alexametrics
mercredi 23 juin 2021
Heure de Tunis : 02:25
Chroniques
Rached Ghannouchi gaga devant Al Karama, elle lui rappelle toute sa jeunesse !
Par Nizar Bahloul
08/06/2020 | 15:59
7 min
Rached Ghannouchi gaga devant Al Karama, elle lui rappelle toute sa jeunesse !

 

L’été 2020 risque d’être chaud, très chaud, sur le plan politique et économique. Sur le plan économique, les entreprises attendent encore la concrétisation des promesses d’Elyes Fakhfakh. Sur le terrain, certaines de ces entreprises ont déjà fait faillite et licencié leur personnel (ou s’apprêtent à le faire) et d’autres souffrent le martyr pour trouver de la trésorerie (de l’argent frais pour les néophytes) afin de payer leur personnel et leurs fournisseurs. Elyes Fakhfakh a beau publier des décrets pour transformer ses promesses en actes, la Banque centrale de Tunisie a beau diffuser une circulaire annonçant la création de financements exceptionnels avec la garantie de l’Etat pour soutenir les entreprises, l’administration publique et les banques freinent des quatre fers. Elles ont leurs raisons, elles cherchent à se prémunir contre les mauvais payeurs et les arnaqueurs, mais l’heure n’est pas pour ce genre de considérations, aussi sensées soient-elles. Notre administration et nos banques doivent savoir qu’elles font perdre du temps aux entreprises, et donc de la croissance et de l’emploi. Elles doivent savoir qu’elles ont beau se prémunir au maximum des mauvais payeurs et arnaqueurs, il y en aura toujours. Elles doivent savoir qu’il y a une règle partout appliquée dans le monde développé, consistant à savoir prendre des risques. Il est plus rentable de concrétiser aujourd’hui les décisions politiques avec un risque de 10%, plutôt que demain avec un risque de 1%. Le fait est là, le gouvernement a fait ce qu’il avait à faire, mais l’administration et les banques veulent se prémunir du risque, quitte à ce que la collectivité (et elles dans la foulée) perde beaucoup plus. Il y a un déficit total de confiance entre l’ensemble des acteurs de la chaîne. Or, rien ne peut fonctionner sans confiance, sans un minimum de confiance. Messieurs les fonctionnaires, messieurs les banquiers, regardez comment les pays développés aident, à coups de milliards, leurs entreprises, regardez comment l’Allemagne a baissé sa TVA pour relancer son économie. Faites comme ces pays et appliquez svp, au plus vite, les décrets et circulaires de nos hommes politiques, il y va de la pérennité de nos entreprises, il y va de nos emplois, il y va de notre croissance et de la vôtre !

 

La priorité du moment est, incontestablement, économique, c’est l’avis des personnes sensées, c’est l’avis de ceux qui pensent à l’avenir de la Tunisie, c’est l’avis du gouvernement, mais ce n’est pas l’avis de nos hommes politiques et, à leur tête, Rached Ghannouchi président du parti islamiste Ennahdha et, accident de l’Histoire, président de l’Assemblée.

Pour Rached Ghannouchi, la priorité du moment est de faire du chantage à Elyes Fakhfakh pour qu’il fasse sortir du gouvernement les ministres de Tahya Tounes et d’Echâab. Leur crime est d’avoir été « du côté » de Abir Moussi mercredi dernier. Il a été bien humilié ce jour là !  Rached Ghannouchi chercherait également à faire sortir Mohamed Abbou, coupable de fourrer un peu trop son nez dans des affaires inquiétantes pour les islamistes. Pour le gourou, on ne doit pas chercher des poux à son partenaire du gouvernement, c’est soit on est ensemble et, dans ce cas, tu fermes les yeux sur mes abus, soit on ne l’est pas et, dans ce  cas, tu quittes le bateau gouvernemental.

Qu’est-ce qu’il y a là d’intéressant et de productif pour la Tunisie ? Rien ! Mais absolument rien ! Rached Ghannouchi travaille-t-il pour le pays ou pour sa chapelle ? Il travaille pour sa chapelle, c’est une évidence pour tous les citoyens qui ne sont pas islamistes.

 

Il n’y a pas que cela. La filiale informelle d’Ennahdha, le parti Karama, a déposé une proposition de motion visant à exiger de la France des excuses pour sa période de colonisation. Rien que cela !

