alexametrics
lundi 19 avril 2021
Heure de Tunis : 13:57
BN TV
Mustapha Ben Jaâfar : Appliquons la constitution avant de la critiquer et de vouloir la changer !
04/03/2021 | 16:12
1 min
Mustapha Ben Jaâfar : Appliquons la constitution avant de la critiquer et de vouloir la changer !

 

L’ancien président de l’Assemblée nationale constituante (ANC) Mustapha Ben Jaâfar, a estimé, lors de son intervention ce jeudi 4 mars 2021, sur Shems FM, que la constitution de 2014 n’est pas à remettre en question mais que c’est son application qui laisse à désirer.

 

Il a souligné que la question du changement de système politique a été abordée à l’ANC et débattue pour être enfin admis à la quasi-unanimité sur le consensus qui a conduit au système actuel.

« L’idée aujourd’hui est d’appliquer la constitution et de mettre en place les institutions constitutionnelles, après on peut avoir recourir au référendum si l’on veut mais pas sur un coup de tête, commençons d’abord par appliquer la constitution. Il ne faut pas juger la constitution alors qu’on ne l’applique pas et qu’on se donne pas le temps de la comprendre » a poursuivi Mustapha Ben Jaâfar.

 

Il a enfin conclu que la crise politique actuelle nécessite que les deux têtes de l’exécutif prennent le temps de discuter et qu’un dialogue plus large, celui initié par l’UGTT notamment, soit engagé autour des sujets centraux.

 

 

M.B.Z

 

 

