alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 19:28
Dernières news
Noureddine Ben Ayed : Kaïs Saïed avait l’intention de geler l’Utap !
15/06/2022 | 19:39
1 min
Noureddine Ben Ayed : Kaïs Saïed avait l’intention de geler l’Utap !

 

Le président autoproclamé de l’Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (Utap), Noureddine Ben Ayed a révélé, mercredi 15 juin 2022, lors de son intervention sur les ondes de Diwan Fm, que le président de la République, Kaïs Saïed avait l’intention de geler l’Utap.

 

Noureddine Ben Ayed assure que le président de la République avait des réserves sur la personne du président de l’Utap Abdelmajid Ezzar, à cause des suspicions de corruption pesant sur lui. « Ce sont des affaires qui n’ont rien à voir avec l’organisation. Elles sont encore devant la justice et cette dernière n’a pas dit son dernier mot. Mais le plus important était la représentativité de l’organisation agricole dans le processus politique actuel ».

 

Le président autoproclamé de l’Utap a noté, dans ce sens : « Comme le président de la République refusait catégoriquement la présence d’Abdelamajid Ezzar, et qu’il avait même l’intention de geler l’organisation. Nous avons décidé de réunir le conseil central pour prendre les décisions nécessaires afin que la centrale agricole soit représentée au dialogue, puisse contribuer à la nouvelle Constitution et fasse parvenir sa voix au gouvernement, chose que l’ancien président refusait ».

 

S.H

15/06/2022 | 19:39
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Amine
Traître à l'UTAP
a posté le 15-06-2022 à 23:03
Beaucoup des traîtres et des profiteurs exploitent la situation chaotiques de pays pour lécher les bottes du dictateur et ils seront jetés aussi par ce dernier après usage.
Que dieu protège notre Tunisie et sa jeune démocratie.
Abel Chater
La trahison et la soumission d'esclave-né, dans le sang.
a posté le 15-06-2022 à 21:43
L'homme semble être prêt à offrir sa maman pour un poste acquis par un pistonnage, que de s'acquérir un poste par honneur, pudeur et compétence. Il trahit son collègue le président légal de l'Utap Abdelmajid Ezzar, pour un oui et pour un non en plein dans l'illégalité de ce putsch du 25 juillet dernier. Pourvu que ce soit à son profit personnel.
Ce sont ces mêmes "Houthèlè" de la honte et de la trahison, qui nous freinent notre avance vers les pays démocratiques avancés. Des "Houthèlè", qui ne finiront eux-mêmes, que dans la poubelle de l'histoire tunisienne.
Allah yèhlik Ass-hab el-charr.