alexametrics
mercredi 25 novembre 2020
Heure de Tunis : 23:23
Dernières news
Réunion entre Rached Ghannouchi et une délégation du SNJT
26/10/2020 | 22:43
1 min
Réunion entre Rached Ghannouchi et une délégation du SNJT

Le président du Parlement Rached Ghannouchi a reçu, ce lundi 26 octobre 2020, une délégation du Syndicat national des Journalistes tunisiens (SNJT), composée du président du syndicat Mehdi Jelassi, de sa vice-présidente, Amira Mohamed et des deux membres du bureau exécutif, Abderraouf Bali et Ramzi Afdhal.

 

Le président du syndicat, Mehdi Jelassi a indiqué que les journalistes attendent le soutien du Parlement pour l’appui des libertés et la consolidation des législations garantissant la préservation des acquis du secteur afin de mettre un terme à sa situation précaire. Il a ajouté que le nouveau bureau du syndicat est engagé à agir en toute indépendance et loin des considérations idéologiques et politiques selon des objectifs clairs et précis.  Mehdi Jelassi a assuré que le secteur des médias est délicat, ce qui rend difficile le passage de toute initiative pouvant lui porter atteinte.

 

Pour sa part, le président du Parlement a renouvelé son engagement personnel à soutenir en permanence la liberté de la presse et de l’expression, et son encouragement de toute initiative susceptible de préserver cette liberté. Rached Ghannouchi a fait part de son soutien à l’action du syndicat, précisant que le dialogue est l’unique solution permettant de dépasser tous les conflits.

 

D’autre part, il a indiqué que le gouvernement doit impérativement publier dans le Jort la convention cadre collective signée depuis janvier 2019, assurant son rangement du côté des journalistes pour la mise en application de leurs revendications, dont, le recrutement des diplômés de l’IPSI, la lutte contre l’emploi précaire des journalistes, l’application des mesures décidées en faveur des établissements médiatiques pour faire face aux répercussions du Covid et la consolidation de l’action commune et le consensus autour du projet de loi d’instance constitutionnelle de la communication audiovisuelle.

 

 

S.H

26/10/2020 | 22:43
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Be zen
Décevant ! Très décevant !
a posté le 27-10-2020 à 21:36
Déçu de voir des journalistes aller se prosterner devant un individu dont tout le monde connait l'historique sanglant et peu glorieux.
Qu'attendent-ils au juste de lui ?
Ils n'ont fait que le légitimer au lieu de prendre leur distance avec lui.
Il ne faut pas badiner avec les principes.
Il ne faut jamais collaborer avec les traitres.
Très déçu.
Qu'en pense NB et BN ?
Houcine
Ni mensonge, ni confusion, seulement les faits.
a posté le 27-10-2020 à 14:14
C'est une ruse assez facile de nous jouer la collusion avec les ennemis de l'islam.
D'abord, personne ne peut, en raison, se prévaloir du titre de défenseur ou d'incarnatiln de l'islam. Or, ce sont des gens qui appartiennent à des mouvances belliqueuse qui usurpent un tel titre. Ce faisant, ils en usent comme arme, dans l'extension de ce terme, pour terroriser et dominer.
Les faits montrent, et démontrent la captation à des fins guerrières de la religion. Et, d'abord contre nous, les musulmans où l'on compte le plus grand nombre de victimes de leurs folies meurtrières. Puis, c'est quand même réel que furent assassinés des hommes politiques sous le règne des "frères" en Tunisie. Et, cela paraît ordinaire pour les suppôts de la secte. C'est aussi scandaleux que l'assassinat d'autres personnes, en Europe, au nom des mêmes schèmes politiques. Or, la religion n'y sert que comme couverture pour des actes criminels.
Il y a des gens qui voudraient nous entraîner dans une guerre de religion. Ils l'organisent au sein des pays musulmans, déjà, mais leur projet va plus loin puisqu'ils vise le conflit, la confrontation avec d'autres religions. Les actes terroristes accomplies ça et là par des individus manipulés sont une modalité de cette visée.
Alors, les Affes, Makhlouf et autres génies de l'insulte, de la menace et autres provocations agissent dans ce sens. Leurs actes relèvent des tribunaux.
Ils le savent. Ils sont, à ce titre bien conscients de ce qu'ils mettent en scène.
La secte, en la personne de son chef et ses suivants, porte une lourde responsabilité.
Je ne reconnais nullement de la même communauté que ces personnages dont tout me distingue.
Fort heureusement.

