alexametrics
Dernières news

Mohamed Zine El Abidine et Slim Khalbous prennent part aux obsèques de Mohamed Talbi

Mohamed Zine El Abidine et Slim Khalbous prennent part aux obsèques de Mohamed Talbi

 

Les obsèques de Mohamed Talbi ont eu lieu, ce lundi 1er mai 2017 cimetière d'El Jalez, en présence du ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zine El Abidine, et celui de l’Education, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbous.

Plusieurs personnalités politiques et publiques tunisiennes ont pris part aux funérailles.

 

 

« Aujourd’hui nous disons adieu à l’un des grands de la Tunisie. Ce penseur qui a dit : « Ma religion est la liberté ». Aujourd’hui, nous disons adieu à un penseur qui avait proclamé ses idées avec audace et ne les imposait à personne. Aujourd’hui, nous disons adieu au doyen et au professeur. Aujourd’hui, nous disons adieu encore une fois à cette pensée éclairée… », tel est l’hommage qui lui a été rendu par le ministre des Affaires culturelles.

 

Décédé dans la nuit de dimanche à lundi Mohamed Talbi, 95 ans, était un universitaire, un historien, un penseur et un islamologue tunisien, considéré comme l'un des piliers de la pensée en Tunisie.

 

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

Watani
| 03-05-2017 17:15
Que Dieu le Bénisse . un penseur et un VRAI ISLAMOLOGUE .franc , sincère , crédible et simple . un vrai Tunisien qui malgré son âge avancé IL N'A PAS ARRÊTER de consacrer son temps pour le TRAVAIL et le SAVOIR ce que certains tunisiens ont OUBLIÉ. RABI YARHMOU.

saz
| 02-05-2017 10:42
Mais où sont nos universitaires, nos intellectuels , nos politiques? Merci à ses humbles que leur présence honore plus que tout.

A lire aussi

L’ancien président par intérim de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie),

19/08/2019 10:27
0

Ces faux sondages sont utilisés pour donner l’impression que tel ou tel candidat est favori pour la

19/08/2019 09:37
1

Abdelkader Bouslama, membre du bureau national de l'Union des universitaires chercheurs tunisiens

19/08/2019 09:31
0

Première en Tunisie, une maison de presse lance un site de vérification des faits, communément

19/08/2019 08:00
10

Newsletter