alexametrics
lundi 03 octobre 2022
Heure de Tunis : 05:34
BN TV
L’UGTT appelle à libérer la mairesse de Tabarka
11/08/2022 | 14:50
2 min
L’UGTT appelle à libérer la mairesse de Tabarka

Le bureau de Tabarka de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a publié, jeudi 11 août 2022, un communiqué appelant à la libération de la mairesse de Tabarka, Amel Aloui. 

Rappelant que "la dame est une militante élue à la tête de la commune de Tabarka en toute transparence", l’organisation a indiqué qu’Amel Aloui ne pourrait être impliquée dans les crimes qui lui sont reprochés.  

Elle a appelé, également, à l’ouverture d’une enquête minutieuse sur l’appropriation frauduleuse de biens publics à Tabarka et l’évasion fiscale. 

 

Un mandat de dépôt a, rappelons-le, été émis contre Amel Aloui pour suspicions de corruption et ce dans le cadre d’une enquête sur une affaire de corruption financière. Elle est accusée d’avoir commis des dépassements en autorisant des citoyens à installer des parasols sur les plages de la ville. 

Cette affaire a bouleversé l'opinion publique et la société civile et plusieurs parties ont dénoncé une grande injustice assurant que la mairesse est connue pour son intégrité et son combat contre les lobbies de la corruption qui sévissent à Tabarka. 

 

La Ligue tunisienne des droits de l’Homme s’est exprimée à ce sujet et a, elle, aussi appelé à la libération de la jeune femme. Le vice-président de l’organisation, Bassem Trifi, l’a d’ailleurs farouchement défendu, jeudi lors d’une intervention sur les ondes de Jawhara FM attestant de l’honnêteté de la dame. 

Après son audition par le juge d'instrcution en charge de l'affaire, Amel Aloui a été placé en détention à la prison civile de Sers dans le gouvernorat du Kef. Son avocat Lotfi Massoudi a fait savoir aujourd’hui que le premier juge d’instruction du troisième bureau près le Tribunal de première instance de Jendouba avait refusé tacitement la demande de libération, mercredi. 


N.J. 

