alexametrics
B.N.CHECK

Qu’en est-il de l’arrestation de Samir Dilou ?

Temps de lecture : 2 min
Qu’en est-il de l’arrestation de Samir Dilou ?

 

A la suite de l’annonce faite par le président de la République concernant la dissolution du Parlement et l’engagement des poursuites judiciaires contre les députés ayant participé à la plénière tenue à distance, ce mercredi 30 mars 2022, plusieurs pages sur les réseaux sociaux, médias et internautes avaient assuré l’arrestation du député Samir Dilou.

 

 

 

 

 

Selon l’information relayée, Samir Dilou aurait été arrêté lorsqu’il a quitté le gouvernorat de Bizerte pour se rendre à Tunis afin de rester à « La maison de l’avocat » et éviter tout risque d’arrestation.

 

 

 

Cependant, vérification faite par BN Check, il n’en est rien. En effet, contacté par BN Check, Samir Dilou a nié toutes ces informations, soulignant qu’il n’avait rien à craindre dans la mesure où il estime n’avoir jamais enfreint la loi. Le député et avocat indique qu’il est prêt à répondre à n’importe quelle convocation de la justice puisqu’il n’a rien à se reprocher. Il a, également, démenti toutes les autres informations circulant sur la toile à propos de l' arrestation des deux vice-présidents du Parlement, Samira Chaouachi et Tarek Fetiti.

 

Interrogé sur sa position par rapport à la décision du chef de l’Etat de dissoudre le Parlement, Samir Dilou considère que Kaïs Saïed est en contradiction avec lui-même puisque, deux jours auparavant, il avait rejeté les appels lancés pour dissoudre le Parlement car cette mesure serait contraire aux dispositions de la Constitution, alors qu’aujourd’hui il assure avoir pris cette même décision conformément à Constitution.

 

S.H

 

 

 