04/03/2021 | 16:12
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Comment pourraient-ils appliquer une Constitution qui leur bloque toute tendance de trahison contre la deuxième République tunisienne !!!
a posté le 06-03-2021 à 13:03
Peut-on sauver les requins de la noyade, en les mettant à sec et à l'air frais, avec plein d'oxygène bénéfique pour les êtres humains?
Bien sûr que non. Ils finiront par suffoquer jusqu'à la mort!!!
La Tunisie souffre d'un long passé macabre sous les deux défunts dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali. Rien ne pourra plus réparer l'ancienne ferraille. Il faut tenir bon, jusqu'à ce que nos nouvelles générations prennent la relève.
On me raconte que la corruption en Tunisie est devenue pire qu'avant la Révolution du 14 janvier 2011. On me dit que pour transporter une marchandise de Ben Guerdane à Tunis, les agents de la Garde nationale et de la douane, te prennent plus d'argent, que la somme prévue pour les gains.
Avant, chez les deux dictateurs déchus, les Forces de l'ordre n'avaient pas droit à un syndicat, de la même manière d'usage chez notre armée, parce qu'il ne pourra y avoir de droits syndicalistes dans les domaines hyérarchiquement armés. Les inspections générales de la police, de la Garde nationale et de la douane, se trouvent dans le dilemme d'être attaquées et menacées de grèves, par de soi-disant syndicalistes, qui prétendent défendre les corrompus, bien qu'ils soient eux-mêmes enfoncés dans la corruption jusqu'au cou.
II faut interdire par la loi constitutionnelle, tout mouvement syndicaliste au sein de toutes les Forces armées de la République tunisienne, afin de redonner son efficacité hyérarchiquement disciplinaire à la démarche démocratique de la Tunisie. Je n'ai jamais de ma vie rencontré un policier allemand, me demandant de l'argent pour sa poche. Qui pourrait me faire la moindre comparaison en Tunisie, pour qu'on leur permette de nous détruire notre transition démocratique!!!
EL OUAFFY Y
CONSTITUTION A R'?VISER
a posté le 05-03-2021 à 15:38
Franchement la constitution d'après la dite révolution était mieux que l'actuelle ce justifier il y a pleureurs crises sociaux,économique et sécuritaire .
Monsieur Mostepha Ben Djaafar peut diagnostiquer les raisons du blocages de la bonne marche
de l'état car au passé il donne pas de médicaments sans procéder le motif et la causé du maladie .
Lecteur
SVP disparaît
a posté le 05-03-2021 à 15:07
Juste disparaît de la scène politique et tout va bien aller.
Il n'y a pas une solution à la tragédie politico-socio-economique autre que de tout balayer. Recommencer en prenant la constitution de 1959 comme base. Toute la classe politique actuelle et les 225+ partis politiques doivent disparaître.
Il y a actuellement au moins 5 types de pandémies en Tunisie. Dépêchez vous de partir. Sinon, l'alternative risque d'être la rue avec un nouveau Robespierre et les Jacobins. J'espère qu'on arrivera pas jusqu'à ce point.
Carthage Libre
@Mon. : Oui, constititution non-compatible avec les islamistes et les terroristes.
a posté le 05-03-2021 à 10:44
C'est exactement ce que tu dis ; le Sieur Mustapha savait TRES bien que les khwenjias sont un danger mortel pour notre pays et qu'il fallait faire une constitution à la mesure de ce danger : PAS de PROPORTIONNELLE intégrale lors des élections, INTERDICTION d'avoir un khwenji au Perchoir, interdiction à tout parti religieux d'avoir des ministres et de diriger un pays : c'était pourtant simple et si c'était un Patriote, il l'aurait imposé : dommage pour lui, il s'est "réveillé" que quant Ennahdha commençait un début de coup d'Etat en 2013. Là, il a stoppé ce "parlement". Mais trop tard...Le ver, le DIABLE était dans le fruit.
Adnene
Il ne change pas
a posté le 05-03-2021 à 10:42
Il est toujours naïf, Tintin. Il s'est fait ridiculiser, puis détruire son parti et il a espoir de faire de la politique.
Mansour Lahyani
Tu parles d'une réalisation ré-vo-lu-tio-nnaire !
a posté le 05-03-2021 à 10:08
La grosse Khalti Zbaïda donne de la voix... Il aurait mieux fait de rentrer dans sa coquille pour se faire oublier, et surtout faire oublier qu'il a été l'un des principaux acteurs qui ont conduit à l'adoption de ce texte, "la Constitution que le monde entier nous envie !" : c'est la verrue la plus laide que nous aurons récoltée de cette maudite révolution, avec la collaboration de cette maudite Khalti Zbaïda ! Ce gros c.. tente de glisser sous le tapis les multiples manquements qui ont jusqu'ici entravé l'application de ce texte maléfique, mais c'est se mettre le doigt dans l'oeil jusqu'au coude !
koura
"Ehlou mèkkè èdra bicheâbihè".: Cour Constitutionnelle
a posté le 05-03-2021 à 08:52
Voilà des paroles sages et sensées;
Achever le processus institutionnel en mettant en place cette Cour Constitutionnelle ou commission d'arbitrage composée de 12 membres patriotes, choisis certes par la présidence de la république, le CSM et l'ARP mais devant prêter serment d'ingratitude envers ceux qui les ont choisis;
"Ehlou mèkkè èdra bicheâbihè".
Carthage Libre
Sage? Bellahi?
a posté le à 10:36
Si ce pharmacien était vraiment "sage" il n'aurait JAMAIS mis la main dans la main avec les khwenjias, qu'il connaissait fort bien depuis les années 80/90 et ce qu'ils sont capables de faire comme nuisance contre un pays.

