alexametrics
Dernières news

Présidentielle 2019 - Que disent les sondeurs pour un 2ème tour Karoui Saïd ?

Présidentielle 2019 - Que disent les sondeurs pour un 2ème tour Karoui Saïd ?
 
Un deuxième tour entre Nabil Karoui et Kaïs Saïed était prévisible et s’est affiché sur les tableaux de bord de plusieurs médias et partis politiques. Nous avons bien vu la chose venir, nous avons présenté des analyses en la matière et n’était ce l’exigence d’interdiction de parler des sondages en période électorale, nous aurions exposé à nos lecteurs les chiffres détaillés de ces projections. Une chose est certaine, c’est que les candidats à la présidentielle étaient au courant. 
 
Un des tous premiers à avoir vu la chose, c’est Hassen Zargouni, patron de Sigma Conseil. Tous ces derniers sondages, élaborés en période électorale, allaient dans le sens de cette « finale ». 
 
D’après Sigma, Kaïs Saïed battrait Nabil Karoui avec 54,2%. Ce sondage a été élaboré sur un échantillon de 1500 personnes les 13 et 14 août avec une marge d’erreur maximale de 2,5%. 
 
Un autre sondage commandé par le parti islamiste Ennahdha avait projeté cette finale et donne un avantage certain à Nabil Karoui qui battrait Kaïs Saïed avec 55,7%. Ce sondage a été élaboré au lendemain des débats télévisés qui ont eu lieu les vendredi 7, samedi 8 et dimanche 9 septembre auprès de 4500 personnes avec une marge d’erreur de 1,5%.
 
En clair, nous avons deux sondages contradictoires qui montrent que rien n’est encore figé et que les choses peuvent aller dans un sens, comme dans l’autre.
 
 
R.B.H.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (14)

Commenter

Le Vieux Magon
| 17-09-2019 09:25
Avec l'abstentionnisme et le désintérêt des jeunes, on en est amené à choisir entre la peste et le choléra. Entre un populiste, Nabil Karoui, avec 16% des voix, soupçonné d'évasion fiscale et de blanchiment d'argent, actuellement en prison, et un démagogue, Kaïs Saied, avec 19% des voix, conservateur rétrograde, proche des islamistes, qui parle en arabe littéraire sans pouvoir s'arrêter. Karoui a financé sa campagne avec l'argent qu'il n'a pas payé au fisc, en distribuant des aides humanitaires aux pauvres. Saied a joué sur l'image de l'ascète propre et sans machine électorale. Il a titillé aussi la fibre religieuse notamment en condamnant l'égalité successorale entre hommes et femmes instituée par le président défunt Caid Essebsi. Si jamais Karoui est empêché de continuer avec le second tour, du fait qu'il est incarcéré, le troisième prétendant, Mourou, est le candidat des islamistes et proche des frères musulmans. Bref, une main basse des islamistes qui pourront désigner un chef de gouvernement à leur solde et réaliser leur projet sociétal obscurantiste. Les démocrates, centristes et autres laïcs ou gauchistes sont trop divisés et éparpillés pour pouvoir faire front.

Bizertin
| 17-09-2019 06:48
Je vote toujours pour Nabil Karoui.
Je vote pour un démocrate,patron et un faiseur de richesse et pas pour un robocop fonctionnaire qui vit le dos du peuple comme un sangsue..

CHDOULA
| 16-09-2019 22:31
C'est BCE qui téléphone à Bourguiba et lui demande si tout va bien ? Et ce dernier lui dit " ça va je suis en train de regarder un film sur nessma " robocop et le prisonnier " c'est à mourir de rire ! Et toi bejbouj ça va ? Oui très bien si lahbib je regarde sur el hiwar le film " les fugitifs " quel suspense !

Zizou
| 16-09-2019 21:15
Cher Bizertin , certes les Tunisiens sont intelligents ,plus intelligents que vous le croyez pour voter pour un taulard et criminel confirmé. La preuve selon l'isie la majorité des gens qui ont voté pour ce karoui sont du bas de l'échelle point de vue éducation , bac moins 15.

Chadli
| 16-09-2019 21:08
Le plus important est que nous n'aurons plus de Marokis au Palais de Carthage. Suivez mon regard lol

Amine
| 16-09-2019 20:03
Pour ce qui est du tempérament, ni l'un ni l'autre ne sont faits pour être présidents. Mais le couple Karoui est narcissique, épris d'argent, et facilement manipulable, alors que Kais est plus "solide", malgré son conservatisme, je pense qu'il sera toujours du côté de la loi.

zba
| 16-09-2019 17:11
Avec une vraie justice , ni Karoui ni ses semblables n'oseraient se représenter
Avec la justice, le régionalisme va disparaître.
Votons Saied, une ébauche pour une tunisie meilleure.
Une chance inimaginable
Saisissant là

Houcine
| 16-09-2019 16:41
On semble face à un non-choix, si l'on considère le profil et les discours de chacun des deux challengers.
Un islamo-compatible, conservateur en matière de m'?urs et accroché aux principes d'antan. On ne sait pas ce qu'il pourra opposer aux appels du pied que ne manqueront pas de lui adresser les Nahdhaoui et autres rétrogrades, ni quelles seront ses priorités pour sortir le pays des crises morales, sociales et stopper les diverses formes de terreur qui freinent l'élan du pays.
Face à lui, un affairiste aux moyens immenses dont l'origine et la multiplication flirtent avec les procédés illégaux et qui lui valent son installation à la Mornaguia.
Que peut-on en attendre ? Pas de bouleversements, et sans doute la continuité de ce que monsieur ex a mis en musique. Des discours et des pratiques parallèles ayant conduit à cette crise dont il paie le prix en un échec cinglant.
La part résiduelle faisant le partage entre ces deux arrivistes c'est l'image que s'est fabriquée Karoui à coups d'opérations charité. Cela ne fait pas une politique.
Nous ne tarderont pas à récolter ce que d'aucuns ont voulu. Ils en paieront le prix, aussi.
Sauf, les fortunés pour qui rien ne change quel que soit l'hôte du Palais.

Little Big
| 16-09-2019 14:15
Pou l'électeur épris de liberté, c'est le choix entre la peste et le choléra. Une chance que le vantard YC et l'intégriste Mourou ne soient plus dans la course. La secte ne va pas tarder à faire des avances à Kaïs Saïd, on ne se débarrassera pas de cette lèpre.

A lire aussi

le procureur a ordonné l'ouverture d'une

14/10/2019 22:19
0

l’Isie est indépendante et nous n’avons pas

14/10/2019 21:54
0

Le membre du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Zied Dabbar, a fermement condamné,

14/10/2019 21:27
0

Newsletter