On a l’habitude de qualifier certaines propositions politiques par « timing suspect ». Cette proposition n’entre pas dans cette catégorie,  car son timing est juste idiot, tout comme son contenu. Mais aussi idiote soit cette proposition de motion, elle a trouvé de la consistance chez Rached Ghannouchi qui l’a traduite directement et rapidement devant la plénière ! Elle est programmée pour demain, mardi 9 juin.

Est-ce le moment ? Qu’est-ce qu’il y a là d’intéressant et de productif pour la Tunisie ? Rien ! Mais absolument rien ! Rached Ghannouchi travaille-t-il pour le pays ou pour sa chapelle ? Il travaille pour sa chapelle, c’est une évidence pour tous les citoyens qui ne sont pas islamistes.

Y a-t-il des personnes sensées dans l’assemblée ? Visiblement oui, il y en a qui pensent à l’intérêt du pays avant de jouer aux clowns. Imaginez sinon comment ce serait devenu. Après la France, on verrait bien des députés proposer une motion exigeant de la Turquie une réparation pour son colonialisme (très sanglant celui-là) sur nos terres. Puisqu’on y est, on peut également exiger des excuses des Italiens, descendants des Romains, et eux peuvent exiger de nous des excuses, nous autres descendants des Carthaginois. Le plus sanglant de tous reste incontestablement le colonialisme arabe et islamique quand les Arabes ont conquis nos terres pour imposer leur religion, leur langue et leur culture. Ils ont beau qualifier leurs razzias par des « foutouhat », leurs conquêtes demeurent similaires aux croisades et, devant eux, les Daechiens du XXIe paraissent comme des enfants de chœur. Il suffit de lire les bons historiens pour le savoir. « Nous avons éjecté dehors tous les conquérants, sauf les arabes. Les arabes nous ont baisé », disait Fellag. Allons donc, soyons sérieux !

 

La France, premier partenaire de la Tunisie, premier fournisseur et premier client. La France, là où vivent quelque 800.000 tunisiens. La France avec qui nous avons des liens de sang et de culture, bien plus profonds qu’avec les Arabes d’Arabie et les Turcs. La France nous a conquis, elle a laissé des blessures, mais elle a également laissé des acquis construits. Ses bâtiments à Tunis, Sfax, Menzel Bourguiba, Ezzahra en témoignent. Elle a laissé derrière elle le chemin de fer, l’état civil et, surtout, le français. La langue française est un butin de guerre (Kateb Yacine) dont nous ne pouvons être que fiers, car elle fait notre richesse et fait de nous ce que nous sommes. Contrairement aux Arabes qui ont éliminé la langue natale des Tunisiens de l’époque, les Français ont continué à enseigner la langue du pays dans les écoles et y ont ajouté la leur pour faire des Tunisiens (et des Algériens et des Marocains) de parfaits bilingues. Ce butin de guerre est prospère pour nous. C’est de cette France-là  qu’Al Karama et ses députés repris de justice et évadés fiscaux exigent des excuses !

Je suis descendant de militants contre le colonialisme avec un grand-père qui a fait de la prison dans la même cellule que Bourguiba. Personne ne peut me dire que j’ignore le mal qu’a causé le colonialisme à mon pays. Mais je sais aussi que l’intérêt de mon pays est de tourner la page du passé pour regarder l’avenir ensemble. C’est ce que m’a enseigné mon grand-père, c’est ce que m’a enseigné Bourguiba, paix à leurs âmes. S’il fallait exiger des excuses de la France, s’il fallait lui tourner le dos, Bourguiba l’aurait fait. Il n’y a pas d’amitiés entre les pays, il n’y a que des intérêts (Charles de Gaulle). Ce ne sont pas des repris de justice et des évadés fiscaux qui vont donner des leçons en matière de patriotisme. On verra leur sincérité dans leurs rapports avec la France quand ils arrêteront de faire la queue pour demander un visa et de se prendre en photo au Trocadéro.


 Ce ne sont cependant pas les guignols d’Al Karama qui interpellent, mais les islamistes d’Ennahdha et particulièrement Rached Ghannouchi qui a fait passer leur proposition en plénière. Ça reste quand même curieux de voir que les islamistes qui trouvaient refuge (et subventions) en France, lors des années de braise, viennent aujourd’hui la titiller. Cela dénote de leur ingratitude, certes, mais aussi de leur manque de clairvoyance. A quoi cela rime ?

