alexametrics
BN TV

Nouvelle trouvaille des agents de la fourrière : peindre les trottoirs en rouge pour mettre leurs sabots !

Temps de lecture : 1 min
Nouvelle trouvaille des agents de la fourrière : peindre les trottoirs en rouge pour mettre leurs sabots !

La vidéo publiée sur les réseaux ce mardi matin 13 octobre 2020 est révoltante. Elle dénonce les agissements de certains collaborateurs de l’Etat, qui sont de plus en plus révoltants et deviennent carrément assimilables à du racket.

L’incident se passe au Lac II. C’est à se demander si ce n’est pas un gag tellement les faits sont scandaleux.

 

 

Ainsi, on y découvre des agents de la fourrière (composés par des privés et des fonctionnaires) en train de frauder discrètement, par appât du gain ! Deux équipes sur le terrain s’entraidant à dépouiller de pauvres automobilistes qui ne sont pas en tort mais qui vont le devenir, pas un simple coup de pinceau. L’une était en train de peindre les bandes bleues, qui signifient que le stationnement est permis, en bandes rouges, qui signifient que le stationnement est interdit. Alors que la peinture n’a même pas séché, leurs collègues s'occupaient de mettre les sabots aux véhicules, devenus en infraction.

 

Du racket pur et simple.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (38)

Commenter

John snow
| 15-10-2020 08:25
Le petit morveux il saaccroupit avec son pinceau en disant je vais bais.. Ces automobilistes du lac. Riche et arrogants. Moi et mon patron on va s'enrichir encore plus et on fera plus de prises. Plus de
$. L'état s'en fout. Ha ha. C'est nous l'état. On lui donnera des miettes. Peins gueddour vite vite.

A__Zut !
| 14-10-2020 19:06
La responsabilité de la Commune reste, à mon avis, en tout cas engagée: propriétaire du domaine public routier et concédant de la gestion du service de stationnement sur ce domaine, il lui revient absolument, en cette qualité, de veiller scrupuleusement et en permanence au strict respect des clauses de la concession.

Aussi, municipalité de Tunis et usagers du réseau routier du Lac qui en relève devraient-ils prendre, chacun en ce qui le concerne, des mesures tendant à mettre définitivement fin à ces pratiques, en oeuvrant à sanctionner les responsables des faits considérés et à en prévenir la commission d'identiques ou de similaires à l'avenir.

Ce qui aura __du moins l'espère-t-on__ des incidences positives dans les autres Communes.

1__La première mesure est la résiliation de ce contrat de concession par la municipalité de Tunis, motivée sans conteste par la gravité ultime des faits dénoncés.

La municipalité doit, en effet, affirmer sans embages son autorité sur le concessionnaire; étant précisé que, exception faite des clauses économiques de la concession (questions tarifaires, notamment), qui sont contractuelles, les rapports des parties revêtent un caractère réglementaire et le concédant est tenu de se soumettre absolument à toutes les injonctions du concédant concernant le respect des règles de gestion du service public de stationnement inscrites dans la concession ou auxquelles elle renvoie.

2__La deuxième mesure concerne les propriétaires des véhicules arnaqués.

Ils devraient en effet prendre l'initiative de déposer plainte au pénal contre le concessionnaire __lequel est responsables des agissements de ses commis__ et toute autre partie qui se révèlerait impliquée dans ces faits, afin d'affirmer leur détermination à se défendre (à ne pas se le laisser faire), à obtenir la sanction de ces méfaits et à obtenir réparation.

Ils pourraient également rechercher quelque manquement administratif de la part de la Commune dans l'accomplissement de son rôle de concédant.

Les administrés pourraient conjuguer au besoin leurs efforts avec ceux de toutes autres personnes ayant souffert de graves dépassements de ces concessionnaires opérant dans la zone, afin de créer un Collectif de défense des usagers du réseau routier du Lac.

3__De son côté, la municipalité de Tunis pourrait également porter plainte pour cause d'usurpation de son autorité administrative, puisquil y a eu transformation illégale du statut des places de parking gérées, qui étaient signalées en bleu et ont été repeintes séance tenante en rouge. Ce qui a bafoué l'autorité du concédant et ses pouvoirs d'une façon humiliante.

4__Une quatrième mesure est également nécessaire: celle de rendre publique toute concession communale. Du moins ses clauses qui fixent les modalités de gestion du service concédé, les droits et obligations du concédant ainsi que, bien entendu, les tarifs et les modalités de leur révision.

Du moment, en effet, que la concession porte sur une prestation publique assurée à des administrés (ici: un service de stationnement), la concession ne doit pas rester dans l'ombre, voilant ainsi les rapports concédant-concessionnaire en ce qui concerne les droits des administrés du premier et les obligations que la concession fait peser sur le second.