Abel Chater
Adieu la ruse médiatique judaïque de "islamistes" et "islamisme". Maintenant, ce sont les Musulmans et l'Islam qui bougent contre leurs ennemis.
a posté le 27-10-2020 à 12:53
Un mensonge et une désinformation médiatiques intrigants des ennemis de l'Islam, pour diviser virtuellement les Musulmans, par leurs inventions de "islamistes" et de "islamisme", comme ils le firent avec les Catholiques par leur mensonge de «intégristes» et avec les Protestants, par leur mensonge médiatique de «fondamentalistes». Ils ont détruit le Christianisme de l'intérieur des pays chrétiens et maintenant, ils pensent le réussir en creusant un fossé virtuellement imaginaire entre les mêmes frères et soeurs musulmans, comme ils l'ont fait avec les Chrétiens.
Grâce à la haine verbale du frivole président de la France, Emanuel Macron, les Musulmans se sont de nouveau réunis autour de leur Islam et autour de leur Cher Prophète Mohamed (sws). Après toutes ces attaques, ces injustices et ces intrigues contre l'Islam et les Musulmans, la prochaine renaissance de l'Islam ne se fera pas trop attendre.
Houcine
L'islamisme, ennemi interne.
a posté le 27-10-2020 à 10:41
Les islamistes confortent les ennemis de l'islam dans leur inimitié, haine et rejet de l'islam. Le mal qu'ils causent au pays, à sa population, à nos coutumes et modes de vie viennent conforter cette image négative forgée par un Occident chrétien convaincu par des siècles de domination de sa suprématie en tous domaines. Nous payons le prix d'une double peine à abandonner notre sort aux mains de gens sans foi ni loi qui nous mènent au désastre, et probablement à des confrontations directes violentes aussi bien en interne -c'est déjà le cas dans bien des pays- qu'avec des pays tiers où sévit la crise qui peut servir de détonateur pour des projets proclamés ouvertement depuis des décennies.
Nous n'avons pas été habitués, en ce pas du moins, à vivre sous le règne de l'intolérance. Nous n'étions pas moins musulmans lorsque nous partagions avec les juifs cette même terre pacifiquement et même dans une saine amitié parfois. Certes, les dominants, les colons, ne nous regardaient pas en égaux et même nous malmenaient. Ils ne nous ont jamais empêché d'honorer nos saints ou de prier qui nous semble. Nous avions sur eux le regard de l'humilité et une réserve de bon aloi quant à leurs convictions, même leur foi, et savions la place de chacun.
Nous sommes, aujourd'hui, occupés sous l'hégémonie de factions aussi débiles (Jadis ce mot voulait dire faible) que malfaisantes qui nous terrorisent spirituellement, diffusant leur poison capable de nous anéantir et de nous emporter avec elles dans leur folie.
C'est à cela que je songe voyant des journalistes aller quêter soutien auprès du chef de faction.
Je ne tombe pas dans le psychologisme en personnalisant, mais à la lecture des luttes internes de la faction on peut noter qui en est le chef, le symbole et l'initiateur.
Il ne faudrait pas beaucoup réfléchir pour prononcer le rejet de cette faction. Et laisser aux tribunaux, les vrais, le soin de parachever le travail.
Abir
Quelle imbécilité
a posté le 27-10-2020 à 10:00
"Il vous à donné quelque chose qui ne lui appartient pas et aussi qui est gratuite dans le "marché ! vous êtes vraiment des imbéciles ! vous lui avez donné une importance qui ne la mérite pas ! Cette crasse se trouve toujours servit dans des plats en or, à cause de votre naïveté et imbécilité
Ghazi
Ce n'est pas le SNJT ou les journalistes qui sont CONS
a posté le 27-10-2020 à 09:44
C'est bien ce peuple qui été tellement pris pour un SUPER CON depuis 2011, qu'il a fini par accepter qu'il est le plus CON des intelligents, ou le contraire, non seulement ça, le comble est que ça l'amuse d'être nommé par PEUPLE DE CONS (C'est l'image qu'on reflète à l'étranger), c'est le seul peuple au monde qui investit dans l'innovation de la connerie et dans l'affûtage des inepties.

