alexametrics
lundi 25 janvier 2021
Heure de Tunis : 04:54
Dernières news
Peine de mort - Chokri Latif dénonce une instrumentalisation politique
28/09/2020 | 15:21
2 min
Peine de mort - Chokri Latif dénonce une instrumentalisation politique
 
Le président de la Coalition tunisienne contre la peine de mort (CTCPM), Chokri Latif, a été l’invité de Boubaker Ben Akacha, dans Midi Show du lundi 28 septembre 2020 sur Mosaïque FM. Il est revenu sur les appels à la réactivation de la peine capitale en Tunisie.  
 
Notant que tant que l’État ne jouait pas son rôle dans la lutte contre le crime en travaillant, notamment, sur les causes, il a soutenu que la peine de mort ne résoudrait pas la prolifération du crime. 
 
” En Arabie Saoudite où la peine de mort est appliquée (selon la chariaa islamique) les crimes n’ont pas disparu. Cette sanction n’est pas dissuasive. Le taux de criminalité est toujours en hausse. De même aux États-Unis. Au Texas par exemple la peine de mort est appliquée et pourtant le taux de criminalité est bien plus important que celui des états qui n’appliquent pas cette sanc
tion, car l’État ne lutte pas contre la prolifération des armes et de la drogue, entre autres”, a-t-il expliqué ajoutant que la peine de mort est ”discriminatoire” car souvent appliquée aux criminels issus des ”classes défavorisées”. 
 
”Une étude que nous avons réalisée en 20212 a démontré que la majorité des personnes condamnées à la peine de mort est issue des classes pauvres, certains sont chômeurs ou des paysans démunis. Pire ils sont originaires des régions défavorisées et marginalisées. Le même constat est réapparu dans une autre étude réalisée en 2019”, a-t-il avancé. 
Évoquant des cas de personnes condamnées à tort à  la peine de mort, il a rappelé le caractère irréversible de cette sanction et les conséquences que cela pourrait avoir. 
Interpellé sur les alternatives que la CTCPM propose, il a indiqué que les individus ”asociaux” devraient, à titre d’exemple, être privés de liberté. 
 
Ceux qui souffrent de pulsions criminelles devraient être poursuivis pour ensuite être placés dans un hôpital psychiatrique ou en prison sans avoir la possibilité d’en sortir”, a-t-il déclaré. 
 
Il a dénoncé par ailleurs une instrumentalisation politique de l’affaire précisant que certaines parties s’opposaient au principe d’un État civil et les droits de l’homme. ”Ils veulent réinstaurer la chariaa et les houdoud”, a-t-il estimé.
 
 
N.J.


28/09/2020 | 15:21
2 min
Suivez-nous
Commentaires
GZ
@ nephentes
a posté le 28-09-2020 à 21:38
Bonsoir.
Comme c'est drôle ! Dans un commentaire que je viens d'adresser à @ bab Ezzira , je dis que je souscris pleinement à vos propos . Je vous invite à le lire . L'illustration figure une corde de pendu . Mais je suis loin de soupçonner l'ampleur du mal qui gangrène ce pays . S'il est ce que vous dites , ce pauvre pays est proprement et définitivement perdu .
Il y a des jours où j'ai presque envie de retrouver la foi et de dire " Dieu, aie pitié de nous ".
Bien à vous.
Nephentes
,@GZ _decalage radical
a posté le 28-09-2020 à 20:32
Oui pour l'argumentation

Mais vous vous trompez depubliv

Et c'est le drame de tout intellectuel ou personne cultivée ou même personne intégre éprise de justice et qui vit en Tunisie

Je pense que vous ne saisissez pas suffisamment l'ampleur de l'effondrement de notre société

C'est en droit de vos bons sentiments une société de malades

Ou la loi de la jungle les pulsions les préjugés le sadisme même regulent les rapports sociaux
et ou la raison l'intelligence de la situation la foi en l'humanisme sont quotidienment pietines

