alexametrics
dimanche 29 janvier 2023
Heure de Tunis : 14:21
Dernières news
Noureddine Bhiri : Rached Ghannouchi continuera de militer pour renverser le coup d’État
28/11/2022 | 20:06
3 min
Noureddine Bhiri : Rached Ghannouchi continuera de militer pour renverser le coup d’État

 

L'ancien ministre de la Justice et figure du mouvement Ennahdha, Noureddine Bhiri, a affirmé, dans une déclaration médiatique accordée ce lundi 28 novembre 2022, que le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi « continuera de militer pacifiquement pour renverser le coup d’ État ».

Noureddine Bhiri a estimé que l’audition de Rached Ghannouchi, par le juge d'instruction du bureau n°23 près du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme dans le cadre de l'affaire d'envoi de Tunisiens vers les zones de conflits, est un « feuilleton » dont les objectifs sont devenus « évidents », soulignant que le dossier ne contient aucune preuve, aussi infime soit-elle, qui permet d’impliquer le président d’Ennahdha dans l’affaire.

 

Pour rappel, Rached Ghannouchi fait l'objet de plusieurs accusations et enquêtes. Il avait été auditionné dans le cadre de cette affaire le 21 septembre 2022. Plusieurs personnes ont été auditionnées dans le cadre de la même enquête notamment, l'ancien chef du gouvernement et vice-président du mouvement Ennahdha, Ali Laârayedh. Le ministère public avait ordonné l'ouverture d'une enquête après l'audition de Rached Ghannouchi par la brigade antiterroriste de Bouchoucha.

L'affaire a été initiée suite à une requête déposée par l'ancienne députée, Fatma Mseddi. Elle avait affirmé, à l'occasion de plusieurs déclarations médiatiques, que le dossier contenait des preuves tangibles et prouvant la culpabilité de Rached Ghannouchi ainsi que plusieurs personnages publics et de hauts responsables sécuritaires. De son côté, le comité de défense de Rached Ghannouchi a affirmé que le dossier ne contenait que des déclarations médiatiques et des articles de presse. 

 

L'affaire d'envoi de Tunisiens vers les zones de conflits est liée à d'autres enquêtes en cours telle que celle concernant la société Instalingo. Celle-ci comporte des accusations d’attentat ayant pour but de changer la forme du gouvernement, d’inciter les gens à s’armer les uns contre les autres, à provoquer le désordre, le meurtre et le pillage sur le territoire tunisien, conformément aux articles 67, 68 et 72 du Code pénal. Après l'avoir auditionné, la justice tunisienne avait décidé d'émettre une interdiction de voyage à l'encontre de Rached Ghannouchi. 

Une deuxième enquête est intimement liée à la question de déportation de Tunisiens et à l'implication de Rached Ghannouchi dans des affaires pouvant être qualifiées de terroristes et de menace à la sécurité nationale, celle de l'assassinat des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi et de l'existence d'un appareil secret servant les intérêts du mouvement Ennahdha. 

Les dirigeants du mouvement Ennahdha avaient toujours nié l'existence d'une telle structure ou d'un lien entre son supposé chef, Mustapha Khedher et le président du parti, Rached Ghannouchi. Or, le comité de défense dans l'affaire des assassinats politiques a révélé, lors d'une conférence de presse du 25 novembre 2022, que Rached Ghannouchi avait eu plusieurs échanges téléphoniques avec Mustapha Khedher. Le chef de la garde rapprochée du président d'Ennahdha, Kamel Bedoui fait, aussi, partie des personnes accusées par le comité de défense d'entretenir un lien avec l'appareil secret. Ce dernier jouerait le rôle d'intermédiaire entre Rached Ghannouchi et Mustapha Khedher.

