alexametrics
mardi 09 août 2022
Heure de Tunis : 11:04
Dernières news
Abdelkarim Zbidi : le terrorisme n’a pas sa place en Tunisie !
30/08/2018 | 17:20
2 min
Abdelkarim Zbidi : le terrorisme n’a pas sa place en Tunisie !

Le ministre de la Défense, Abdelkarim Zbidi, a indiqué, ce jeudi 30 août 2018, que l’armée nationale procède à de larges opérations de ratissage, à la suite de l’attaque terroriste perpétrée durant le mois de juillet, au gouvernorat de Jendouba.

Par ailleurs, il a déclaré, en marge d’une visite d’inspection aux unités militaires déployées à Ben Guerdène et Zarzis, que le terrorisme n’a pas de place en Tunisie, que le pays est stable et la situation est sous contrôle. Et d’ajouter que la situation au niveau des frontières est stable grâce aux efforts des institutions militaires et sécuritaires. « Les deux institutions sont en veille permanente tenant compte des situations sécuritaires délicates en Libye », a-t-il dit, saluant par la même occasion la collaboration avec la partie algérienne au niveau des frontières ouest du pays.

 

Revenant sur le système de contrôle électronique au niveau des frontières, M. Zbidi a exprimé sa quiétude quant aux résultats positifs enregistrés par ce système mobile installé depuis 6 mois, soulignant que ce système permet d’observer à une distance allant de 30 à 40 Km.

 

Dans le cadre de cette même visite, le ministre a annoncé l’ouverture d’un centre de formation professionnelle en plongée sous-marine et en activités subaquatiques à Zarzis début 2019. « Fruit d’une coopération tuniso-italienne, ce projet devrait proposer un haut niveau d’employabilité particulièrement en matière d’aquaculture, et d’installation de plateformes pétrolières et gazières en Tunisie et à l’étranger », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le ministre de la Défense a inauguré deux complexes résidentiels à Ben Guerdène et Zarzis dédiés au personnel militaire, précisant que ces deux complexes proposent 42 appartements donnés en location. Et d’ajouter que deux autres complexes résidentiels seront inaugurés au cours des deux prochaines semaines à Menzel Bourguiba et au Kef. 

 

S.H

30/08/2018 | 17:20
2 min
Suivez-nous

Commentaires (4)

Commenter

Léon
| 31-08-2018 08:20
En effet ya Si Zbidi, le terrorisme n'a pas sa place en Tunisie. En réalité, il n'a sa place nulle part dans ce monde. Mais la question n'est pas là.
La question est plutôt de savoir s'il y avait un "potentiel terrorisme" en Tunisie à la veille du 14 maudit.
Tous les imbéciles disaient que non. Et à leurs têtes, les tous premiers acteurs politiques post-merdolutionnaires et qui allaient devenir de très hauts responsables politiques (même ceux de la magistrature suprême).
La banqueroute était évidente avec tous ces imbéciles (souvent hyper-diplômés), qui ne sont pas capables de voir l'évidence. Comment voulez-vous qu'ils aient un quelconque projet porteur s'ils ne sont pas capables de lire la géostratégie, ou plus simple encore: Les tendances et pulsions de leur propre peuple.
Connais-toi toi même disait Socrate. Je me demande si le peuple tunisien se connaissait lui-même.
Alors quand on a scandé haut et fort que Ben Ali brandissait la menace terroriste pour se maintenir au pouvoir, on a tout faux; et cela, même si l'on sort de l'X ou des écoles et des Universités les plus prestigieuses du monde.
La totalité de nos con-citoyens les plus diplômés ne sont que des perroquets.
Je n'ai pas le temps de donner aux tunisiens une vraie leçon de géostratégie pour comprendre comment Ben Ali qui était arrivé après l'été sanglant de 87 par le terrorisme, a dû quitter lorsque les atlantistes ont décidé d'appliquer quasiment la même théorie que celle appliquée en 79 envers l'Iran (mais l'Iran a su ne pas vendre son âme, contrairement à nos islamistes traitres), et peut-être même celle appliquée en Afghanistan (du moins pour la Libye).
Ce qui s'est passée en Tunisie est une large trahison. Le vol, la trahison, et toutes les mauvaises choses n'ont jamais payé. Leurs fruits ne peuvent être que les malheurs et la misère. C'est ce qu'est en train de payer le peuple tunisien, et c'est loin d'être fini.
C'est loin d'être fini malgré toute cette mobilisation internationale pour le pays. C'est un peu comme si l'on mettait tous les médecins du monde au service d'un mourant. Ils ne peuvent rien pour lui.
Le crime de lèse-majesté perpétré par le peuple de traitres envers l'Histoire de leur pays; en disant que la vrai indépendance était le 14 maudit vous poursuivra à l'éternité. N'est-ce pas là la meilleure manière de souiller le sang de notre ascendance qui a donné sa poitrine aux fusils et armes de l'occupation? Comparer leur sang pur à l'urine de ceux que l'on a payé pour sortir détruire leur pays du 17 décembre au 14 maudit est un crime sans précédent et un manque manifeste de gratitude dans le pays qui vit sa plus belle page d'histoire sous Ben Ali. Ehhh oui, pendant que les traitres disaient du mal de cette période je m'employais à rappeler leur histoire au tunisiens; et même si elle a ses défauts et ses failles, la plus belle page fut la période Ben Ali. Et çà les tunisiens ne l'ont compris que le jour où ils ont vu leur pays détruit par leur bêtise, mais les atlantistes l'ont compris depuis belle lurette et ont utilisé le peuple de la trahison collective avec un travail de fond par la formation de blogueurs-traitres à otpor, freedom house et l'argent des soros et des sionislamistes.
La Tunisie gênait, la Tunisie dérangeait, la Tunisie allait trop vite! Il fallait l'arrêter, et quoi de mieux que son peuple de traitres et d'imbéciles pour un tel projet? Ils leur ont juste récité de Corbeau et le Renard, que vous êtes beaux, que vous êtes intelligents. Puuuuré que nous sommes intelligents!
La dette actuelle est de facto une dette odieuse, même si elle n'est pas dans les poches des particuliers. Elle est odieuse car elle mène au pire, à savoir la colonisation. J'aurais préféré qu'elle fut odieuse au sens commun du terme, dans un pays souverain et à l'économie florissante. Mais on ne récolte que ce que l'on sème.

VIVE BEN ALI ET A BAS LES TRAITRES.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Le bagagiste-directeur
| 30-08-2018 22:15
Je pense,avec le respect auquel a droit un ministre,que ce genre de declarations"le terrorisme n'a pas sa place en Tunisie" rend la situation encore plus dangereuse(demobilisation du citoyen) en faisanr accroire que le tunisien est naturellement(genetiquement!!)immunise contre le virus du terrorisme.Ce qui,evidement,est une absurdite , sachant que lorsque certaines conditions sont reunies,(situation socio--economique,inegalite regionales,voire interventions etrangeres) le terrorisme nait et prolifere.

G D ID
| 30-08-2018 22:07
Au sujet de la possibilité de donner le droit à la flotte européenne et surtout à l'armée italienne de patrouiller dans les eaux tunisiennes pour empecher les embarcations des"7arra9a" de rentrer dans les eaux internationales.Et là personne ne pourra les renvoyer vers les côtes tunisiennes.?

Ayari Nabil
| 30-08-2018 21:02
BLA BLA BLA BLA BLA BA BLA BLA BLA BLA BLA