alexametrics
Dernières news

Oussama Khelifi : Nous ne voulons pas nous allier avec Ennahdha !

Temps de lecture : 2 min
Oussama Khelifi : Nous ne voulons pas nous allier avec Ennahdha !

Le député Qalb Tounes, Oussama Khelifi a souligné, lors de son intervention ce vendredi 5 juin 2020 à la matinale de Shems FM, que son parti ne veut pas s’allier avec Ennahdha, précisant que le parti islamiste est un adversaire politique et non un partenaire.

 

« Nous ne sommes pas dans une guerre idéologique et nous estimons qu’elle ne sert en rien les intérêts du pays. Nous avons un projet et si nous voulions faire partie du gouvernement ce serait uniquement pour le concrétiser » a expliqué le député.

 

Il a ajouté que Qalb Tounes appelle à ce que les partis qui ont été au pouvoir, « avant et après la révolution » présentent leur bilan et qu’il soit discuté. « Nous sommes le seul parti qui a un projet, les autres ont des bilans. Nous avons essayé de mettre en garde contre la pauvreté que nous avons pu observer de près car nous avons été au contact des gens, d’autres viennent de s’en rendre compte. Il en est de même pour le spectre de la faillite qui plane aujourd’hui sur le pays et qu’on tente de cacher. Le vrai problème est aujourd’hui cette menace et en aucun cas une guerre stérile d’idéologies » a précisé Oussama Khelifi.

 

Sur le vote accordé par son parti à l’initiative du PDL pour une motion sur le refus par la Tunisie de toute ingérence étrangère en Libye, Oussama Khelifi a souligné que la position de Qalb Tounes a toujours été claire sur le sujet et que les blocs qui ont voté pour ce projet font partie de la famille démocrate progressiste qui au final est majoritaire au parlement.

 

« Les partis de cette même famille ont du mal à se rassembler à cause de divergences certes, mais sur certains projets, comme celui-ci il est normal d’unir les positions. On dit que le paysage parlementaire et politique se redessine mais c’est faux, il a toujours été ainsi, plus de 90 députés dans le parlement font partie de cette famille » a-t-il indiqué.   

 

Oussama Khelifi a ensuite affirmé que le gouvernement d’Elyes Fakhfah est « orphelin » et que le chef du gouvernement et le président de la République n’ont fait qu’intégrer une opposition au sein même du gouvernement qui fait que ses membres sont aujourd’hui incapables de s’accorder. « On a reproché à Qalb Tounes ne pas avoir défini sa position, mais nous ne sommes pas obligés de prendre parti pour telle ou telle partie, nous avons un projet et une évaluation pragmatique et réaliste de la situation du pays et ce ne sont pas ces guerres politiques qui nous sauverons de la faillite » a-t-il conclu.

 

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (23)

Commenter

ourwa
| 06-06-2020 11:44
"Abir Moussi est la seule vrai opposante sur la seine politique." sic Exact, vous avez tout à fait raison...d'ailleurs, en tant que navigante expérimentée en eaux troubles, ou dans certains fleuves fangeux de la politique, elle tient le pompon... Quant à " vouloir ressusciter la Tunisie", avec Abir Moussi et sa bande au pouvoir, c'est évident, le pays est assuré de couler à fond, inexorablement, ça coule de source...

Bourguibiste nationaliste
| 06-06-2020 09:07
Khelifi, NQ et QT sont tous des vendus aux islamistes et des traîtres.

Abir de Gabès
| 05-06-2020 23:34
Abir Moussi est la seule vrai opposante sur la seine politique.
Si l'on veut ressusciter la Tunisie, il faudra être clairement dans l'opposition comme le PDL en attendant les prochaines élections, et non pas vouloir partager le gâteau.

Hamma
| 05-06-2020 21:03
Les chiens aboient et la caravane passe !!ces merdeux continuent de gigoter et de soutenir le gourou de façon Insidieuse.Ce minable parle de projet pour sauver le pays de la faillite et de la pauvreté alors qu'il veut épargner la prison à son chef NK.La peur de la momie Ghannouchi oblige ces traîtres à le soutenir et s'opposer à toutes les motions pour le destituer.
Qleb tournés est un allié d'ennahdha et de sa politique,le mensonge et votre ligne de conduite montrent que vous êtes des lavettes et des serpillières aux mains des islamistes pourris.
Tous des vendus et des traîtres.

FRONT NATIONAL SOLUTIONS
| 05-06-2020 18:11
L"existence d'ennahda et la liberte' de RACHED Ghannouchi grace au ces traitres comme Kelb TOUNES

Ahmed
| 05-06-2020 17:10
Petite ressemblance, sauf que Alf est sympathique et lui antipathique.

