alexametrics
A la Une

Résultat des sociétés cotées pour 2019 : l’arbre qui cache la forêt !

Temps de lecture : 5 min
Résultat des sociétés cotées pour 2019 : l’arbre qui cache la forêt !

 

L'année 2019 a été un bon cru pour la bourse d'un point de vue global. Dans le détail, certains secteurs s’en sortent mieux que d’autres. D’ailleurs, seize sociétés cotées, dont la situation est assez délicate n’ayant pas encore communiqué leurs chiffres dont quatre n’ont pas publié ceux d’un an auparavant. En outre, avec la crise du Covid-19, certaines entreprises n’ont pas distribué de dividendes, se préparant à toutes les éventualités et à un futur incertain.

 

La Bourse de Tunis a publié son rapport sur "l’évolution du résultat global des sociétés cotées 2019 vs 2018". Leur résultat global s’est amélioré de 10,1% par rapport à une année auparavant, pour atteindre un montant de 2,17 milliards de dinars contre 1,97 milliard de dinars. Ce résultat est représentatif de 65 des 81 sociétés cotées, et dont seulement 28 ont affiché une hausse contre 39 une année auparavant.

Les sociétés qui composent le Tunindex20 (hors Carthage Cement qui n’a pas encore publié ses états financiers de l’année 2019) se sont accaparées 81% du résultat global, avec un montant de 17.53 millions de dinars (MD) en progression de 10,9% par rapport à 2018.

 

Autre fait important, seules 29 contre 50 sociétés cotées en 2019 ont distribué des dividendes en 2020. Parmi celles qui n’ont pas distribué de bénéfices, les banques, conformément aux directives de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) d’avril 2020. Cette dernière a décidé le 1er avril dernier, dans le cadre de la contribution à la limitation des retombées économiques et sociales de la propagation de la pandémie du Covid-19, certaines mesures dont la suspension de toute distribution de dividendes au titre de l’exercice 2019.

Ainsi et vu cette décision, le montant total des bénéfices distribués s’est élevé à 404 MD contre 817 MD en 2019 et 755MD en 2018.

 

Trois secteurs sur neuf ont enregistré une performance positive en 2019. La meilleure performance revient au secteur des sociétés financières avec +18% suivi par le secteur des biens de consommation avec +5%. S’agissant des sous-secteurs, quatre ont affiché des évolutions positives, le sous-secteur des assurances a réalisé la plus forte progression avec plus de 60%.

Le secteur financier dans sa globalité a réalisé un résultat global de 1,57 milliard de dinars (+18%). Les bénéfices enregistrés représentent 69% du résultat global tous secteurs confondus.

Décortiqué par sous-secteurs, les douze banques cotées ont réalisé un résultat global de 1.416 MD (+18,6% par rapport à l’année 2018). Seules trois banques l’ATB, la BNA et Wifek Bank ont vu leurs résultats décroître. Le résultat annuel global des 4 compagnies d’assurances cotées s’envole de 60,7% pour se situer à 94,4 MD. Par contre, celui des 7 sociétés de leasing cotées est en régression de 28,8%, atteignant 33,9 MD contre 47,5 MD l’année précédente.

 

S’agissant du secteur des biens de consommation, il a évolué de +5%. Le résultat annuel global des 3 grands groupes opérant dans l’agroalimentaire (Poulina Group Holding, Délice Holding et SFBT) a progressé de 7,7% pour atteindre 388 MD fin 2019 contre 360 MD un an auparavant.

En ce qui concerne le secteur des services aux consommateurs, il a enregistré une baisse de 7%. S’agissant des deux enseignes de la grande distribution cotées en bourse, si le bénéfice de Monoprix s’est significativement amélioré passant de -9,5 MD en 2018 à 0,13 MD en 2019, ceux de Magasin Général ont chuté enregistrant une perte de 13,2 MD en 2019 contre un résultat bénéficiaire de 3,1 MD en 2018.