 

 

M.B.Z

28/11/2022 | 20:06
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Mon.
Comment
a posté le 29-11-2022 à 18:33
Si on vous écoutait, vous êtes innocents des meurtres de Brahmi et Belaid, du sauvetage de Abou Yadh de la mosquée de l'avenue de la Liberté, de l'envoi des Tunisiens en Syrie, des dégâts occasionnés par la chevrotine du temps de Laaraiedh etc... ce n'est pas possible qu'il n'y ait rien à vous reprocher après 10 ans de pouvoir et de ruine de la Tunisie
Naim
Incroyable !
a posté le 29-11-2022 à 11:44
Ceci est une atteinte grave à la sûreté intérieure de l'état. Que fait encore cet individu hors d'une prison à vie ?
Ancien '?lu de la république française
Y'a Bhiri, tu es un grand menteur, ta fille , elle exerce comme médecin où exactement
a posté le 29-11-2022 à 07:08
Mr Noureddine Bhiri, tu dis toujours ghannouchien est innocent, je te demande une seule chose peux-tu dire au peuple tunisien comment des Nahdhaouis étaient pauvres avant la révolution, aujourd'hui ils sont devenu des hommes d'affaires en Tunisie et en dehors de notre cher pays la petite suisse de l'époque à BOURGUIBA Rahimahou AllAH , aujourd'hui la Tunisie est devenu le meilleur exportateur des terroristes, je t'assure que la justice tunisienne est malade à cause de ton héritage, on apprend jamais à un vieux singe à faire des grimaces , d'après un ami m'avait il y'a des cadres qui dirigent des sociétés et des postes clef ( ministères, justice, commune, hôpitaux, éducation nationale etc, ya Bhiri y'a kèdèb j'ai honte pour toi et toutes les personnes qui te ressemblent, je suis assil iRRiF ahlou erroujoula ahlou ELWATTANiA ahlou elkaram, ton ghannouchien un jour où l'autre sera jugé par le tribunal international, je te signale depuis le 30 octobre je n'ai pas arrêté de sillonner énormément des régions de mon pays d'origine la Tunisie sans protection , je n'ai rien à me reprocher, je suis honnête et sincère, je ne suis pas un marchand de religion comme les Nahdhaouis et les traîtres tunisiens et tunisiennes
Une déclaration
codée et chiffrée...
a posté le 28-11-2022 à 21:09
Ce n'est pas par hasard que Bhiri fasse cette déclaration ce lundi, c.a.d le jour même où Ghannouchi est comparu à nouveau devant le juge d'instruction dans le cadre du procès relatif à l'envoi de Tunisiens vers les zones de conflits. Par cette déclaration codée et chiffrée, Bhiri essaie vainement de s'adresser à ses fidèles juges pour qu'ils défendent le dossier de ghannouchi et oeuvrent à ce qu'il soit innocenté et libéré...!!! Cependant, Bhiri doit comprendre une bonne fois pour toutes que les acrobaties typiquement nahdhaouis et ghannouchiennes ne prennent plus la route avec le peuple tunisien éveillé. Ce même peuple, qu'ils ont massacré et martyrisé, ne les lâchera pas, cette fois, et il continuera à suivre de près les tenants et aboutissants de TOUS les procès dans lesquels ghannouchi et d'autres nahdhaouis sont actuellement impliqués. Affaires à suivre de près par TOUS les Tunisiens !
Houcine
Si le pays était sous régime dictatorial...
a posté le 28-11-2022 à 21:01
le pouvoir en place aurait de quoi te renvoyer devant une cour martiale.
Mais, ta chance est que tel n'est pas le cas quoi que tu dises et que claironnent tous tes supporters.
Si seulement l'institution judiciaire que tu avais asservie recel ait en son sein quelques magistrats légalistes, tu ne fanfaronneraïs point.
Militer ?
C'est une insulte à l'esprit du militantisme que de prendre ce beau nom pour l'attribuer à ton chef de bande.
Les juges
indépendants et patriotes..
a posté le 28-11-2022 à 20:43
Tôt ou tard, les juges indépendants et patriotes mettront fin à ce trop long feuilleton épisodique... des auditions, interrogatoires et procès, en appliquant sincèrement et courageusement la loi sur les criminels et les traîtres qui ont détruit la Tunisie et massacré son peuple durant la dernière décennie du malheur et de la honte !