Il fait vous rendre à l'évidence :
La société tunisienne est une société en voie d'ensauvagement massif et cela ne va pas s'arrêter de sitôt
DHEJ
Après les parents de la victime...
a posté le 28-09-2020 à 18:57
On aura droit à écouter l'assassin... il nous parlera de sa vision du droit à la vie, la vie de sa victime et sa vie à lui!
GZ
Aversion viscérale pour la peine de mort .
a posté le 28-09-2020 à 18:48
Toute l'évolution du droit pénal a consisté à dessaisir la victime de l'exercice de la justice pour la confier au ministère public lequel demande réparation du préjudice de la victime mais aussi veille à la protection de l'ensemble du corps social des méfaits de délinquants . Pratiquer l'oeil pour oeil , dent pour dent - ce à quoi rime in fine l'application de la peine de mort en quelque sorte - n'est pas dire la justice mais instaurer la vengeance comme règle de droit . Ce n'est pas digne d'une société un tant soit peu évoluée
On n'adopte pas les les mêmes pratiques que les barbares que nous réprouvons tous .
Des circonstances particulières , des pulsions morbides , des failles flagrantes dans son éducation ,que sais- je encore ont poussé ce garçon dans un moment de folie ou d'inconscience à commettre l'irréparable . Une société qui se respecte ne peut pas décider froidement , calmement , à tête reposée de trancher un de ses enfants en deux , le pendre , le cribler de balles ou le garroter .
Il n'est jamais bon de prendre des décisions hâtives .
La précipitation est mauvaise conseillère .
Laissons la justice faire sereinement son travail .
Dire cela n'est pas prendre la défense des délinquants c'est appeler à l'apaisement , à prendre du recul et à se méfier de ses émotions et des réactions à chaud , à raisonner en personnes raisonnables et responsables .
Comme tous , je ne suis pas moins choqué que quiconque par ces récents feminicides ni moins préoccupé par la proportion que prend l'insécurité dans ce pays dont les pouvoirs publics sont les premiers comptables .
Il faut relire Albert Camus .
DHEJ
Boubaker doit donner la parole aux parents de la victime .
a posté le 28-09-2020 à 17:14
.
mansour
L'idéologie contre la peine de mort est elle vraiment dissuasive contre la criminalité et les criminels ?
a posté le 28-09-2020 à 17:05
l'idéologie laxiste des droits de l'hommes elle a sens elle encourage les criminels et les crimes+ les attentats islamistes et les criminels+ les terroristes islamistes freres musulmans salafistes en les libérant sous prétexte de bonne conduite après une courte période de peines
Houcine
La passion est un moteur du crime.
a posté le 28-09-2020 à 16:57
Aucun problème social ou sociétal ne peut s'expliquer par une seule cause, ni se définir une fois pour toutes par une réponse unique. Il n'y a pas de société sans crime sauf quelques micro-collectivités bien réglées... Et, même.
La passion vengeresse, qu'elle soit celle des individus ou celle de l'Etat n'est qu'un moyen de satisfaire notre peur. Elle ne règle rien, et on pourrait même soutenir qu'elle dispose une sorte d'équivalence entre le crime individuel et son réciproque au nom de la collectivité. Bêtise, même si certain sociologue célèbre l'honore du qualificatif de "légitime".
Les sociétés qui regardent la vie humaine comme un don sacré ont compris l'inertie de croire qu'en tuant on répare le crime, ou on rachète le criminel.
Enfin, statistiquement dans les pays qui s'en donnent les moyens, il n'y a pas moins de crimes lorsque la peine de mort y est appliquée. Pas davantage, peut-être.
En tout cas, nulle part l'échafaud ou le garrot et la corde... n'ont administré la preuve de leur dissuasion.
DHEJ
Et l'âme de la victime ne reposera pas en paix !
a posté le 28-09-2020 à 16:17
Le fisc doit-il enquêter sur les moyens financiers de ce mec?
Selim
@Albatros : Tout à fait d'accord avec vous
a posté le 28-09-2020 à 15:59
Mettez-le dans un trou à rat pendant 60 ans sans aucun contact humain dans un 2 m2 fera plus l'affaire que lui offrir le repos éternel :)
QQ
PAUVRE MEC!
a posté le 28-09-2020 à 15:42
Il est beaucoup plus à plaindre qu'à blâmer. Pour lui l'Arabie saoudite, les USA sont des exemples où le fait d'appliquer la peine de mort ne diminue pas pour autant la criminalité ! A-t-il les statistiques de ces mêmes pays qui prouveraient que la criminalité serait n/fois plus importante s'il n'y avait pas la peine de mort? Quand on voit le verre à moitié vide il faut le voir aussi à moitié plein.
Albatros
suis contre la PM .
a posté le 28-09-2020 à 15:32
suis d'accord avec l'auteur.
j'ajoute: la PM est un cadeau fait au criminel, car mort, il ne souffre plus.
la prison à vie, dans une cellule de 2m2, windowless, sera plus pénible.
j'ai rèvé d'une telle cellule pour le *** Ben Ali et sa voleuse.