alexametrics
vendredi 22 octobre 2021
Heure de Tunis : 18:02
BN TV
Mustapha Ben Jaâfar : Nidaa Tounes peut favoriser un retour à la tyrannie (Audio)
26/06/2014 | 1
min
Mustapha Ben Jaâfar : Nidaa Tounes peut favoriser un retour à la tyrannie (Audio)
{legende_image}
Invité sur le plateau de radio Express FM, le président de l’Assemblée nationale constituante, Mustapha Ben Jaâfar est revenu, jeudi 26 juin 2014, sur le rendement de l’ANC, la position de son parti Ettakatol sur la scène politique mais aussi vis-à-vis de la Troïka.

Mustapha Ben Jaâfar a indiqué que les travaux de l’ANC n’ont pas accusé de retard comme beaucoup le pensent. Il a mis, à cet effet, l’accent sur les conditions difficiles sur fond d’attaques terroristes et d'assassinats politiques. Le président de l’Assemblée a insisté sur le fait que l’évaluation des travaux de l’institution parlementaire est plutôt erronée et ne reflète pas la réalité. «L’ANC a tenu pas moins de 600 réunions des différentes commissions dont 150 réunions tenues pour des auditions », souligne M. Ben Jaâfar en ajoutant que ce qu’il faut retenir surtout et avant toute chose c’est le résultat principal, à savoir : l’adoption d’une nouvelle Constitution. « Cette Constitution représente la volonté de tous les Tunisiens, elle ne peut qu’être satisfaisante » précise le président de l’Assemblée.   

Sur un autre plan, et concernant l’alliance d’Ettakatol avec Ennahdha et le CPR pour former la Troïka, Mustapha Ben Jaâfar a assuré que le choix de cette coalition politique est judicieux et il n’y avait à l’époque aucune autre alternative à même de répondre aux attentes de la situation du pays. Quant à la proposition d’Ennahdha de choisir un candidat consensuel à la présidentielle, Mustapha Ben Jaâfar a indiqué que cette initiative est une forme de déstabilisation du déroulement des prochaines élections. 

Par ailleurs, le secrétaire général d’Ettakatol a exprimé son point de vue à propos du parti Nidaa Tounes en soulignant que ce mouvement peut ouvrir les portes au retour du RCD et favoriser, de ce fait, un retour à la tyrannie. « Les filiales régionales du parti de Nidaa Tounes sont composées essentiellement d’ex-RCDistes, ceux-là mêmes qui portent le projet et la mentalité du parti unique », dit Mustapha Ben Jaâfar. Et de conclure « Il y a dans la vitrine de Nidaa Tounes la pluralité et les membres au passé respectable et non impliqués dans la corruption, mais il suffit de voir de plus près les cadres moyens et les bureaux régionaux pour y trouver le RCD sous de nouveaux habits».

Na. B

26/06/2014 | 1
min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous