alexametrics
Dernières news

Mise en doute de la version du ministre de l'Intérieur concernant l'assassinat de Brahmi (vidéo)

Mise en doute de la version du ministre de l'Intérieur concernant l'assassinat de Brahmi (vidéo)
La version du ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou, concernant les assassins présumés du martyr Mohamed Brahmi, a été rapidement mise en doute sur les réseaux sociaux et par des analystes sur les radios et sur Nessma TV.
On s’interroge ainsi sur la rapidité de la conclusion de l’enquête, moins de douze heures après l’assassinat. Conclusion rendue publique à peine 24 heures après.
L’auteur présumé de l’assassinat, Boubaker El Hakim, est un récidiviste notoire et a déjà été condamné et emprisonné en France pour des faits de terrorisme. Il est également impliqué dans la célèbre affaire Merah. Il a été libéré de prison il y a peu de temps et on s’interroge comment se fait-il qu’il n’était pas sous surveillance et comment se fait-il que son nom n’ait pas été communiqué à l’instar de Gadhgadhi.

Le ministre a indiqué que la même arme ayant servi à l’assassinat de Belaïd a été utilisée pour l’assassinat de Brahmi. Intervenant sur Nessma, l’analyste Sofiane Ben Farhat émet une réserve. Pour lui, El Hakim sait qu’il est recherché par la police et il est inconcevable qu’il circule librement en moto et qu’il prenne le temps de planifier tranquillement son crime et de visiter l’endroit à plusieurs reprises avant de commettre son acte.
Il rappelle surtout que Noureddine Bhiri a indiqué la veille que le ministère de l’Intérieur avait des éléments nouveaux sur l’assassinat de Belaïd et que ces éléments allaient être communiqués au public. Pour M. Ben Farhat, qui ne semble pas trop croire à la version du ministre, cet élément aggrave son cas, s’il est avéré, puisqu’il savait qui était derrière l’assassinat et n’avait rien fait pour qu’il ne récidive plus son acte. Le ministère de l’Intérieur a failli à sa mission de protéger les citoyens. »

Sur les réseaux sociaux, on n’hésite pas à dire que cette version du ministre était livrée dans une vaine tentative de calmer les esprits. D’autant plus qu’elle était accompagnée par une phrase du ministre appelant à manifester pacifiquement, sans user de violence et sans appeler à la chute du régime. Or, rien qu’hier soir, le même ministre usait de la force (gaz lacrymogène et matraques) pour disperser une manifestation pacifique à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis et il n’a pas à demander à la population de ne pas donner son avis politique sur un gouvernement jugé illégitime par la quasi-totalité de l’opposition, de la société civile et des médias. La question n'a pas été posée au ministre puisque ses services évitent de convier les médias capables de poser des questions un peu trop dérangeantes.
Le fait que le ministre n’ait pas donné le nom de la partie commanditaire n’arrange en rien la crédibilité du ministre, puisque le vrai mystère ne réside pas en qui a exécuté l’assassinat, mais qui l’a commandé.
Pour beaucoup, la version du ministre était là pour calmer la colère, d’autant plus que la version donnée précédemment par Rached Ghannouchi et quelques CPR n’a été crue par personne. On rappelle que le leader d’Ennahdha a accusé les parties concernées par la loi d’immunisation de la révolution d’être derrière l’assassinat.




R.B.H

A lire également :
L’assassin de Mohamed Brahmi est un salafiste et il s’appelle Boubaker El Hakim

Qui est Boubaker El Hakim ?

Lotfi Ben Jeddou annonce rechercher un salafiste déjà mort !

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

a .b c abdelmajid (hachana)hassi jerbi ZARZIS
| 27-07-2013 16:16
avec son infiltration dans les milieux des organisations terroristes peut on accuser des renseignements généraux occidentaux a de telle assassinat politique en Tunisie a fin d orienter l opinion publique et forger une masse électoral qui basculera les urnes en faveur de son allié NIDAA RCD et affaiblir les islamistes ?

l invasion de l ambassade de u.s.a l assassinat de chokri belaid .les Evénements de chaambi et enfin l assassinat du martyr BRAHMI .
tous ses Evénements montrent non seulement les empruntes mais aussi LADN d un complot qui vise notre cher pays.

j incite mes chers patriotes a bien analyser les situations et ne pas être victime d un lobby médiatique dictatorial qui veut nous imposer ses agendât et valider ce genre de complot que notre pays est victime a fin de se venger de notre historique révolution et instaurer une nouvelle dictature avec les mémés perliers de lex RCD.