Rached Ghannouchi est bien embarrassé. Il sait qu’il a contre lui Kaïs Saïed. Le président de la République s’est d’ailleurs empressé d’appeler Emmanuel Macron pour lui dire que la missive islamiste ne l’engage pas et qu’il tient à garder de bons rapports entre la Tunisie et la France. Rached Ghannouchi sait aussi qu’Elyes Fakhfakh (tuniso-français) n’est pas de son côté et ne va pas le soutenir en éliminant Abbou, Tahya Tounes et Echaâb du gouvernement. Il sait aussi qu’une partie de son propre camp cherche à l’éliminer de son poste de président d’Ennahdha au prochain congrès.

Il a besoin d’un regain de popularité et l’acte 1 de mercredi dernier entre dans cette stratégie. Il a accepté d’être humilié par Abir Moussi pour montrer aux siens qu’il est leur protecteur et qu’il reçoit les coups à leur place. Que sans lui, les ennemis sont nombreux et ces ennemis sont prêts à leur ouvrir la porte des prisons. C’est ce qu’il répète sans cesse dans les réunions de la choura. Par cet acte de victimisation, il pense (à raison) susciter de la sympathie et de l’empathie auprès des siens.

En faisant passer la proposition de motion d’Al Karama, il enfonce le clou, comme quoi il est du côté de la classe populaire des islamistes qui aime taper sur la France, mais aussi dans le propre camp de Kaïs Saïed qui aiment, eux aussi, taper sur « Fghança ».  Ce qu’a fait Rached Ghannouchi est du populisme pur. Il le paiera cher. La France sait ne pas oublier quand il le faut et elle se rappellera, sans doute, qu’elle a soutenu Ghannouchi en 2011 et en 2014, ce même Ghannouchi qui cherche aujourd’hui à la mettre sur le banc des accusés.  

 

 

Par Nizar Bahloul
08/06/2020 | 15:59
7 min
Suivez-nous
Commentaires
Justinia
@ Nephentes
a posté le 12-06-2020 à 13:08
Vous suggérez à Mr. Bahloul de prendre conseil auprès de PPDA ou Patrick Poivre d'Arvor,
Je vous rappelle que PPDA n'était que "présentateur de journal".La ligne intelligente dont vous parlez se fait dans le studio.
Arab
Avis
a posté le 11-06-2020 à 19:32
N va en finir avec cette propagande malsaine, on va en finir avec ces articles purement idéologique loin des soucis du citoyen, on va en finir avec cette haine, cette rancune vis vis vis de Rached ghanouchi et ennahda
Pas assez de courage de ta part pour parler ddes agissements de l'UGTT et les grèves interminables qui ravagent le pays?!?!?
Hassen
Pardonner ce n'est ni oublier ni effacer
a posté le 11-06-2020 à 07:13
Article qui honore les Tunisiennes et les Tunisiens. Il exprime un esprit d'ouverture et de tolérance.
Nephentes
@mes detracteurs
a posté le 09-06-2020 à 15:52
Les islamistes tunisiens constitueraient malheureusement pres d'un tiers de la population adulte de ce pays

Il n'est pas posible de les eliminer physiquement ou de les empecher de voter

Il existe en entreprise une methodologie extremement efficace d'eradication des dysfonctionnements
Il s'agit de bien poser le probleme et des consequences en vue d'identigier ses causes racines

Tant que l'on a pas identifie ses causes racines le probleme ne dera pas resolu

On a jusqu'aujourd'hui pas identifie les causes racines du vote et du mouvement islamiste (qui n'est pas uniquement une mouvance politique)

Le cumul de haine et de rejet conduit a des catastrophes en politique : nous sommes censes etre en Democratie et on ne combat pas des idees et un projet de dociete par linvective hysterique

On combat es idees et un projet de societe par des contre propositions structurees et pertinentes
zba
vous dites que la France a soutenu ghanouchi!
a posté le 09-06-2020 à 14:18
c'est tres grave.
la france n'est pas à la hauteur du tout.
je suis pour diaboliser et incriminer , ce pays raciste et egoiste méme si la proposition provient d'une coalition extremiste.
Lassaad
Quand Si Nizar veut...
a posté le 09-06-2020 à 09:41
Article qui honore la presse. Un courage à saluer.
Candide né
@Lambda
a posté le 09-06-2020 à 01:46
Bravo et merci pour votre intervention!!
Je crois que ce Nephentes ne sait plus où il habite.Il a toujours été prétentieux,arrogant,mythomane,plus cultivé et civilisé que lui tu meurs(lisez ses précédents commentaires)!
Ce sacré Nephentes est devenu prof en journalisme et moralisateur!
Cerise sur le gâteau,le voilà avocat des islamistes!Je pense qu'il doit avoir anguille sous roche,qui sait?
Quant à d'autres,les masques sont tombés,heureusement,ils sont ultra-minoritaires!
PS:c'est rare de ma part d'interpeller les lecteurs,désolé!
HSE1994
Tout à fait d'accord
a posté le 08-06-2020 à 21:42
Tant qu'à faire, il faudrait demander des excuses aux turcs, aux romains et surtout aux arabes , ces derniers pour le génocide
Lekkteur
Islam et Esclavage
a posté le 08-06-2020 à 21:28
La France n'a pas envoyé quelques 250,000 Femmes berbères esclaves au Calif de Damas en Syrie comme l'a fait Musa bin Nusayr. Et c'était seulement le 1/5 du butin total.