5__Cela étant, il est temps, pour le ministère de tutelle, d'engager une étude d'évaluation d'un système dont se plaignent de plus en plus d'administés et dont les inconvénients du fonctionnement s'ajoutent à bien d'autres manifestations d'affaiblissement de l'autorité de l'?tat-Nation (*).
___________________________
(*) "Tounès Bila Daoula ..."
("La Tunisie sans '?tat ..."), par Moez Zaïyoud, "Acharaâ Al-Magharébi" No 230 du 13 au 19 octobre 2020.

GZ
| 14-10-2020 17:57
A Zohra ,takilas , TAW TCHOUFOU , A4 , Nephentes et tous les autres , qu'ils me pardonnent de ne pas les citer tous , je vous présente mes condoléances pour notre pays perdu , devenu invivable , à l'air irrespirable , méconnaissable ...triste à pleurer .
Je vois et ressens parfaitement ce que vous dites Zohra . Ce serait un si beau pays sans les intrigants , les scélérats et les brigands . Quand je vois comment certaines villes de France , Espagne , Italie où Croatie , valorisent et mettent en valeur le moindre petit atout naturel , lac , plage , patrimoine bâti , ruine insignifiante etc... comparé à la façon dont nous saccageons notre environnement et nos vies , je me dis qu 'il ne nous n'aurions jamais dû descendre de l'arbre . Il n'y a pas de place pour nous parmi la société des hommes . Nous ne sommes même des homoncules .
Bien à vous tous .

A__Zut !
| 14-10-2020 14:35
Voyoucratie et pratiques mafieuses en transition démencratique !

TAW TCHOUFOU
| 14-10-2020 13:31
@A4 vient de tout résumer !
Ennahdha avait dès le début voulu mettre la main sur le ministère de la justice , car celui de l'intérieur et de la défense n'étaient pas aussi accessible et présentaient à l'époque pas mal de garde-fous , les protégeant des dangers !
Ghannouchi lui-même , lors d'une caméra cachée , l'avait souligné !
Celui de l'intérieur a fini par être infiltré en partie , par des recrutements , des nominations partisanes , etc ...... !
Du jour au lendemain , toute une série de juges a été débarqué sans préavis , remplacé au pied levé par des dizaines et des dizaines de " nouveaux juges " ( bien partisans ) !
Un grand ménage " de printemps " !
Et c'est ce qui a fait que les enquêtes gênantes dorment encore , et que les délinquants arrêtés le matin , soient libéré le soir , et donc ne craignent plus rien ! L'impunité est devenue la régle .... partout !
BCE avait voulu changer cela et avait demandé au PM de l'époque d'y réfléchir sérieusement ..... et c'est ainsi que Ghannouchi avait aussitôt réagit en déclarant tout de go que cela équivaudrait à un casus belli !
Nous en sommes toujours là et aucun PM n'ose s'attaquer à cette " chasse gardée " !
L'impunité est donc reine dans notre pays , alors pourquoi se gêner ?

Zohra
| 14-10-2020 11:51
Bonjour,
Absolument, j'ai abrégé, elles m'ont décrite la situation politique comme personne. Elles allaient pleurer tellement elles ont mal aux tripes. Je leur dis, vous vous réagissiez de cette façon imaginez nous, mesdames nos coeurs saignent à flot tellement que ça fait mal.

Je vous laisse je n'arrive pas à tenir mes larmes

saga
| 14-10-2020 11:32
on vit dans un pays où on ne sait pas appliquer la loi.
normal que les bandits, tels que ces entreprises privés, rackettent les automobilistes et saccagent même leurs voitures!

takilas
| 14-10-2020 11:18
Se sont-elles rendues compte d'la duperie du printemps arabe subie par le peuple tunisien ?
Cependant le monde entier sait que le peuple tunisien a été arnaqué par les islamistes (faux musulmans) en 2011.

Zohra
| 14-10-2020 10:37
Pour redresser tout ce cauchemar, il faudrait un siècle

J'avais vu cet article, après une discussion avec de touristes qui venaient de rentrer de la Tunisie. Elles m'avaient montré des photos du désastre tunisiens, la saleté, le déchet partout
Les voitures 4x4 en location avec guide dans un état lamentable mais mon dieu, j'avais honte et comment elles étaient très mal traitées par le guide, aucune éducation aucun professionnalisme.
Elles étaient tellement désolées de l'état du pays des habituées de la Tunisie.

Tellement honte, je ne pouvais rien dire, d'habitude je défends ma Tunisie avec tous moyens

PAUVRE TUNISIE, C'EST MALHEUREUX
Mikom illah

A4
| 14-10-2020 08:57
Les premiers responsables devant l'Histoire, ce sont les juges et le système judiciaire qui ont instauré l'impunité !

A lire aussi

Commentant l’éventuelle désignation de l’ancien secrétaire général du

26/10/2020 09:40
0

Amendement du décret 116 sur l'audiovisuel.

26/10/2020 09:04
0

Abdellatif Mekki a souligné, d'un autre côté, que le Fonds 1818 dédié à la lutte contre le Covid-19

23/10/2020 22:55
32