alexametrics
Dernières news

Marzouk menacé de mort, Nasfi appelle les partis politiques à assumer leurs responsabilités

Temps de lecture : 1 min
Marzouk menacé de mort, Nasfi appelle les partis politiques à assumer leurs responsabilités

 

L'ancien secrétaire général de Machrouû Tounes, Hassouna Nasfi, est revenu, vendredi 29 mai, sur les menaces de mort visant le président du parti, Mohsen Marzouk.

Assurant que ces menaces étaient claires et concrètes, il a appelé les partis politiques ayant "toléré que des services secrets étrangers transgressent l’intégrité du territoire tunisien et qui leur ont donné les moyens" à assumer leurs responsabilités.

 

Un journaliste égyptien du nom de Imed Bhiri, réfugié en Turquie, a évoqué, dans une vidéo postée sur Facebook, un putsch en Tunisie et un assassinat visant le président de la République Kaïs Saïed. Un assassinat dont Mohsen Marzouk et Abir Moussi – présidente du Parti destourien libre –  seraient les instigateurs, selon  Imed Bhiri.

En réaction à cette vidéo, Marzouk a, rappelons-le, demandé au ministère des Affaires étrangères de convoquer l’ambassadeur turc pour protester.

 

N.J.

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (20)

Commenter

Badmax
| 31-05-2020 10:18
Marzouk, Marzougui, vous avez eu votre chance de nettoyer le payer de ses traitres et être des Héros mais vous avez choisi l'égoisme maintenant vous revenez avec une face de vaux rien faire l'interressant vous savez bien qu'on vous a jeter dans la poubelle de l'oublie. plus personne ne soucie de ce qui vous arriver par contre oubliez la folie des grandeurs et soyez convaincu que c'est un rêve plus jamais ne se réalisera vous avez jouez sur le régionalisme et c'est insuffisant pour avoir l'intention du reste de la population et puis ca va vous avez pu caser la plus part de vos proches alors oublie on vous oublies enfin vous êtes qui pour que les autres penses a vous tuer... Aucun.

Le marseillais
| 30-05-2020 13:03
Tout simplement c est eux qui menacent les tunisiens qui ne sont pas de leurs idéologies mortifères

Le Numide
| 30-05-2020 12:28
que le piège ne se referme sur eux, comme cela s'est passé avec les membres du clan Trabelsi ?
https://www.tunisienumerique.com/tunisie-quest-ce-qui-fait-tant-trembler-ennahdha/

Mouhammadou
| 30-05-2020 12:13
Son seul projet,devenir, premier ministre,ou même président.
Avec Abir Mousseux,,deux loosers, il est la poule aux '?ufs d'or des islamistes.
Alors ignorez le,il fera Hara Kiri lui lui-même.

Lol
| 30-05-2020 11:53
Vous avez détruit Nida tounes et aujourd'hui vous faîtes tout pour exister. Vous êtes incapables de tirer des conclusions...
La police s'occupera de votre protection. Mais vous ne méritez aucun soutien. Marzouk repartez chez cheikha mouza

Banana Republic
| 30-05-2020 10:33
Banana Republic with so many bhayem and 1 bghal

Morjane
| 30-05-2020 10:17
Le pays n'a jamais autant connu de menaces de mort. Au point où c'est devenu une banalité. Et les tensions diplomatiques n'aboutissent à rien, s'il y a ingérence prouvée ou douteuses ceux sont les complices et amis tunisiens de ces étrangers qui devraient s'expliquer devant la justice. Des enquêtes sont à effectuer pour condamner ces traîtres vendus.

Abir de Gabès
| 29-05-2020 22:40
La présidente du PDL, Abir Moussi, a annoncé, ce vendredi, lors d'un point de presse qu'elle a tenu au siège de l'ARP, que des réunions de coordination ont eu lieu avec d'autres blocs parlementaires qui sont ceux d'Al Islah, Tahya Tounes, 9alb Tounes et Al Mostaqbal, avec un total de 109 députés qui vont pouvoir former une nouvelle majorité parlementaire, pour retirer la confiance à Rached Ghannouchi et organiser de nouvelles élections pour le choix de son successeur.
Abir Moussi a assuré que le nombre de députés inclus dans ce front est appelé à augmenter et pourrait atteindre les deux tiers des membres de l'ARP.
https://www.tunisienumerique.com/tunisie-abir-moussi-formation-dun-front-parlementaire-fort-de-109-deputes-pour-demander-le-retrait-de-confiance-de-ghannouchi/

ben
| 29-05-2020 22:29
Trop facile, vous avez pactisé avec le diable et contribué à l'élection du gourou à la tête de l'ARP et maintenant vous demandez que les partis assument leurs responsabilités. Seriez vous prêts à retirer votre confiance à Ghannouchi, à demander des comptes à ceux qui se soucient plus de servir la Turquie que des intérêts de la Tunisie. Notre pays court un danger très réel à cause des islamistes qui veulent nous entraîner dans l'axe turco-katari. Nous ne devons soutenir ni l'une ni l'autre des deux parties en Lybie, et appeler à une
solution politique. Notre survie passe par là, autrement la Tunisie sera un nouveau Liban, par la faute des islamistes et la vôtre, cher monsieur Nasfi. Cette fois, l'heure est grave et Ennahda ne rigole pas, ils veulent prendre leur revanche pensant que le moment est propice (vu le covid), et ramener la Tunisie dans le "droit chemin" de la confrérie des Frères musulmans, emmenée par la Turquie.

samar
| 29-05-2020 21:20
La video d'Imed Bhiri ?

A lire aussi

Il était DG à l'agence de promotion de l'Industrie.

02/07/2020 18:12
0

A condition de quitter le territoire avant septembre.

02/07/2020 17:50
1

Collègues et lycées pilotes, Brevet et Bac.

02/07/2020 17:33
0

Conformément aux recommandations du ministère de la Santé.

02/07/2020 16:58
0