alexametrics
vendredi 02 décembre 2022
Heure de Tunis : 14:32
Dernières news
OTJM : Oui, pour la formation pratique des étudiants en Ukraine, non pour leur intégration totale !
05/10/2022 | 10:03
3 min
OTJM : Oui, pour la formation pratique des étudiants en Ukraine, non pour leur intégration totale !

 

L'Organisation tunisienne des jeunes médecins (OTJM) est contre l’intégration totale dans le cursus universitaire tunisien de la formation en médecine des étudiants, qui sont revenus d’Ukraine et qui suivaient des spécialités en médecine. C’est ce qu’a affirmé Slim Barouni, membre du bureau exécutif de l’organisation.

 

Au micro de Wassim Ben Larbi lors de son émission Expresso sur Express FM, M. Barouni a affirmé : « Nous ne sommes pas catégoriquement contre le fait que ces étudiants effectuent des stages dans les hôpitaux mais nous sommes contre leur intégration totale ! D’un côté humain, nous comprenons que les étudiants qui ont étudié en Ukraine puissent faire des stages en Tunisie pour compléter leur formation mais sans pour autant qu’ils soient tous intégrés dans le cursus total. Il n'y a aucun souci à ce qu’ils étudient en ligne dans les universités ukrainiennes et font la partie pratique en Tunisie mais sans devenir, in fine, des externes et des internes en médecine en Tunisie, si la guerre se poursuit ».

 

 

Pour sa part, le président de l'Association des Tunisiens d'Ukraine, Tarek Aloui, a rappelé que l’affaire concerne environ 800 étudiants en spécialités de médecine revenus d’Ukraine.

Il a aussi indiqué que le ministre de l’Enseignement supérieur avait été clair dès le départ sur l’impossibilité d’intégrer ces étudiants avec les étudiants ayant suivi le cursus tunisien et que le ministère allait juste leur permettre de faire des stages pratiques dans les hôpitaux.

Cela dit, M. Aloui a précisé que des demandes ont été formulées pour l’intégration des étudiants via des examens, l’objectif étant de garantir l’égalité des chances et de déterminer le niveau des étudiants, surtout en prenant en considération le manque de ressources humaines dans les hôpitaux du pays.

Le président de l'Association des Tunisiens d'Ukraine a aussi spécifié que les autres pays ont proposé à ces étudiants de recommencer tout le cursus, ce qui n’est pas une option pour les étudiants qui ont presque achevé le leur.

Et d’appeler l’OTJM à aider leurs collègues pour sortir de cette crise, notamment pour que le ministère de l’Enseignement supérieur reconnaisse les diplômes issus de ces cursus en ligne.

 

A cela, Slim Barouni a rétorqué que la formation pratique est une partie intégrante de l’ensemble de la formation médicale. Aujourd’hui, il s’agit d’une exception que d’accepter que la formation théorique soit faite dans un pays et que la formation pratique dans un autre. Et de souligner que le côté légal a été occulté pour le côté humain de l’affaire.

Pour lui, ce n’est pas normal que pour deux personnes ayant eu la même moyenne au bac, l’une renonce à ses rêves de faire médecine à cause du manque de moyens, alors que l’autre se trouve, grâce à ressources financières, propulsée et acceptée dans le cursus.

Et de marteler que la formation étatique de la médecine en Tunisie garantit le bon niveau des diplômés et doit être préservée.

En outre, le membre du bureau exécutif de l’OTJM considère qu’un examen classant les étudiants venus d’Ukraine n’est pas une option. Pour diverses raisons, dont principalement la non-équité des chances outre le fait que leur formation est en ukrainien ou en anglais alors que la formation en Tunisie est en français donc on n'utilise pas la même terminologie et les références.

 

M. Barouni a ainsi demandé aux autorités de faire participer l’organisation pour trouver une solution à l’amiable qui convient à tout le monde, sans pousser les jeunes médecins à la grève ou à entreprendre d’autres actions de militantisme.

 

I.N

05/10/2022 | 10:03
3 min
Suivez-nous
Commentaires
DHEJ
Quo fait la loi?
a posté le 05-10-2022 à 20:56
Qui gouverne?


Les parents des étudiants en Ukraine... avec une loi tout peut changer...