C'est avec des types comme toi qui ne savent pas faire la différence entre le bon grain et l'ivraie que notre pays ira à la dérive.
Fatma
@Carthage Libre
a posté le à 17:27
Oh que si ! Il sait très bien faire la différence, la preuve : Echkoun chakkar laâroussa..!
Les ***sont solidaires !
Mohe
Tais toi
a posté le 05-03-2021 à 08:15
Quel culot!!! Ce traitre a l'audace de parler et de défondre la plus grosse connerie qu'il a réalisée. Casses toi et laisses nous réparer les dégats que tu a laissés par ton honteux passage dans l'assemblé sous le régime de la troika
Medhafar Mohamed
Mustapha Ben Jaafar
a posté le 05-03-2021 à 05:47
Mustapha Ben Jaafar était un médecin incompétent. Il s'est dirigé vers la politique qui est la meilleure solution pour les échoués et les médiocres professionnels. Par hasard il a travaillé avec Bourguiba à traversl'influence de Madame la présidente Wassila Ben Ammar. Le leader Bourguiba l'a chassé vu son incapacité de gérer les missions confiées et non réalisées. Moralité de l'histoire Feu Ahmed Mistiri et Feu Bassin Ben Ammar et avec hésitation ils l'ont accepté comme opposant à Bourguiba. Sa mission tournait et connaissait de nouveau l'échec. Au moment où le président Ben Ali a pris le pouvoir le 7 novembre 1987, Mustapha Ben Jaafar a soutenu Ben Ali pour devenir un ministre mais il a oublié que le Général Ben Ali détenteur de tous les C.V des personnes qui ont travaillé avec le Président Bourguiba et il s'est bien que Ben Jaafar soit un nulard et la Tunisie ait besoin de compétences nationales et jeunes hautement diplômées et qualifiées et non des personnes féneantes et galeuses. Pauvre et malheureuse Tunisie après l'automne juif, les racailles ont pris le pouvoir tels que Ghannouchi, tartour Marzouki, toubib Ben Jaafar ainsi tous traîtres et les terroristes et finalement on voit le résultat la Tunisie est ruiné et chaque jour on attend l'annonce de la banque route et c'est malheureuse mais s'est bien comme ça.
Mon.
comment
a posté le 04-03-2021 à 21:40
quelle déception tu nous a fourguée ya si Ben Jaafar,tu as été dupé par Ennahdha et tu as participé à concocter une constitution qui ne marche que dans les pays développés, mais pas avec les islamistes rétrogrades, l'histoire ne te pardonnera pas ta complicité, tu devrais demander des excuses au peuple qui est en train de payer la facture car la Tunisie ne se relévera pas avant au moins une décennie et après l'éviction de la secte Ennahdha qui est ue pieuvre et un cancer en même temps.
Monia
votre présidence de l'ANC, on s'en souvient
a posté le 04-03-2021 à 21:05
et comment! à couper le micro à tout opposant de cette sinistre "troïka" dont vous déteniez "le poste clé"...
mansour
En installant l'islamiste Rached Ghannouchi sur un fauteuil à vie
a posté le 04-03-2021 à 21:02
donc en bon serviteur-esclave des islamistes freres musulmans d'Ennahdha Mustapha Ben Jaafer peut dire aux tunisiens : "après moi, le déluge"
AR
La Momie et Le Torchon
a posté le 04-03-2021 à 19:20
On les croît finis, anéantis à jamais ces loques source de nos malheurs, chacun veut renaître de ses cendres, il se vante en plus de cet exploit historique ce torchon de constitution.
Pour un" militant" pour la démocratie, Ennahdha ne représente aucun danger, il s'est bien servi en sa compagnie.