Ce n'est pas une accusation honnête mais perverse. Ils veulent blanchir la colonisation Arabo-Islamique puis Ottomane en accusant le France Chrétienne. Car pour eux les crimes Arabo-Islamiques sont Halal.
Lambda
@nephentes allez voir ailleurs
a posté le 08-06-2020 à 21:18
BN est anti-islamiste et NB aussi Et ils le resteront que tu le veuilles ou pas. '?conomique ou pas, ce n'est pas ton affaire, nous lecteurs fidèles de ce journal on adore cette ligne anti islamiste assumée de BN. Alors stp, va voir ailleurs, toi et tes commentaires, car si BN change d'un centimètre sa ligne éditoriale, BN ne serait plus BN. Quant à NB, c'est son journal et il en fait ce qu'il veut, c'est lui qui fixe la ligne de son journal, pas toi !
Nephentes
@OUA
a posté le 08-06-2020 à 21:01
De meme je suis un republicain laic pur et dur
J'estime le travail de m"equioe de BN mais je constate helas que la profusion darticles anti nahdhaouis va a terme se reveler contre productive tant leur contenu est caricatural et vire a la fixation nevrotique

PDL et BN meme combat diriez vous

Moi ce serait plutot RCD et BN meme ressentiment aveugle meme refus de prendre en consideration et surtout COMPRENDRE le vote nahdhaoui

En cela la ligne editoriale de BN met clairement en evidence ses limites et son incapacite a fournir un eclairage utile

Mr Bahloul devrait prendre conseil aupres de Mr Poivre d'Arvor qui lui diligentera une ligne editoriale plus intelligente et acrocheuse que les neons criards qui lui servent de chroniques a l'heure actuelle
OUA
Nephentes| 08-06-2020 18:55 Voud dite vrai!
a posté le 08-06-2020 à 20:31
Je trouve aussi qu'il est sans doute exageré de traiter un chef de parti et président de l'ARP comme la dernière boue. Mr. EL Gannouchi a une grande partie de la population derrière lui et il faut donc apprendre à ne blesser inutilement les sentiments des autres: ce sont des Tunisiens en chair et en os et n'ont pas à partager mes opinions politiques!
Même en Allemagne, je n'ai jamais vu des critiques si humiliantes envers un politicien du premier rang aussi agressif, massivif et perfide.

PS. je n´ai ni sympathie ni relation aucune avec Ennahdha !
L'astronaute
Pas si facile...
a posté le 08-06-2020 à 20:08
Autant vous dire que je ne suis pas toujours (même rarement, pour être honnête) avec vos articles et analyses (alors que je me délecte de celles de M. Achouri). Mais vous pointez du doigt la félonie de ce ramassis d'opportunistes qui se font des réputations sur le dos de ceux qui sont morts entre décembre 2010 et janvier 2011.
La question que devrait se poser toute personnalité politique digne de ce nom est - simplement si j'ose dire -, "où est l'intérêt de mon pays?". Si telle proposition/décision va dans ce sens, alors fonçons! Si ce n'est pas le cas où s'il persiste un doute, alors remettons à plus tard, le temps de mûrir le réflexion. La cohorte de "XXX" qui squattent l'ARP depuis trop de temps (je refuse de les qualifier, le modérateur ou la modératrice en perdrait ses dents) se contrefout de la Tunisie. Pour eux, au nom de présupposés périmés, la question est bien davantage "où est l'intérêt de la Turquie? Du Qatar? De X ou Y?".
La Tunisie est plurielle, elle l'a toujours été. Ce n'est évident pour personne. La France l'est aussi, et ça entraîne énormément de tensions et de problématiques. Mais la Tunisie n'a plus de temps pour la mauvaise volonté ou l'instrumentalisation politicienne. A ce rythme, la Tunisie finira dévorée toute crue, et certainement pas par la France. Je ne suis pas d'ici, ce qui ne m'empêche pas d'avoir la gorge serrée chaque fois que je repense à Chokri Belaid, ce qui m'arrive souvent. Quel est le rapport demanderez-vous? Je n'en sais rien. Si ce n'est, peut-être, que lui avait l'amour de son pays rivé à l'âme et qu'il n'était conditionné ni par des considérations identitaires et vindicatives et qu'il avait pleinement conscience des risques encourus par le petit bout de soleil qu'était son pays. L'avenir est incertain depuis trop de temps et la résolution des problèmes de la Tunisie plus qu'hasardeuse. Espérons que le minimum de dégâts sera évité. Avec ou sans le soutien de la France. On s'en fout.
Gg
Votre grand père me rappelle ma grand mère!
a posté le 08-06-2020 à 19:11
---- Pardon pour le message incomplet que j'ai envoyé par erreur. Je recommence! ----