Votre commentaire

Commentaires
Enfin
le caméléon..
a posté le 16-04-2022 à 12:46
Enfin, le caméléon et ennemi de rached ghannouchi est dans la cage! Fini le jeu.
Chanchan
Une autre alternative pour lui.
a posté le 03-04-2022 à 23:06
C'est de se mettre dans une barque vétuste avec Larayadh, Bhiri ghanouchi et khmiriei et de brûler vers borj El boeuf.
Amin Mnihla
Pas de contradiction mais une feinte de jeu de jambes de Hamadi Agrebi'?'
a posté le 03-04-2022 à 13:47
Dilou veut mettre son sceau n'importe ou (Youdli be dalouihi ) en disant « Samir Dilou considère que Kaïs Saïed est en contradiction avec lui-même puisque, deux jours auparavant, il avait rejeté les appels lancés pour dissoudre le Parlement car cette mesure serait contraire aux dispositions de la Constitution, alors qu'aujourd'hui il assure avoir pris cette même décision conformément à Constitution. » alors que ce n'est pas exact pour deux raisons :
2- KS a utilisé l'article 72 comme arme en cohérence avec ceux utilisés par les réfractaires de l'ARP .Cad même si réellement ils parviennent à avoir gain de cause en annihilant l'article 80 , alors le 72 est le nucléaire qui les ratissent '?'
2- KS ne pouvait pas utiliser l'article 72 le 25 juillet par ce qu'il y avait menace de bloquer le pays et le mettre à genoux mais il n'y avait cette tentation de division du pouvoir qui peut mener à une guerre civile. C'est bien le bon article au bon moment.
3- puisqu'il était face à des gens qui changent d'avis comme ils changent de '?'chemises ..( cas des positions vis à vis NK et Nidaa T ) alors le cas limite, il a usé de la technique de déroutage pour vous attraper en flagrant délit et avec preuves à l'appui.
4- Autre chose à vérifier par Ce Dilou est ce qu'il s'agissait d'une feinte style jeu de jambes de Hamadi Agrebi ou d'un nouveau style encore sous test en attendant l'es coups francs directs.
Daoudaou
Logiquement.
a posté le 01-04-2022 à 11:58
Il y a une dizaines d'individus qui doivent retournés à Londres, car leur duperie n'a pas en fin de compte réussie, et que tout ce qu'ils tentent reprendre, en parlant des avantages et des enrichissements illicites, n'est plus possible et n'est maintenant ullusoire et utopique.
Donc tout est fini pour eux et ils perdent leur temps à vouloir imposer pour la énième fois des mensonges et des influences inutiles qui ne font qu'aggraver et dévoiler davantage leurs manigances et leurs idées malveillantes d'autant plus qu'ils n'ont aucune compétence et aucun niveau d'instruction.
Mekina tounis qu'est-ce qu'elle a souffert penfda'd les onze dernières années à causée de ces deboussolés malfrats.
Mohamed
Attention Attention Mr le Président
a posté le 01-04-2022 à 03:52
Attention Mr le président de la propagande gauchiste malade qu'elle vous pousse vers le désastre et la devision du peuple et de pays. Si vous allez sortir du carreau de la démocratie et du « Destour » auquel vous avez serrement de le respecter la résultât va être horrible sur notre pays. Attention, Attention,Attention vous avez sous tes mains le sort de notre pays et l'acquisition de cette démocratie qui a donné la chance à une personne inconnue comme vous à devenir président n'oubliez pas.
Chanchan
Il faut l'arrêter ce combinard.
a posté le 31-03-2022 à 22:23
Il ne pense et certainement qu'il n'a pensé auparavant qu'à duper les gens pour s'enrichir.
Pas de pitié
pour les pseudo-politicards....
a posté le 31-03-2022 à 17:39
Samir Dilou, le démissionnaire d'Ennahdha, a tout perdu. Malgré le coup de pied qu'il a reçu de la part de son rival ghannouchi, il continue encore de soutenir ghannouchi et ses appendices. Pas de pitié donc pour les pseudo-politicards sans foi et sans loi...!!!
Ancien '?lu de la république française
J'espère que la justice va demander à Mr samir Dilou d'où vient les 2 millions d'euros pour acheter un tel bateau
a posté le 31-03-2022 à 16:20
Je demande une seule chose que la justice tunisienne demande à Mr samir Dilou d'où vient l'argent pour acheter un bateau à 2 million d'euros, Mr samir Dilou en France j'ai oublié de déclarer 360 euros au service des impôts, il m'ont convoqué pour avoir des explications, quand je suis rentré en Tunisie au mois de décembre 2021 j'ai retiré de l'argent un certain sommes ma banque m'a convoqué pour savoir pourquoi quel raison j'ai retiré un tel somme , le jour en Tunisie chacun et chacune assume sa responsabilité, je dirais que mon pays d'origine a trouvé une vraie démocratie ( d'abord il faut être impartial et honnête pour avancer) pour cette raison et d'autres raison aussi,je disais depuis longtemps, quand je rentre en Tunisie je les musulmans mais pas l'islam, quand je je retourne en france je l'islam mais pas les musulmans
CESARIOS
Mr le président, vous êtes sollicité de faire fonctionner d'urgence ....................
a posté le 31-03-2022 à 11:07
ce dilou se croit le zorro de la politique,il a toujours quelque chose à contrecarrer, il n'a pas voulu comprendre et se convaincre que la majorité des TUNISIENS et des TUNISIENNES l'ont dénigré et rejeté,il s'est rassasié par la sueur de leurs fronts, ses mensonges , ses magouilles et ses fantasmes sautent aux yeux, son seul souci est de défendre l'indéfendable,,il s'est servi lui même et sa horde d'affamés de pouvoir et de pognon, il est d'urgence de faire fonctionner la loi " min eyna laka hedha" pour lui et pour tous ceux qui sont enrichis illégalement et par des manières diaboliques et douteuses au cours de cette dernière décennie....La justice intègre ,courageuse, et transparente doit faire son travail dans les règles de l'art de l'égalité
souilem
il n'y a pas de contradiction
a posté le 31-03-2022 à 08:29
Le Président de la République a le droit de prendre la décision qu'il faut pour sauver le pays de toute agression terroriste ou de tout complot tissé par des traîtres de la nation y compris les députés gelés hors la loi. Les décisions présidentielles pourraient changer de temps à autre compte tenu de la situation particulière du pays. Le Président a le devoir de protéger l'Etat et les tunisiens contre les comploteurs et ceux qui sèment le désordre dans le pays. Ces nahdhaouines ont détruit le pays, ils vidé les caisses de l'Etat, ils ont reçu beaucoup d'argent du contribuable sous forme de salaires et d'indemnité car ils étaient en prison. Depuis quand on indemnise les prisonniers qui ont fait des actes criminels (affaire Bab Souika..), Il faut appliquer la loi à ces comploteurs qui veulent terminer leur crime.
Daoudaou
Le pla diabolique de ghanouchi et ses patrons déjoué ; les manigances planifiées lors de la sinécure de la secte de nahdha à Londres entre 2006 et 2011 n'est qu'un cauchemar vécu pendant onze ans de corruptions par un argent sale de Jazira.
a posté le 31-03-2022 à 07:07
Le butin de nahdha n'est plus qu'un mirage.
Fini le banditisme et les faveurs ne sont plus qu'une illusion d'optique.
Finies la corruption et la folie des grandeurs.

A lire aussi

BN Check a parcouru les différentes circulaires du ministère en lien avec la prise en charge des

18/05/2022 15:45
15

Les vérifications effectuées par BN Check concluent que la photo utilisée par le président de la

11/05/2022 23:44
28

Les pages ayant rapporté cette information sont parties de la déclaration du gouverneur, Kamel

10/05/2022 22:58
3

une vive polémique.

08/05/2022 20:00
4