Le retour au dodo est le mieux conseillé, des momies il y'en a déjà sur la scène et pas des moindres.
Houcine
Constitution et esprit du peuple.
a posté le 04-03-2021 à 19:10
Une constitution est l'institution de normes et de règles pour conduire les affaires d'un pays. A vouloir équilibrer les pouvoirs, on a inventé une machine à les éparpiller jusqu'à faire naître un système qui autorise blocages et combines opposant les diverses parties.
L'alliance actuelle entre le CDG et le chef de l'ARP, lui-même à la tête d'une alliance des contraires - kalb tounis Ennahdha - qui ne tient que par de petits calculs et sans projet, ne dure que confortée par le désir de vaincre l'ennemi qu'ils ont trouvé, le Président.
Soudés par leur amour du pouvoir et la recherche de la puissance capable de freiner ce dernier, ils n'avancent que dans cette visée n'ayant pas souci de leur devoir envers le pays.
Même si leur constitution est le fruit d'une haute intelligence, elle offre davantage l'exemple d'une déroute institutionnelle.
Ce serait plus intelligent si l'on veut servir le pays de l'amender ou d'en changer. On le voit, de même, concernant la Cour constitutionnelle impossible à voir le jour en raison du même motif, les petits calculs à la petite semaine.
Donc, un Parlement en échec, un gouvernement en panne après d'autres, des querelles sans discontinuer dans un pays qui s'enfonce chaque jour un peu davantage.
On serait bien avisé de s'en retourner devant les électeurs pour lever l'hypothèque ARP, devenue une présidence bis, ou première, font le titulaire en chef se prétend le tout, dicte ses volontés et s'avise à se hisser au niveau d'une figure centrale pour négocier, rencontrer au nom du pays sans en avoir mandat ni titre.
Si l'on ajoute ces éléments à l'appropriation des institutions par les islamistes, personne ne devrait parier sur l'avenir d'un tel pays en de telles mains.
Et, pourtant, beaucoup croient voir qu'en bricolant on verrait un jour la lumière alors qu'ils vivent dans l'obscurité totale pour ne pas dire l'obscurantisme.
Alors, une constitution qui désunit, n'empêche pas le cirque auquel nous assistons au quotidien est nulle.
Citoyen_H
ALLAH Lè i-BéRIKLik YA ben jaafar
a posté le 04-03-2021 à 19:00
Les autres ploucs et bouseux avec qui tu avais pactisé ya ji3anne, on ne les connaissait pas. On savait seulement que c'étaient des affamés d'une voracité sans pareille.
Toutefois, on comptait sur toi pour les raisonner. En fin de compte, tu endossas le rôle du traitre dans toute sa splendeur.
Tu t'es vengé de ton passé en ne pensant qu'à ta tronche de cake.
Pour cela tu n'avais pas hésité à mettre toute une nation en péril. Tu vois pourquoi à la belle époque, tu te faisais casser dès que tu bougeais un poil. Pareil pour les dirigeants de l'ugtt.
Je comprends mieux beaucoup de choses après coup.
Je comprends pourquoi le Zaiem BOURGUIBA et ZABA avaient été sans pitié à l'égard des faux-culs et des traitres de ton espèce (les marzougui, abbou, toi, ghannouch, jbéli, laarayidh et tout le reste de la cour des miracles).
Vous tous, représentiez la vermine, la racaille, le déclin, les rebuts d'une Tunisie qui commençait à s'épanouir, malgré la présence des mafieux trabelssi.
Regarde dans quelle merde ta complicité a fait de la NATION..
Allah héhlikome.
Allah là i bérekilkom

