alexametrics
Dernières news

Récolte d’olives record et mesures draconiennes pour la protéger (audio)

Temps de lecture : 1 min
Récolte d’olives record et mesures draconiennes pour la protéger (audio)
La récolte d’olive approchera les 280 mille tonnes pour cette saison, soit quatre fois plus que celle précédente qui était de 70 mille tonnes. C’est ce qu’a révélé, Lassâad Lachâal, ministre de l’Agriculture dans une déclaration accordée aujourd’hui dimanche 9 novembre 2014 à Jawhara Fm à l’occasion de la célébration de la Fête nationale annuelle de l’Arbre.

Le ministre a précisé, par ailleurs, que des mesures strictes e draconiennes ont été prises pour préserver cette récolte et l’exploiter de la meilleure des manières grâce à une protection rapprochée des champs d’oliveraies par des rondes régulières et renforcées des unités de la Garde nationale, sachant que les sanctions seront sévères contre tous ceux qui tenteraient de nuire à la récolte.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

aimer
| 10-11-2014 14:46
oui pour rentabiliser ce don du ciel et aussi de la sueur des travailleurs qui font un travail dur ...
Rentabiliser oui mais rentabiliser c'est aussi bien payer les travailleurs , les paysans et subventionner de l'huile d'olive pour tous....
En Tunisie il n'est pas normal que l'huile d'olive devienne une dégustation occasionnelle pour certains et une consommation quotidienne pour d'autres .

Petit x
| 10-11-2014 13:20
Il faut dire que:
C'est l'année de la TUNISIE pour tirer le maximum de profit de l'exportation de l'huile d'olive face au net recul de la production de l'Espagne pour cause de sécheresse et à la maladie qui s"est propagée pour cause d'agent bactérien en Italie.

Les efforts des opérateurs Tunisiens doivent être donc focaliser sur deux axes primordiaux:
- la production de grandes quantités d'huiles de haute qualité et vente du maximum d'huile d'olive extra vierge au prix le plus fort possible (le marché sera très demandeur);
- Le conditionnement du plus grand volume possible en bouteilles d'huile d'olive à haute valeur ajoutée;

Sur cette base les retombées en devises ne devraient pas descendre au dessous de 1.500 Millions Dinars.

à bon entendeur salut.

aimer
| 10-11-2014 10:18
Et si le peuple votait pour l'HUILE D'OLIVE !!?

oui c'est aussi ca la démocratie avec un ancrage comme l'arbre ,le tronc solide de l'olivier...
c'est aussi ça le renouvellement de la démocratie , une démocratie contemporaine
qui ose entendre toutes les voix pour partager le fil de l'huile et autres richesses communes .......il y aurait à dire ...il y aurait à dire ........il y aurait à dire................

aimer
| 10-11-2014 09:22
Exact Adel Chater depuis déjà longtemps l'huile d'olive est devenue un luxe même pour la classe qu'on appelle moyenne. Beaucoup de tunisiens consomment quotidiennement des huiles de très mauvaise qualité dans des bouteilles en plastique en plus, et donc un grand nombre de tunisiens , la majorité sont
intoxiqués au quotidien et par la nature de l'huile et par la réaction chimique de l'huile avec le plastique . c'est scandaleux de savoir que l'huile d'olive est une richesse tunisienne ,locale ,qu'elle est essentielle dans nos traditions culinaires chez toutes les classes sociales depuis longtemps mais qu'elle est devenue inaccessible pour une grande partie de la population et ce depuis au moins 15 ans ...il y a des nuisances lentes, et il y a des enrichissements tt en vitesse ....SCANDALLEUX ...il n'y a pas qu'une seule forme de terrorisme il y en a de toutes natures....et ce depuis pas mal d'années ......il y aurait à dire ...il y aurait à dire ......il y aurait à dire....................................