Celui des 3 concessionnaires automobiles cotés a augmenté de 0,9% pour se situer à 69 MD, mais le résultat de UADH n’est pas encore publié et pourrait bouleverser ce rendement.

Le secteur des technologies affiche une baisse de 40,6%, le résultat global étant passé de 10,79 MD à 6,4 MD, entraîné essentiellement par la baisse de la performance de Telnet Holding, le tout sachant que Aetech n’a toujours pas publié ses chiffres. Celui de l’industrie enregistre, pour sa part, une baisse de -49,3%. Ses résultats passant de 54,9 MD en 2018 à 27,83 MD en 2019.

 

Constat important et qui peut bouleverser le résultat annoncé, seize sociétés cotées (Aetech, AMS, Carthage Cement, Cellcom, Electrostar, Gif-Filter, Mip, Office Plast, Siphat, Sopat, Servicom, Steq, Stip, Tawasol Group Holding, Tunisair et UADH) n’ont pas encore publié leurs états financiers annuels jusqu’à cette heure, dont quatre (Mip, Servicom, Tunisair et UADH) n’ont pas encore publié ceux de 2018.

 

Pire, la crise covid-19 a impacté beaucoup de secteurs et donc par corrélation leurs résultats au titre de 2020.

Les chiffres boursiers publiés reflètent la situation économique de plusieurs secteurs d’activités et traduisent les difficultés qu’ils traversaient déjà avant la crise du Covid-19. Des résultats qui risquent d’être fortement impactés au titre de l’année 2020 avec la pandémie, avec l’arrêt d’activités de certains et la baisse des commandes pour d’autres, le tout corrélé avec des prévisions de repli de la croissance de 6,5% et de hausse du taux chômage à 21,6% (près de 274.500 nouveaux chômeurs sur l’année 2020).

Certains secteurs sont déjà déclarés sinistrés, notamment le tourisme (notre reportage à Djerba est très parlant) et le secteur des industries mécaniques et électriques avec à leur tête celles des composants automobiles et électriques. Premier exportateur, ce dernier est en baisse nette de régime et une étude de EY estime que les pertes uniquement dans le secteur des composants automobiles peuvent atteindre 17.537 emplois d’ici la fin de l’année 2020. Affaires à suivre.

 

Imen NOUIRA



Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (1)

Commenter

A.
| 10-08-2020 04:57
pas beau à voir comme tableau.
Si on était un pays dont la monnaie est ancré sur le ressources naturelles, un tel tableau est positif puisque le secteur financier investir beaucoup dans ce secteur. Mais la tunisie ne l'est pas. Le secteur technologique est dans le rougree. hexa qui monte et et telnet qui chute. ce n'est pas bon.
L'agro-alimentaire s'en sort un peu.
Un tel tableau doit donner des idée au gouvernement pour savoir comment investir l'argent et ou se trouve le futur marché de l'emplois en Tunisie. L'Agro-alimentaire arrive à s'en sortir et malheureusement notre gouvernement n'investi plus dans l'agriculture et l'Agro-alimentaire. Nous devenons dépendants de l'import alors que dans le temps de Ben Ali la tunisie devenait auto-suffisante dans plusieurs domaines.
Des gouvernements sans aucune vision, incapable de se projeter dans le futur. un parlement qui vie hors du temps. Un grand bravo aux grandes entreprises tunisiennes qui resistent encore aux chocs économiques. Si vous résistez ce n'est pas grace à ces foutu gouvernements ou bien à cette foutu ARP mais bien grâce à des dirigeants qui n'abandonnent pas. à l'UTICA: la tunisie compte sur vous... N'abandonnez pas SVP.

A lire aussi

les réseaux sociaux sont devenus des catalyseurs de toute sorte de

20/09/2020 20:45
0

Celui qui ne veut pas partir

18/09/2020 19:59
13

On est bien loin de l’équipe de Youssef Chahed

17/09/2020 20:59
5

La société a réalisé un bénéfice de plus de 100 millions de

16/09/2020 19:59
2