Famma Rabbi ya bennjaafar.
La patience est une vertu. Ton heure viendra, ya ssakite !!!!!!!!!!!





Forza
Mr. Ben Jaafar est un sage mais
a posté le 04-03-2021 à 19:00
La distribution de l'exécutif entre CDG et président ne fonctionne pas. Le peuple doit trancher démocratie parlementaire ou système présidentiel et il faut installer la cour constitutionnelle. Elle aurait surement aidé mais le système hybride semble non approprié pour la Tunisie.
Sam
Origine de tous les problèmes
a posté le 04-03-2021 à 18:37
Brabi Dakar fomek . Taisez vous s'il vous plaît vous êtes celui qui leurs a permis de perdurer ,sans votre collaboration tout le monde aurait constaté leur incompétence et leur incapacité à gérer un pays ...... Mais vous n'êtes pas le seul BCE a fait pire que vous avec sa compromission encore plus intéressée , son Tawafe9 après les magouilles de Paris a permis s'instaurer la théorie du " tu me tiens je te tiens par la barbichette" aggravant la déliquescence de l'état , bref brabbi oskot et reste dans ta retraite .
Anti gueux
Il faut la changer
a posté le 04-03-2021 à 18:05
Cette constitution de merde à montrer ses limites.Il faut la changer par un référendum.Un pays sous sous développé comme la tunisie ne peut pas avoir un régime parlementaire,il lui faut une dictature.
L'astronaute
Chouette...
a posté le 04-03-2021 à 17:14
... enfin un nouvel épisode de The Walking Dead.
Ennan
La constitution nulle
a posté le 04-03-2021 à 17:07
Si ben jaafer avec notre respect votre constitution piégée nous a mis droit dans le mur. Voilà nous l' avons appliquée et elle a fait de ce pays une poubelle pleine de sous développés malhonnêtes, raquetteurs, contre bandiers, et commerçants de religion.... Et d'apprentis Bouliticiens...
Snot24
Constitution sur mesure pour les islamistes
a posté le 04-03-2021 à 16:56
La prochaine révolte aura lieu et après on passera à un régime présidentiel .
Les islamistes n'existeront pas dans le futur .
Il suffit d'un référendum présidentiel et le peuple souverain décide de son Avenir .la révolte est en marche le peuple ne peut plus depuis 10 ans tous les jours un scandale de corruption 10% de la population vivent de l'arnaque et 80% vivote
A4
La constitution débile de 2014 est à ABOLIR !!!
a posté le 04-03-2021 à 16:56
LA TROISIEME
Ecrit par A4 - Tunis, le 29 Avril 2017

La première a vécu, a fait ce qu'elle pouvait
En partant de nulle part, en partant de zéro
Elle a été écrite dans un style pas mauvais
Par des battants, des guides et de vrais héros

La première a vécu, ça et là trimbalée
A coup de grossières retouches et de mises au pas
A coup de nouveaux décrets très mal ficelés
Fêtés à grandes pompes, à coups de tabla

La première a vécu avant de suffoquer
Avant de rendre l'âme, rejetée, piétinée
Elle a dû renoncer, tout lâcher, abdiquer
Ne supportant plus d'être à ce point malmenée

Puis vint la seconde ... de naissance déformée
Rédigée à la hâte par des handicapés
Aux neurones inexistants ou ... bien abîmés
Aux petites cervelles vides ou ... sous-équipées

Persistons ainsi avec ces textes archi-nuls
Ecrits par des bornés à la vue étroite
Ecrits par des gugusses aux idées ridicules
Qui vont nous découvrir que notre terre est plate

Moi, je la voyais belle, roulant comme un bolide ...
Me voilà dans un tacot sans volant ni frein
Me voilà emporté par des idées stupides
Où hélas personne ne peut décider de rien

Laissons la rouler, la descente est glissante
Elle finira pour sûr, sans illusion ni frime
A la fin de sa folle course harassante
Immobilisée et raide au fond de l'abîme

Il est temps de jeter cette seconde version
Version bancale qui ne tiendra jamais la route
Pour malfaçon et défaut de fabrication
Pour débilité menant à la banqueroute

Vivement la troisième, rédigée par des "chefs"
Loin de tous ces incompétents de populistes
Une constitution n'est pas une simple greffe
C'est une affaire de chevronnés et spécialistes !
A4
B-A BA
a posté le 04-03-2021 à 16:40
Si en arithmétique 3 est égal à 2 plus 1, en politique 3 est TOUJOURS égal à 2 contre 1 !!!
Cette constitution débile n'est toujours pas appliquée pour une raison simple: elle est inapplicable ! Tellement débile qu'elle est inapplicable !!!
aldo
==== t'as merdé AVEC TA CONSTITUTION ====
a posté le 04-03-2021 à 16:35
épargnes nous tes idées , fermes là , profites de ta retraite et nous casses pas les glaouis .
Linoucha
Quel culot
a posté le 04-03-2021 à 16:29
Il ne lui a manqué que de nous rappeler qu'il était Le Président d'une assemblée qui a pondu la meilleure constitution du monde inutile de vous rappeler que le peuple vous a récompensé pour votre chef d'oeuvre avec un zéro pourcent et quelques poussières