Abel Chater
| 10-11-2014 03:12
Tant que le simple Tunisien n'arrive pas à consommer à sa faim l'huile d'olive et les meilleures dattes, premières denrées qui symbolisent la Tunisie, tant que la Tunisie n'échappera pas au tiers-monde et à la dictature morale.
Il est incompréhensiblement anormal que les prix de l'huile d'olive et des dattes augmentent d'une manière, qu'elles deviennent inabordables au simple Tunisien, parce qu'elles rapportent soi-disant de la devise à la Tunisie.
Nous les Tunisiens, nous n'avons ni bananes, ni kiwi, ni marrons (châtaignes=Kastèl) ni même de belles pommes. Nous n'avons que des oliviers et des palmes. De quel droit donc, l'organisation mafieuse du marché national et international, nous prive de notre acquis divin?
L'état doit protéger le pauvre consommateur tunisien, en lui réservant un certain quota d'huile d'olive et de dattes, à de prix logiques et abordables, sinon l'amour du Bled et le patriotisme sont en danger.
Le Tunisien doit goûter des richesses de son pays, comme on nourrit le bébé pour qu'il appartienne à sa famille et à son environnement, afin qu'il soit immunisé contre la traîtrise et la collaboration avec l'étranger.
Un de prévenu vaut deux.

yam alias gavroche
| 09-11-2014 22:03
ya ghali tu peux t adresser à ,l,assurance ZITOUNA ETTAKAFOL,celle ci accepte d ,assurer tous les agriculteurs meme en zone de risques tu peux contacter Mr BAHDOUDI ,le directeur des riasques contre la grele et l,incendie ou DIRECTION DE LIRDS .SALUTATIONS

gogo
| 09-11-2014 20:27
tiens il y a un ministre de l'agriculture et il prend des mesures pour protéger la récolte des olives, je ne le savais pas car ce monsieur n'a jamais jugé utile de répondre à mes raquettes concernent, à juste titre la protection de la récolte de mes oliviers, j'ai voulu contracter une assurance contre les intempéries en Mars on m' répondu qu"ils n'assurent pas ni Rouhia ni Maktar; car elles sont des zones à risque; voilà une assurance qui ne prend pas de risque..t j'a fais part de cette réponse au ministère de l'agriculture et même au premier ministre ( par mail) et à ce jour j'attends toujours leur réponse!!

DHEJ
| 09-11-2014 19:08
En mal de KHAMASSA le volume sera certainement mal bernoullisé par ce LA-CHAAL...

yam alias gavroche
| 09-11-2014 19:07
puisse cette aubaine servir au moins à redonner l,importance de l,agriculture en tunisie et redorer le bl ason des agriculteurs car la tunisie est un pays surtout à vocation agricole et que sfax sousse et ses environs accompagnées de gasserine sont les villes productrices d olives ainsi qu une grande partie du nord ouest.d,autre part il est utile au gouvernement de ralentir la pousseé des prix de l,huile d,olive car depuis l,avenement de la révolution on assiste à une flambée des mprix ,et le citoyen moyen ainsi que les classes démunies sont victimes de ces hausses incomprises ,alors que le gouvernement ennahdha ,alors promettetait monts et merveilles ,et là le mat blesse car les mensonges d,ennahdha ont prouvé ses incompétences mais voilà ,que le gouvernement jommaa ne fait rien pour briser cette spirale .que faire pardieu sinon ésperer car seul l,espoir n,a pas de prix et n,a subi aucune intrusion .

Helara13
| 09-11-2014 17:30
Je suis ravis pour tous les récoltants. Et, le malheur des uns fait le bonheur des autres ! La récolte 2014 du Sud de l'Europe est marquée pau la maladie de la mouche et donc les prix vont flamber !!!

A lire aussi

2 morts et 7 blessés

15/12/2019 12:40
2

Une réunion quadrilatérale s'est tenue, ce samedi 14 décembre 2019, entre des représentants du

14/12/2019 20:49
7

Le député Al Karama, Rached Khiari, a accusé l’ambassadeur français à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor,

14/12/2019 18:41
39

Le ministre de l'Education nationale, Hatem Ben Salem, a été nommé ce samedi 14 décembre 2019,

14/12/2019 16:12
5

Newsletter