'?tre Tunisien est TOUT un concept : Tu leur dis de descendre dans la rue manifester pour dégager Ghannouchi et ses partenaires, personne ne bouge, bien au contraire, ils s'en foutent.
Tu leur demande de se confiner, ils sont tous dehors, et sans masques ! Pourquoi ? C'est le concept Tunisien !

Chez le Tunisien, le laxisme et la connerie est un mode de vie depuis 2011, devenues une culture en 2019.

Les journalistes (SNJT), ont fait le tour de tout le monde, après, ils ont compris que TOUT est sous le joug de Ghannouchi, ni le gouvernement, ni votre KS.
Ghannouchi vous informe TOUS qu'il sera le président en 2024, et il le sera tant que vous continuerez à agir comme des CONS.
Il ne faut pas être un CON pour comprendre que ce peuple est un VRAI CON, il suffit de voir un mercenaire clochard, recherché par le MI (A ce jour) pour 3 affaires pénales, prendre en otage des centaines de millions de dinars, et conclure un accord avec soit disant un gouvernement.
Ah j'ai oublié, un gouvernement de CONS, d'un peuple de CONS. C'est normal.
Abir
C'est vraiment aberrant
a posté le 27-10-2020 à 08:53
85% de Tunisiens rejettent ce type criminel même le L'UGTT hier scandaient ya kiriji ya saffah ya 9atel arwah et le SNJT font une roncontre avec ce même criminel?! Vraiment c'est dégoûtant et inacceptable comme si c'est lui qui va voter à la place des députés. C'est à vomir , vous êtes sans dignité pour accepter rencontrer ce traitre criminel
Fadhel
Pauvres journalistes
a posté le 27-10-2020 à 08:45
Il se sert d'eux pour se faire une légitimité et faire oublier son islamisme pervers.
Manipulateur, il l'est. Hypocrite, il l'est encore plus. En somme, lui et ses acolytes, ils ont réuni tout ce que l'Islam a renié.
Inadmissible qu'on se laisse amener à flirter avec ces phacochères maudits.
aldo
==== KAIES SAIED --- NINNI NINNI JEK ENNOUM ====
a posté le 27-10-2020 à 08:12
ghannouchi le NOIR CORBEAU ! reçois des ministres et déjégations en nombre et TOI --- TIJBUD FIH KHMIRI à CARTHAGE , tu nes sais que parler en litéraire et que TU CONNAIS TOUT alors QUE TU NE CONNAIS QUEDAL ----------- BOUGES TES FESSES ou alors AHBIT MILCAR !!! .
takilas
Pourquoi le SNJT est venu parler avec ce clown ?
a posté le 27-10-2020 à 05:14
Sinon de voir comment :
" la vieille et entraînée par l'oued et qu'elle dit que l'année est florissante".
Pauvre pays qui est entraîné vers la catastrophe droit au mur.
takilas
On ne traite pas de ce genre de sujets avec un inculte étain ignorant.
a posté le 27-10-2020 à 04:13
A qui on lui a soufflé deux ou trois mots à dire lors de cette entrevue avec des naifs qui croient encore au " père Noël ".
takilas
Ils sont naifs de dialoguer avec un ignare.
a posté le 27-10-2020 à 03:26
Kalamouka ya hatha fi ennafikhati zamran.
Avec qui vous parlez ?
Et vous comptez aboutir à quoi ?
C'est un borné.
Imed
Abasourdi
a posté le 27-10-2020 à 00:06
Le SNJT s'est abaissé à rencontrer l'un des deux instigateurs de l'amendement du décret 116? Le SNJT s'est abaissé à rencontrer le gourou qui laisse ses chiens d'Al Karama insulter les journalistes ? Pauvre presse tunisienne, tu es tombée bien bas...