alexametrics
Dernières news

Olivier Poivre d'Arvor : nous n’exploitons pas la Tunisie, c’est terminé depuis 56 !

Temps de lecture : 3 min
Olivier Poivre d'Arvor : nous n’exploitons pas la Tunisie, c’est terminé depuis 56 !

 

L'ambassadeur de France en Tunisie Olivier Poivre d'Arvor a affirmé que la France n’exploite aucune parcelle de la Tunisie, une réponse à peine voilée aux accusations proférées par la Coalition Al Karama et son leader Seif Eddine Makhlouf, mais aussi par certains leaders d'Ennahdha à l'instar de Noureddine Bhiri.

 

Profitant de sa présence à l’inauguration des nouveaux locaux de Numeryx Tunisie, l’ambassadeur a déclaré : «Ce pays, depuis de nombreuses années et très récemment à travers l'audace de ses choix politiques par exemple, a montré qu’il est en train d’avancer et de se construire et qu’il est un pays aux opportunités importantes. Sur la question économique la relation de nos deux pays est très forte, nous sommes le premier partenaire économique et nous entendons le rester».

Il ajoute : «Je tiens à préciser pour ceux qui en douteraient encore que nous n’exploitons pas une seule parcelle du sol tunisien, c’est terminé depuis 56. Il faut que les jeunes gens, qui s’agitent un peu, se réfèrent à la réalité du monde. Nous sommes présents avec des PME : 140.000 personnes travaillent dans 1.400 entreprises françaises, aucune d’entre elles n’exploite les richesses souterraines. Il faut être clair là-dessus»

 

Olivier Poivre d'Arvor a expliqué : «Ce qui nous intéresse c’est l’intelligence collective que nous construisons des deux côtés de la Méditerranée. Il y a quelques domaines (santé, aéronautique, nouvelles technologies et numérique) qui sont des champs exemplaires (…) Les Tunisiens sont extrêmement réputés dans le monde entier pour leurs ingénieurs, pour leur sens des mathématiques et dans tous les domaines très prometteurs aujourd’hui. Je ne m’inquiète pas de la fuite des cerveaux, c’est très bon signe que des Tunisiens vont, viennent, bougent et soient demandés, il vaut mieux être demandé et désiré que de ne pas l’être

 

Lors de son passage dans l’émission Shems Mag de Shems Fm, le 9 septembre 2019, Seif Eddine Makhlouf avait affirmé au micro de Wissal Kassrawi que la Tunisie était toujours colonisée et exploitée par la France.

 

 

«Après 70, la France continue à nous exploiter jusqu’à aujourd’hui. Hier, j’ai vu dans le Sud des montagnes de sel en train d’être remplies de camions, dont l’argent va directement vers la France.

La France doit s’excuser –NDLR pour les maux et martyrs qu’elle a causés pendant colonisation– et nous devons revoir avec elle (en toute amitié) tous les accords de spoliation organisée, sinon nous allons nationaliser/changer les accords et sociétés en question. L’indépendance est un combat», a-t-il souligné. Et d’assurer en réponse à la journaliste : «Oui nous sommes colonisés ! Tant que le pétrole et le sel sortent et que leurs redevances n’entrent pas au pays via la Banque centrale, nous sommes un pays colonisé».

 

A souligner que le solde de la balance commerciale avec la France est généralement excédentaire. Pour le mois septembre 2019, le solde a été de plus de 3 milliards de dinars au bénéfice de la Tunisie.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (44)

Commenter

Agatacriztiz
| 25-10-2019 15:05
Maintenant, avec Ennahda et El Karama et autres enturbannés du cerveau, c'est la voie ouverte aux Turcs pour "recoloniser" la Tunisie, comme au bon vieux temps de l'empire ottoman...

Maxula
| 20-10-2019 22:10
"la france est presente dans tous les pans de l,economie tunisienne textile, chimie, agro alimentaire, transport, tourisme"

Heureusement qu'elle est là, ya blid !
Autrement vous crèverez de faim, et vous vous boufferez entre vous, ya rkik !
Maxula.

Letranger
| 20-10-2019 19:00
..." «Oui nous sommes colonisés ! Tant que le pétrole et le sel sortent et que leurs redevances n'entrent pas au pays via la Banque centrale, nous sommes un pays colonisé»....

Gardez le votre sel, votre pétrole et votre phosphate (t'as oublié le phosphate) si tu estimes qu'il vous est volé, vous en interdisez l'exportation...
Ou alors tu te renseignes pour savoir qui est à l'origine de ce "scandâââle" et tu agis...

Letranger
| 20-10-2019 18:53
Tata, t'es là ?
Je n'ai pas tout lu ce que tu as écrit, mais je suis en gros pour l'idée...
En gros...
Parce qu'en réalité,( et je sais de quoi je parle, je patauge dedans) c'est que les "cerveaux tunisiens" (sic) s'expatrient avec le faux motif qu'ils viennent au secours des pays où ils s'imposent alors qu'ils devraient penser qu'ils ont beaucoup de chance d'avoir l'opportunité d'être accueillis ( souvent de force et je sais toujours de quoi je parle).
Aaah, si vous n'étiez pas Arabo-musulmans avec vos idées tordues et extrêmistes, vos idées de revanches colonialistes, vos idées de colonisation religieuses, vos voiles, etc. etc... bref si vous n'étiez pas Bougnoules, comme vous seriez les bienvenus

tounsi blid
| 20-10-2019 13:13
m. le frere de PPDA va un peu vite en besogne , car dire que la tunisie preside elle meme a sa destinee, en tous cas d, un point de vu economique est une fausse vue de l, esprit!
dans un contexte de concurrence et de competitivite accrue au sein d, une economie globale mondialisee, le poids de la tunisie ne lui permet pas d, avoir.son mot a dire!
la france profite de la devaluation du dinar , du surrendettement colossal de l, etat tunisien et du deficit structurelle de la balance commerciale ,ce qui lui permet d,exploiter une main d, oeuvre qualifie low cost , et francophone !
airbus et ses sous traitants font travailler 15000
personnes pour l, aeronautique hexagonale
la france est presente dans tous les pans de l,economie tunisienne textile, chimie, agro alimentaire, transport, tourisme etc.....
la difference entre la tunisie d, hier et d, aujourdh,ui
est la meme qu, entre l, esclave et l, ouvrier !


