alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 03:38
BN TV
Ministère des Finances : nous avons fait quelques économies
28/11/2022 | 09:10
3 min
Ministère des Finances : nous avons fait quelques économies


La directrice générale des ressources et équilibres au sein du ministère des Finances, Ibtissem Ben Aljia a affirmé qu'il n'y avait pas eu de réduction des dépenses de l'Etat au titre de la loi de Finances complémentaire 2022 (LFC 2022). Elle a assuré que la LFC prévoyait une hausse des dépenses en raison de la hausse du prix du baril. La loi de Finances 2022 (LF 2022) avait été élaborée en se basant sur un baril de pétrole à 75 dollars.

Intervenant le 28 novembre 2022 lors de l'émission "Expresso" animée par Wassim Belarbi et diffusée sur les ondes de la radio Express Fm, Ibtissem Ben Aljia expliqué que la promulgation d'une loi de Finances complémentaire était un mécanisme permettant d'augmenter les dépenses de l'Etat et non-pas de les réduire.

« La hausse du prix a conduit à une hausse des dépenses en compensations... Les besoins en compensations ont dépassé les 4.700 millions de dinars... Les dépenses dédiées aux combustibles sont passées des 2.891 millions de dinars, prévus dans la LF 2023, à 7.600 millions de dinars tels que précisé dans la LFC 2022... Afin d'y remédier, nous nous sommes retrouvés dans l'obligation de réduire d'autres dépenses telles que celles prévues pour la gestion ou des projets n'ayant pas encore été entamés... Ceci n'était pas suffisant... La hausse du prix du baril a provoqué une hausse des revenus de commercialisations des combustibles ou de l'acheminement du gaz algérien à travers le territoire tunisien. Ceci nous a permis d'avoir des revenus supplémentaires de près de 2.500 millions de dinars », a-t-elle ajouté.




Ibtissem Ben Aljia a rappelé que les dépenses de l'Etat, selon la LFC 2023 étaient égales à 60.820 millions de dinars contre 57.291 millions de dinars selon la LF 2022. 2.512 millions de dinars des nouvelles dépenses ont été compensés par la hausse des recettes fiscales et non-fiscales, ainsi que par les dons. La Tunisie a, aussi, emprunté à l'étranger et en créant des emprunts obligataires nationaux. 


La responsable du ministère des Finances a évoqué l'accord entre la Tunisie et le Fonds monétaire international. Ceci permettra de couvrir les besoins de la Tunisie d'ici le mois de décembre. Elle a, également, indiqué que des promesses de financement du budget ont été émises par plusieurs autres pays. Une partie des besoins n'a toujours pas été mobilisée. Près de 5.000 millions de dinars seront mobilisés d'ici la fin de l'année et font actuellement l'objet d'accords. Les recettes de l'Etat pour l'année 2022 sont égales à 41.130 millions de dinars. Les dépenses prévues pour la même année comportent 50.914 millions de dinars, en plus de 9.800 millions de dinars au titre d'emprunts.

Ibtissem Ben Aljia a expliqué que la loi de Finances 2023 était en cours de finalisation et qu'elle sera bientôt adoptée lors d'un conseil ministériel.  

 

S.G

28/11/2022 | 09:10
3 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Des traître avides d'habiter Tunis même s'il s'agit de vendre leurs âmes comme celui qui a mis les explosifs dans le bus des gardes présidentiels lui prometant lui et sa famille des compensations supérieures à celles obtenues par les ex-deputes de nahdha lors des manigances contées dans l'assemblée destinées seulement aux escroqueries.
a posté le 28-11-2022 à 11:37
Pour quand les révisions des recrutements anarchiques, et pourma forme rien quepour avoir le salaire et bénéficier des avantages dans la fionction publique à Tunis, effectués par nahdha pour les sudistes qui étaient censés voter, en contrepartie et donnant-donnant nahdha, (comme des esclaves), pour les législatives pleines de corruptions etsurtout en vue de déplacer ces centaines de milliers fictifs, vers la capitale Tunis qui les tient à c'?ur d'y habiter qu'elle que soit le caractère et la méthode d'accomplir cette traîtrise.
Que de regrets de la part de nahdha actuellement que les sources fi anciennes aptes aux arnaques, sont fermées.