11/08/2022 | 14:50
2 min
Suivez-nous
Commentaires
MFH
Parfois se fier aux apparences est juste.
a posté le 12-08-2022 à 10:34
Elle n'a pas l'air de quelqu'un de méchant. Tout le contraire est vrai.
mtz
exemple parfait
a posté le 12-08-2022 à 09:38
c'est le bouc émissaire parfait pour montrer que KS combat la corruption .on cherche une jeune maire qui n'a pas de soutien politique pour la mettre en taule pour "peut être " un soupçon de corruption .qu'es ce qu'on veut montrer c'est juste pour décourager les tunisiens et les dégoûter de la vie publique et de la politique .
Papa
Médiocrité et populisme
a posté le 12-08-2022 à 08:56
Benh voyons, la corruption , voila que le grand mot magique est dit pour des parasols ,c'est du grand n'importe quoi, aux chers lecteurs de France et autre venez voir les parking et les trottoirs qui sont monopolisés par des individus qui s'autoproclament gardiens et gestionnaires des biens publiques, venez voir les plages qui sont entourés de barbe-let et interdites à la baignade sauf pour ceux qui déboursent 40 et 60 dt par personne pour s'installer, vous dites que se sont des pauvres gens !!! les pauvres se sont nous les simples citoyen qui ne peut plus accéder au bien public et sans réglementation ni lois. Cette mairesse si elle a autorisé des parasols payant et qu'il y a une preuve ça veut dire que la mairie perçoit un loyer de ces gens là pour moi c'est le contraire de corruption.
Hassine
Restructuration
a posté le 11-08-2022 à 22:05
Il vaudrait mieux fermer les palais de justice. Si non les mettre sous tutelle de l'UGTT.
FORT GENOIS
ABIR MOUSSI DOIT FORMER UNE OPPOSITION FORTE ET DEMOCRATIQUE
a posté le 11-08-2022 à 18:31
Je vais essayer de préserver mon honnêteté intellectuelle et répondre avec toute objectivité à cet ex Elu Français, que l'affaire, à ce que je sache, est en cours d'instruction et toute allégation allant dans un sens ou dans un autre est contre productif . Dès l'aube de notre indépendance la cité du corail a toujours attiré envers elle les convoitises financières de tout bord. Cette histoire de parasols cache quelque chose de vilain et d'arrières pensées, elle n'est autre qu'un prétexte pour ouvrir une hostilité de règlement de compte entre l'exécutif et la magistrature. Qui paye les pots cassés ce sont les citoyens. Concernant l'affaire Mme Aloui Amel ! je pense que la justice est allée trop vite, elle est incarcérée pour soupçons. En Tunisie aujourd'hui vous êtes soupçonner vous êtes coupable circulez il n y a rien à voir, pourtant ceux et celles épinglés, preuve à l'appui, pour détournements de fonds et blanchiments d'argent avec des sommes faramineuses courent les rues en toute liberté. K. SAIED, n'en déplaise à cet EX député Français, est un autocrate au sens propre comme au sens figuré.
Ancien '?lu de la république française
si les syndicalistes défendent les corrompus bonjour la faillite de la Tunisie
a posté le 11-08-2022 à 15:35
Voilà la démocratie à la tunisienne même le syndicat L ´U GTT défend les corrompus, normalement on défend les pauvres, les plus démunis, les ouvriers etc, si le syndicat défend les corrompus et les juges aussi , bonjour la faillite de la Tunisie, je profite de l'occasion de dire à celle où ceux qui étaient contre la nouvelle constitution, ils n'ont qu'à allé assumer leurs devoirs, pour moi ils ne sont allés voter contre la nouvelle constitution c'est qu'ils étaient d'accord, on assume son devoir où bien on ferme son clapet, je n'aime pas les bla bla-bla-bla bla-bla-bla
Remarque déjà les Nahdhaouis et leurs amis ont laissé les caisses de l'état tunisien vide aujourd'hui, ils veulent mettre tout sur le dos de Kaïs Saïed pour cela, ils sont très fort, par exemple : je n'oublierais jamais les révélations de KARIM ABDESSALEM alors Mr et mesdames les magistrats tunisiens et tunisiennes se n'est pas suffisant pour condamner les organisateurs des attentats, votre image est dégradé aux yeux de la majorité des juges étrangers
Forza
Drôle de combat anti-corruption
a posté le 11-08-2022 à 15:20
La femme est défendu par la LTDH et l'UGTT, elle parait vraiment être innocente et si on a donnée à quelques pauvres la possibilités de gagner quelques dinars en louant des parasols, elle ne peut être du corrompue que ça. Peut-être que les vrais corrompus utilisent la justice pour se débarrasser de citoyens intègres, espérons que la justice rendra justice,
Hassine
Pas aussi idiot
a posté le à 22:18
Ya Forza le juge d'instruction n'est pas idiot à ce point. Ce que vous avancez n'est pas le chef d'accusation officiel , ça c'est la presse.

MH
Bonjour Forza
a posté le à 16:04
Je ne connais pas la dame et cette affaire est très louche. Je pense que le pays est gangrené par la mafia et KS même s'il y va avec des bonnes intentions semble avoir perdu la partie définitivement. Il ne discerne plus qui est corrompu qui ne l'est pas. Ils sont entrain de le mener en bateau. Il est perdu. Il n'est pas l'homme de la situation. Le problème c'est qu'il est entrain de tout casser avec la bénédiction de la population dont le QI est en dessous de zéro.
Hassine
Reveil
a posté le à 22:22
Ya MH réveillez vous ce n'est pas Kais Saied qui arrête les citoyens.q
Hassine
Erreur de cible
a posté le à 22:13
Kais Saied n'est ni l'enquêteur ni l'émetteur de mandat d'arrêt ni l'ordonnateur des procureurs. Pas de haine déplacée svp