tester les enfants. Le variant omicron va se transformer en virus saisonnier. L’obligation de tester les enfants est une mesure non-conforme aux décisions émises par les autorités tunisiennes », a-t-elle dit.

 

En date du 25 janvier 2022, la Tunisie a enregistré 9.800 nouveaux cas de Coronavirus sur 28.754 tests de dépistage effectués, soit un taux de positivité de 34,08%, a annoncé le ministère de la Santé, lundi 27 janvier 2022. Ainsi, le nombre total de personnes ayant contracté le Coronavirus depuis le début de la pandémie en Tunisie a atteint 876.245 cas.

Le ministère a, également, signalé 25 décès à la même date portant le nombre total des victimes du Coronavirus à 26.096 depuis le début de la pandémie. Toutefois, le ministère a indiqué dans le bilan précédent que le nombre total de décès avait atteint 26.051. Ainsi, le décompte réel est de 45 décès à la date du 25 janvier 2022.

Par ailleurs, le bilan signale 864 patients dans les établissements hospitaliers privés et publics. Ce chiffre englobe 193 personnes en soins intensifs dont 50 sous respirateurs.

Pour rappel, la situation épidémiologique a poussé la présidence du gouvernement à décréter un couvre-feu et à interdire les rassemblements durant deux semaines renouvelables depuis le 13 janvier 2022. Le gouvernement tunisien a décidé , à la date du le 25 janvier 2022, de prolonger l'application du couvre-feu, suite au recommendations du comtié scientifique. De son côté, le minsitère de la Santé, Ali Mrabet avait considéré que la Tunisie n'a pas encore atteint le pic de contamination. 

 

Tous nos articles sur la pandémie Covid-19

 

S.G

27/01/2022 | 09:29 , mis à jour à 19:00
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Confrere
A mon avis vous votre déclaration est plutôt arrogante..
a posté le 27-01-2022 à 20:30
En tant que médecin, c'est vraiment courageux (!) ou crédule de faire cette déclaration chère Mme Rim Abdelmalek !