alexametrics
vendredi 09 décembre 2022
Heure de Tunis : 20:06
Dernières news
L'UE verse 300 millions d'euros à la Tunisie
25/05/2022 | 18:09
2 min
L'UE verse 300 millions d'euros à la Tunisie

 

La Commission européenne, au nom de l'UE, a versé aujourd'hui, mercredi 25 mai 2022, 300 millions d'euros d'assistance macrofinancière (AMF) à la Tunisie.

 

Un communiqué de la délégation de l’UE en Tunisie indique qu’il s'agit du deuxième et dernier versement au titre du programme d'AMF approuvé en faveur de la Tunisie dans le contexte du Covid-19 afin d'atténuer les répercussions économiques de la pandémie de coronavirus et de renforcer la stabilité macroéconomique. La première tranche, d'un montant de 300 millions d'euros, a été versée en juin 2021, après la ratification par le Parlement tunisien de l'accord sur l'assistance macrofinancière.

 

La Tunisie est le neuvième pays pour lequel le programme d'AMF dans le contexte du Covid-19 est achevé, sur les dix partenaires de l'élargissement et du voisinage ayant bénéficié du paquet d'AMF d'urgence de trois milliards d'euros dans le contexte de la pandémie.

 

Cette assistance, indique le communiqué, permettra à la Tunisie de consacrer des ressources à l'atténuation des conséquences socio-économiques négatives de la pandémie sur sa population, aujourd'hui aggravées par l'incidence négative de l'agression de la Russie contre l'Ukraine sur la sécurité alimentaire et énergétique. Au total, 600 millions d'euros de prêts ont été décaissés au titre de ce programme d'aide d'urgence au cours de l'année écoulée, ce qui témoigne concrètement de la solidarité de l'UE à l'égard du peuple tunisien en cette période de crise sans précédent.

 

« Ces fonds d'urgence sont octroyés à la Tunisie sous la forme de prêts à long terme à des conditions très favorables. Ils contribueront à alléger la situation de la balance des paiements et du budget de la Tunisie, tout en soutenant la mise en œuvre de réformes économiques essentielles… l’UE reste déterminée à soutenir la Tunisie sur la voie des réformes économiques et du plein respect de l'acquis démocratique. Cela implique un processus de transition politique inclusif et transparent et le retour à un fonctionnement normal des institutions, par le respect de la séparation des pouvoirs et le bon fonctionnement d'institutions démocratiques, y compris un Parlement. Les autorités tunisiennes ont réaffirmé leur engagement à mettre en œuvre une feuille de route politique qui comporte l'organisation d'un référendum constitutionnel et d'élections législatives en juillet et décembre 2022, respectivement. Cette feuille de route est fondée sur un dialogue inclusif et transparent associant tous les acteurs politiques et sociaux, ainsi que sur le respect des libertés et droits fondamentaux, l'état de droit et des institutions indépendantes. Sa mise en œuvre sera essentielle pour assurer la stabilité et la prospérité à long terme de la Tunisie. L'accord sur un nouveau programme du FMI constituera également une étape importante pour que l'UE apporte son soutien sans réserve à la Tunisie à l'avenir » souligne la délégation de l’UE.

 

M.B.Z

 

 

25/05/2022 | 18:09
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Ancien '?lu de la république française
un traître restera toujours un traître toute sa vie
a posté le 26-05-2022 à 07:14
les islamistes de ce cite, ils ont toujours la haine envers les patriotismes, ils préfèrent les traîtres et islamistes parce que ils se ressemblent, les moustiques entre elles, elles ne font pas des cadeaux , elles se piquent entre elles en cas des accords, entre elles, il n'y aura jamais de fidélité , pour les insultes, elles ne sont que l'arme des faibles des islamistes et traîtres, les islamistes n'aiment pas l'Europe mais contre ils aiment leurs devises
yakafokon
ingérence
a posté le 26-05-2022 à 05:07
encore une ingérence dans les affaires intérieures d un pays souverain
Abel Chater
J'ai lu une annonce de vente immobilière en Tunisie. Une maison des années 80 à rénover aux alentours de Carthage, au prix de 6000.000,- dinars tunisiens.
a posté le 25-05-2022 à 21:46
J'ai téléphoné, dans l'idée que le prix de la vieille maison, ne pouvait dépasser les six cent mille dinars. L'agence immobilière me dit le prix est six (6). Je réponds:"6 pastèques ou 6 melons". L'homme s'énerve et me rétorque :"bien sûr 6 milliards" et met fin à la conversation.
Six milliards de nos millimes ou deux cent millions d'euros, pour une vieille maison à rénover, parce qu'elle se trouve dans un certain milieu des privilégiés par les deux défunts dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali. Ceux-là mêmes, qui ont créé les "zones d'ombre" en Tunisie.
Que pourraient-ils encore faire les 300 millions d'euros, pour les dix millions de Tunisiens?
Leur acheter des "kakis" ou du "popcorn"!!!
Abel Chater
Erratum.
a posté le à 23:20
Je voulais dire deux millions d'euros. Non pas deux cent millions d'euros.
DHEJ
Vaut mieux traiter directement avec...
a posté le 25-05-2022 à 20:42
Traiter avec la population sans passer par la gouvernement.
CON
Le vieux truc et l'arnaque des Francais ont une tradition !
a posté le 25-05-2022 à 20:25
Les 300 millions ne servent qu'à garantir que les prochaines échéances pour l'attribution des marchés importants seront attribuées à des Français et non à des Turcs ou des Chinois... Compris ?

Depuis 1956, simplement une main lave l'autre !
Lenet
Une vraie honte
a posté le 25-05-2022 à 19:00
300 millions d'euros pour la Tunisie et plus de 80 milliards de dollars pour l'Ukraine....