J'avais 15 ans, on était en plein dans les échanges de lycéens entre la France et l'Allemagne. J'avais passé 3 mois en Allemagne, à son tour mon correspondant venait passer 3 mois en France.
L'apprenant, ma grand mère, authentique résistante, gauliste de la première heure, avait dit: "Ah! Vous allez recevoir un boche?!"
Et elle avait déjeuné avec nous, elle avait toisé ce Mathias boche.
Et quand il était parti, elle l'avait embrassé et avait conclu: "Je préfère vous voir comme ça!".
Puis était venue l'incroyable main dans la main de François Mitterrand et d'Helmut Kohl... L'histoire était devenue l'Histoire.
Merci, Nizar, merci
Gg
Votre grand père me rappelle ma grand mère!
a posté le 08-06-2020 à 18:59
J'avais 15 ans, on était en plein dans les échanges de lycéens entre l'Allemagne et la France. J'
Nephentes
Vous devenez ridicule BN
a posté le 08-06-2020 à 18:55
Si Nizar votre acharnement anti ghannouchi devient largement excessif c'est a dire insignifiant
Je me permets de vous rappeler qu'initialement votre journal est a vocation economique

BN croyez moi Si Nizar est certes votre bebe mais ce n'est pas votre jouet
Zohra
Merci beaucoup à ceux qui ont livré la Tunisie à ces énergumènes
a posté le 08-06-2020 à 18:48
Je vous hais à n'en pas finir autant que vous êtes. Vous avez réussi à nous passer votre haine
Zohra
J'ai vraiment honte de la Tunisie
a posté le 08-06-2020 à 18:45
Mon pauvre Tunisie est bien descendu bien bas. Ils se permettent de dire n'importe quoi, or que la Tunisie s'écroule dans les problèmes. Situation sociale désolante, les gens les pauvres sont en souffrance, n'arrive pas à jointe les deux bouts. La misère envahit le pays. Et certains se permettent de délirer. Quelle honte
Amazigh Tunisien
Nizare le garde corp de la France
a posté le 08-06-2020 à 18:21
Selon toi il faut jamais demander l'excuse de la france. L'Algérie a demandé et elle demande toujours.
Tu parles de ton grands père mais tu es capables de passer juste une nuit dans le prison ou serais tu capables d'être à côté des soldats je doute 1000 fois
Abou Walid
Coup d'éclat espéré ?!
a posté le 08-06-2020 à 17:57
Les initiateurs de cette "Demande d'excuses" ne cherchent pas l'intérêt de la Tunisie, loin de là, mais briguent un coup d'éclat qui les sortirait de leur anonymat et c'est une raison encore, croient-ils, pour mériter leurs places au Parlement, du moins ce qu'ils espèrent, surtout avec les casseroles que d'aucuns d'entre-eux traînent ! J'espère que la plupart des Tunisiens véritables ne se laisseront pas berner !
SAM53
Bien dit
a posté le 08-06-2020 à 17:55
Bravo Si Nizar bonne analyse.Ces islamistes ont toujours le double langage , mangent le fruit et insultent l'arbre fruitier.
Abir
Merci et bravo pour votre réalisme@BN
a posté le 08-06-2020 à 16:54
Tout ce que fait cette secte,ne fait que la noyer d'avantage dans des ennuis soit des Tunisiens soit des français