sachant et suivant l éternel ALEXANDRE DUBCEK que malgré tout les complots et même si on profane les fleurs nul ne retardera l arrivée du printemps )
le fleur profane est celle que jamais ne fane

perso1ch
| 27-07-2013 14:21
Un ministre ,menteur ,mais quel culot, tu devrais déjà être loin monsieur le ministre ,tu devrais démissionner monsieur le ministre si tu n'est pas capable de protéger de pays de c'est terroristes,des c'est assassins,honte a ce gouvernement incapables,incompétents,honte a un gouvernement qui laisse assassiner les tètes pensantes du pays et reste sans réactions.c'est scandaleux de la part d'un président qui reste muet devant tous ce qui ce passe dans le pays honte a lui et a tous c'est gouverneurs.

samth
| 27-07-2013 09:06
Mr Ben Jeddou a prouvé a travers ses déclarations hier que son ministère est dirigé par les Nahdhaouis , derrière lui Laroui très mal à l' aise et regardait ses chaussures n' osant pas affronter d' un regard franc la presse . Mr Ben Jeddou on a compris tu es manipulé et tout ce que tu as dit c' est n' importe quoi et démontre à quel point ça se passe très mal au Ministère de l' Intérieur ,la situation est explosive.

lotfi
| 26-07-2013 23:53
En effet, mon intuition ne m'a pas trompé et ce qu'a dit ben farhat est vrai. Ce ben jeddou est une marionnette de khriji. Ce gvt doit partir un point c'est tout.

Hoss
| 26-07-2013 21:39
D'après le site Tanitpress l'auteur présumé de l'assassinat, Boubaker El Hakim est en prison en France et ce jusqu'a 2015; alors comment peut il être en même temps en Tunisie et perpétrer son acte criminel? Le ben Jeddou nous prend pour des cons et mélange les pinceaux en voulant trouver des coupables en mode express,...

HatemC
| 26-07-2013 20:02
Tous les islamistes robotisés, mâchent la même question. ça fait sérieux et intellectuel. A qui profite le crime ? Grande question. Et bien sur nous connaissons tous la réponse qui fuse de la bouche de tous les islamistes comme si on leur a demandé de l'apprendre par c'ur. Des Roquets.

Le crime profite à Nahdha.

C'est paradoxale mais c'est comme ça, les islamistes sont machiavéliques et fourbes.

La terreur qu'ils veulent imposer en assassinant des politiciens et à plus forte raison des DEPUTES, peut INHIBER la classe politique et la société civil.

Nahdha ne presse pas sur la détente elle a trouvé des crétins pour cela, eux sont les fusibles, des abrutis qui tuent des Tunisiens, des musulmans qui ne pensent pas comme eux. Ceux sont de grands esprits les SALFASCISTES.
Et Nahdha peut se targuer d'être en dehors de tous ces assassinats.
Mais tout converge vers Nahdha. Pourquoi ? Ils sont NOS FILS, NOS ENFANTS avait-il dit leur CHEF DE GANG Khriji.
Hitler est arrivé au pouvoir par les urnes, il a jeté dans les rues les brigades de la mort qui ont balisé le terrain de son pouvoir absolu. Ces brigades ont éliminés des opposants et intimidés les autres.

Nhadha n'INNOVE pas elle reproduit ce que les NAZI ont déjà réalisés, UN GENOCIDE.

Alors yé Miror yé *** yé propagandiste infecte, je te donne une version véhiculé par tous les Tunisiens patriotes. Petite *** flasque. On t'aura un jour on t'aura. Hatem Chaieb

tounsi fidam
| 26-07-2013 19:33
Tout est clair...seulementles debiles ne sen rendent pas compte. Il y a deux partis politiques impliques dans ce laide crime. Nida tounes et une partie de lopposition qui veut eliminer les islamistes meme si ca va trainerait le pays dans la guerre civile. Et le parti Ennahdha qui continue a proteger les criminels et les corrompus et surtout a camoufler la verite.

The Mirror
| 26-07-2013 17:57
Le mouvement Ennahdha a assassiné Mohamed Brahmi pour faire tomber le Gouvernement Ennahdha.

tunisie libre
| 26-07-2013 17:50
gros mensonge avec un mauvais scénario et un mauvais casting. Il prend les tunisiens pour des cons

Mounir
| 26-07-2013 17:40
Nous n'aurions jamais du demander la dissolution de la sureté de l'Etat qui aurait ineluctablement pu prévoir leur actions qui va de ce qu'il mangeront demain soir à qui il prevoit d'assassiner

A lire aussi

Le candidat à la présidentielle et président du parti la Tunisie en avant, Abid Briki a été présent,

20/08/2019 23:51
0

Marzouk insinue que la présidence de la République a pioché dans son programme

20/08/2019 21:35
0

e timing choisi pour sa publication ne peut s’inscrire que dans le cadre de la stratégie de

20/08/2019 19:48
3

seuls 34 partis politiques, sur les 219 existants, ont

20/08/2019 17:02
3

Newsletter