Bourguibiste nationaliste
| 05-06-2020 16:32
Vous et vos semblables de QT: vous êtes tout simplement des VENDUS ET DES TRA'?TRES car vous avez décidé de pactiser avec les *** et les islamistes.

Foued
| 05-06-2020 16:21
Oui c vrai c 1 menteur.

ourwa
| 05-06-2020 15:46
" Le député Qalb Tounes, Oussama Khelifi a souligné (...) que son parti ne veut pas s'allier avec Ennahdha, précisant que le parti islamiste est un adversaire politique et non un partenaire. ", d'où les détails de sa déclaration... Pour une aussi langue de bois, bien acérée, d'ailleurs, M. Oussama Khelifi, député Qalb Tounes, se révèle comme un excellent bûcheron...avec mes respects aux bûcherons.
Ainsi donc, nahdha serait " un adversaire politique de Qelb-Tounes ", auquel il " veut pas s'allier"; on en apprend tous les jours, de ces perles noires... Et dans la foulée, le parti de Nabil Karoui, honnête homme, ne veut pas participer au gouvernement de Double-piège ( Fakhfakh), gouvernement nahdaoui par excellence, comme tout le monde le sait. Par "différence idéologique" entre nahdha et Qelb-Tounes ?- Nullement, car Khelifi précise, à propos de tous les gouvernements ayant participé au pouvoir depuis 2011, partis " sans projets", mais avec des bilans, contrairement à Qelb Tounes, " le seul parti qui a aboyé un projet de gouvernement... " Le vrai problème est aujourd'hui cette menace ( de pauvreté qui menace le pays) et en aucun cas une guerre stérile d'idéologies » précis encore Oussama Khelifi. Fermez le ban et mettez-vous en rang derrière Qelb-Tounes, bande d'ignorants ! C'est drôle, il y a à peine un an, lors des tâtonnements pour la composition du gouvernement, nahdha a émis son véto à l'entrée de Qelb-Tounes au gouvernement, (comme à celle du PDL). C'était " un parti de voleurs, d'escrocs, de repris de justice", comme l'ont signifié certains ténors du parti islamo-fasciste. Dont acte. Or la coalition parlementaire autour de nahdha se fissure à vue d'oeil et menace l'existence même de nahdha comme " majorité parlementaire dominante", ainsi que la suposée fiabilité de son gouvernement actuel de bras cassés...Il y a donc danger en la demeure islamo-fasciste, totalitaire, abjecte et liberticide...Alors changement brusque dans la " stratégie" politique de nahdha ; ce mouvement demande, souhaite, réclame, par ses multiples voix nahdaouies, l'entrée de Qelb-Tounes au gouvernement, or celui-ci, à présent, ne le veut pas; que ses amis nahdaouis se démerdent !... D'ailleurs pourrait-on imaginer que cet immense parti, Qelb-Tounes ( 38 députés), aille s'allier à un parti perdant, nahdha,au bord de sa tombe politique?...- Nullement !CQFD.
Ne rappelons pas les idéologies respectives de nahdha et de Qelb-Tounes, elles sont semblables et se complètent à merveille...Khelifi le sait parfaitement et le dit : ce n'est " en aucun cas une guerre stérile d'idéologies ". Deux idéologies cousines n'iraient quand même pas se déclarer la guerre, une guerre injustifiée, donc " stérile"...
Pas d'alliance de Qelb-Tounes avec nahdha donc, car le plus important dans le fonctionnement et les choix politiques, économiques, sociales etc... des groupes parlementaires ne résident pas dans " la composition de l'ARP en groupes" composition fluctuante, figurée par cette belle tarte multicolore que le bureau de l'ARP dessine si bien et publie illico, dès un changement intervient...mais bien dans leurs actions parlementaires proprement dites, discours, déclarations et surtout VOTES à l'ARP... Or Qelb-Tounes- et il n'est le seul, parmi les alliés de nahdha- fait tout pour conforter nahdha dans ses choix, à commencer par son vote de confiance ( qelbéen) au gouvernement de Double-piège ( Fakhfakh ). nahdha s'enfonce dans le marasme et il est peu probable qu'il puisse se relever, bien au contraire...et Qelb-Tounes laisse faire." On n'est jamais trahi que par les chiens"...

tounsi
| 05-06-2020 14:39
Menteur

A lire aussi

Mohamed Moez Belhassine succède, ainsi, à Nabil Baziouche.

02/07/2020 20:06
0

Et les déductions sur les salaires des travailleurs.

02/07/2020 19:41
0

Il était DG à l'agence de promotion de l'Industrie.

02/07/2020 18:12
0

A condition de quitter le territoire avant septembre.

02/07/2020 17:50
1