alexametrics
mercredi 28 juillet 2021
Heure de Tunis : 04:40
Dernières news
Ouertani : Il y a eu une erreur manifeste dans la procédure d’expulsion du terroriste
24/06/2021 | 14:12
2 min
Ouertani : Il y a eu une erreur manifeste dans la procédure d’expulsion du terroriste

 

Le secrétaire général du Syndicat régional de la sécurité de l'aéroport de Tunis-Carthage, Anis Ouertani, a démenti qu'il y ait eu une quelconque complicité des responsables de la sécurité de l'aéroport de Tunis-Carthage dans le but de faire entrer un terroriste expulsé sur le sol tunisien. 

 

Lors de son intervention jeudi 24 juin 2021, sur Mosaïque FM, le syndicaliste a précisé que la loi de l'Organisation mondiale de l'aviation civile impose aux compagnies un protocole précis dans le cas d'expulsion de détenus. Il a indiqué que le ministère de l'Intérieur avait adressé une correspondance à la direction des frontières et aux parties étrangères et les avait informés de la décision d'expulsion.

Il a ajouté qu’une erreur technique et humaine manifeste a eu lieu, notant qu'il est nécessaire que le pays qui expulse le passager informe le pays vers lequel il est expulsé 24 heures avant l’embarquement du concerné et révélant que la partie turque n'a fourni aucune information sur le terroriste expulsé et ne s'est pas conformée à la notification préalable.

 

 

 

Anis Ouertani a confié que le personnel de l’avion qui transportait le terroriste n'a pas été informé de l'embarquement d'un terroriste expulsé à bord. Il a révélé que le terroriste a atterri le 17 juin à l'aéroport de Tunis-Carthage, accompagné de passagers, qu’il avait l'intention de s'échapper et a franchi les portes de contrôle des passeports sans tamponner son passeport.

 

Il a ajouté que le ministère de l'Intérieur a pris des décisions à l’encontre de certains des cadres de sécurité à l'aéroport de Tunis-Carthage et qu’une enquête est ouverte pour déterminer les responsabilités.

« Il s’agit d’une erreur humaine, oui, mais à aucun moment de complicité. Je refuse qu’on accuse ces responsables, ces agents, qui sont les mêmes qui défendent le pays contre les intrusions, qui ont arrêté la passagère avec l’arme, qui arrêtent les dealers de drogue, qui ont dit non quand on a voulu aider des gens fichés à partir du pays, je refuse de les voir aujourd’hui accusés de complicité car il n’en est rien ! Qu’on les isole ou les mute, ils l’acceptent, mais les traiter de traitres, jamais ! », a conclu le sécuritaire.

 

 

M.B.Z

 

 

 

 

24/06/2021 | 14:12
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Très intelligente tentative de diversion....
a posté le 25-06-2021 à 10:28
Ainsi, ce terroriste n'a pas été introduit en Tunisie sans passer sous les fourches caudines d'une police attentive... mais le mal résidait en aval, dès l'embarquement !!! Comme quoi, les autorités tunisiennes, même si elles ont été dégommées par leur hiérarchie, sont inattaquables, blanches comme de vigoureuses vierges ! C'est un peu trop gros, Ouertani ! Tu n'aurais pas fait un avocat très crédible... Couché ! A ta niche !!
Enfendem
Police turque
a posté le 24-06-2021 à 23:40
Une erreur de la part de la police turque evidemment
puisque c est elle qui controle les arrivees a Tunis Carthage, c est aussi la police turque qui denude et maltraite les mineurs en Tunisie..
Houcine
Je suis franalphabète.
a posté le 24-06-2021 à 19:36
Je préconise le principe de précaution s'agissant d'un individu condamné pour actes de terrorisme.
'? ce titre, il revenait aux autorités du pays de procéder aux contrôles ad hoc et de prendre des dispositions adéquates pour nous prémunir contre le risque, étant entendu que la situation est troublée et que des terroristes s'activent encore....
Nonobstant, les complices en nombre et même au sein du Parlement.
Naturellement, ceux qui sont favorables au terrorisme s'expriment en langage codé.
La démocratie a le devoir de se défendre contre ses ennemis, et le gouvernement a la charge de la sécurité des citoyens et du pays.
GZ
@Frankofob
a posté le 24-06-2021 à 19:00
Au franchissement de la frontière le type s'est soustrait au contrôle de police. Avec ou sans complicité, c'est à l'enquête de l'établir. Ce n'est pas bien respectueux des procédures et mérite quelque correction.
Passons.
La France, son système judiciaire est bien plus respectueux des règles de procédure surtout pénale que vous ne semblez l'insinuer. Les affaires, pantalonnades, Karoui, Fehri, Akremi, Taieb, et bien d'autres, insultes à toute rigueur judiciaire, quel que soit le reproche fait à ces personnes, faits avérés ou pur fantasme, là n'est pas le problème, ces affaires , par certains de leurs aspects et développements ne sont simplement pas concevables en France.
Inconcevables.
Même des terroristes dangereux sont remis en liberté après qu'ils ont purgé leur peine, sans autre forme de procès.
L'on peut toujours continuer de gloser à l'envi et dénigrer ce pays.
Combien de ministres, premiers ministres, ou chefs de l'Etat tunisiens traînant une batterie de cuisine ont été confrontés à leurs juges?
Répondez à cette question et je vous ferai la liste des notables et personnalités françaises de haut rang descendues en plein vol par des juges intègres et incorruptibles.


" Waterloo, morne plaine ".
Waterloo
NE BIS IN IDEM .... dit un principe de droit.
a posté le 24-06-2021 à 17:38
ce citoyen a été déjà puni en Turquie. il ne peut ètre puni une 2 ème fois : NE BIS IN IDEM.
de plus, il a droit de revenir vivre dans son pays.
attention au franalphabétisme: le fait d' utliser le français, n'entraine pas de suivre la politique de la France.
Toumans
Perspicacité
a posté le à 18:41
Waterloo, le représentant de la police n a pas eu votre présence d esprit pour donner une réponse telle que la votre!
Ainsi vous continuez à enfoncer le pays dans l abîme !
why
Une histoire
a posté le 24-06-2021 à 16:47
Mais oui Mr. le syndicaliste, on vous croit... Quelle histoire à dormir debout !!!

Même par incompétence, vous et les agents que vous défendez êtes complices. Vous représentez ce que la Tunisie offre de pire.. Cet aéroport a plus de trou que le gruyère. Et vos agents n'ont comme compétence que d'embêter les citoyens normaux...
St Just!
Pour faire simple...!!!
a posté le 24-06-2021 à 15:47
L'erreur technique exige des compétences pour y remédier..... "The Right Man in the Right Place"
L'erreur humaine exige des sanctions
Merci de l'effort collectif pour protéger les citoyens qui ont besoin/droit de se sentir en sécurité dans leur propre pays.
Abir
Vous êtes notre seule sécurité
a posté le 24-06-2021 à 15:23
On vous croit et respecte votre travail,mais quand vous avez des portes de passage non fonctionnelles, c'est de votre devoir de placer au moins un agent de contrôle dans les portes non fonctionnelles pour que personne ne s'échappe wa Rabi maakom