l,un n,a plus de libertes ,
l, autre a l, illusion de l, etre!
c, est l, argent le nerf de la guerre!

Samir
| 20-10-2019 09:36
Correction juste des mots qui changent le sens des phrases :
Décapage au lieu de décalage
Flottation au lieu de filtration

zamharir
| 20-10-2019 08:53
Je vous ai adressé une courte participation après la polémique Seif Eddine Makhlouf ' Olivier Poivre d'Arvor sur le rôle de la France en Tunisie. J'y développais l'idée que la Tunisie n'a pas de problème particulier avec la France, mais, par contre, les Tunisiens ont un problème certain avec son ambassadeur Olivier Poivre d'Arvor, un agitateur politique des marges du Quai d'Orsay, qui n'a cessé de transgresser tous les codes du protocole pour faire passer ses messages après d'une secte de francophiles qu'il réunit régulièrement. Il se comporte depuis son installation comme une sorte de gourou de la francophonie, dont les faits et gestes ont agacé une grande majorité de Tunisiens. Pour ne pas gâcher les relations entre Tunis et Paris au début de la présidence de Kaës Saëd, qui n'était manifestement pas le candidat de son c'?ur, je lui conseillais de faire volontairement ses valises avant la fin de son mandat et de laisser la place à un ambassadeur plus respectueux des usages diplomatiques comme Yves Aubin de la Messuzière ou l'amiral Jacques Lanxade. Comme je ne voyais pas revenir ma contribution, je vous l'ai renvoyée, samedi, mais à mon grand regret je dois constater, dimanche matin, qu'elle n'est toujours pas sur le site. En passant en revue toutes les participations que vous avez publiées sur le sujet, j'ai constaté que vous n'avez sélectionné que celles qui allaient dans le sens du poil. J'ai compris que Olivier Poivre d'Arvor a étendu sa tutelle sur votre site, ce qui me contrarie énormément. Je crois ferme que la censure n'est pas la meilleure manière de contribuer au renforcement du processus démocratique en Tunisie et n'oubliez jamais que les Etats, quels qu'ils soient, n'ont pas d'amis, mais seulement des intérêts. C'est Churchill qui le disait.

Samir
| 19-10-2019 19:32
@ Moi
Je m'excuse de répliquer , mais honnêtement , je doute fort de ce chiffre avancé ** de deux milliards d'euros ** qui a été présenté en médias par le professeur Moez Joudi en média ,
En outre , je ne pense pas qu'il y a des estimations pessimistes des faibles réserves de phosphates .
Bref, je t'appelle que l'exploitation.des phosphates se fait à ciel ouvert et juste après une opération simple de décalage de la terre végétale et le système de filtration non seulement ne représentent pas des difficultés mais utilisé une technologie simple .Tout compte fait , l'usure du matériel actuel est remediable moyennant des faibles coûts.
Aussi, si vos sources sont fiables , nous pourrons courir un risque sqns précédent puisque le complexe chimique considéré de l'industrie lourde en Tunisie pourrait disparaître en nous basant sur votre intervention .
Non monsieur , je doute fort et je reste optimiste pour une reprise facile de tout le secteur à condition de la bonne volonté du pouvoir publique .

Bizertin nationaliste
| 19-10-2019 18:59
Ennahda avec ses copains politichiens libéraux et hommes d'affaires malhonnêtes et gloutons sont les plus exploiteurs de notre pauvre Tunisie...que reste t il de la Tunisie qu'il y ai encore à exploiter après le passage de ces gloutons, ils ont fait dégringoler un pays jadis prospère. La France devraient partir avec ses entreprises , ses emplois, ses transferts de savoir, renvoyer les 700000 tunisiens présents sur son sol qui touchent des aides sociales, arrêter de payer les retraites des chibanis au bled, arrêter de soigner les tunisiens qui déboulent chez elle demander des semaines, arrêter de former nos médecins , ingénieurs, sécurité etc... arrêter d'envoyer des touristes chez nous.... comme ça le Tunisien moyen comprendra qui exploite qui, et finira par demander (supplier) la France de revenir l'exploité.
Ces islamistes chialent comme les sionistes pour demander réparation , ils ont été à bonne école à tel aviv.

A lire aussi

Le député Tahya Tounes Hichem Ben Ahmed est intervenu, ce mardi 10 décembre 2019, lors de la séance

10/12/2019 23:30
0

La mesure imposant une taxe douanière aux produits trucs a été prolongée de deux ans à la suite de

10/12/2019 22:56
0

Myriam Belkadhi est intervenue immédiatement en direct et a présenté des excuses aux

10/12/2019 22:09
0

Le dirigeant Ennahdha et gendre de Rached Ghannouchi, Rafik Abdessalem a été l’invité de Myriam

10/12/2019 21:33
2

Newsletter