alexametrics
A la Une

L'impact du Covid-19 sur le quotidien des Tunisiens

Temps de lecture : 5 min
L'impact du Covid-19 sur le quotidien des Tunisiens


L’impact de la pandémie du Covid-19 sur le quotidien des Tunisiens et la perception des ménages vis-à-vis des mesures préventives préconisées pour lutter contre la propagation du virus ont été l’objet d’une enquête réalisée par l’Institut national de la Statistique, en collaboration avec la Banque mondiale sur un panel de 1369 ménages représentatif de la population tunisienne.


La pandémie de Covid-19 n’a fait qu’aggraver une situation socioéconomique déjà délicate. La perte d’emplois et l’augmentation des prix des produits alimentaires ont été le coup de grâce pour plusieurs ménages en impactant négativement leur pouvoir d’achat et refaçonnant leurs habitudes de consommation. Si les mesures du confinement imposé depuis le 22 mars ont tétanisé l’économie nationale, elles exacerbent davantage les difficultés que les plus pauvres connaissent avant la pandémie...

C’est dans ce cadre que l’Institut national de la Statistique, en collaboration avec la Banque mondiale, a tenté, via une enquête menée sur 1030 ménages (durant la première vague de l'enquête) par téléphone du 29 avril au 8 mai 2020, de mesurer l’impact socio-économique du Covid-19 sur les ménages tunisiens, mais aussi d’évaluer la perception des Tunisiens vis-à-vis des mesures à respecter pour limiter la propagation du virus.

 

Selon cette enquête, plus de 80% des personnes interrogées sont bien informées et appliquent les mesures basiques d’hygiène et de distanciation sociale (se laver les mains, éviter les contacts rapprochés).

Au niveau de la disponibilité des biens de consommation, la crise sanitaire a eu des répercussions sur l’approvisionnement en certains produits de base, essentiellement la farine et la semoule et dans une moindre mesure les produits sanitaires. Cette pénurie a affecté de manière relativement égale l’ensemble des classes de la population. 

Toutefois, d’autres denrées alimentaires (pains, pâtes, légumes, fruits) ou les produits de nettoyage étaient largement disponibles. En revanche, l’accès aux produits sanitaires a été plus difficile pour les personnes ayant un niveau de vie plus modeste. Ces produits étaient presque deux fois plus inaccessibles pour le quintile le plus pauvre que pour le quintile le plus riche de la population.

 

En ce qui concerne l’accès à la santé, plus d’un tiers des personnes interrogées ont eu besoin d’une assistance médicale, mais n’ont pas pu y accéder à cause du confinement total. Ce taux monte à près de 50% pour les ménages les plus pauvres. L’absence d’accès aux soins est essentiellement due à la limitation des déplacements à cause du confinement, mais également à la difficulté à trouver du personnel médical disponible.

 

S’agissant de l’accès aux biens et services et la sécurité alimentaire, plus d’un tiers des répondants ont déclaré avoir appréhendé de manquer de nourriture pour des raisons financières durant le mois précédant l’interview. Une crainte plus marquée en milieu rural et pour les ménages ayant un faible niveau de vie. Ces craintes se sont traduites chez une partie de la population par une modification des habitudes alimentaires en réduisant les quantités consommées ou en consommant des aliments peu appréciés en temps normal.

Cela dit, plus d’un tiers des ménages les plus pauvres ont réduit la quantité ou la qualité des biens alimentaires consommés durant le confinement total.

Ainsi et selon cette enquête, pour faire face à l’augmentation des prix des produits alimentaires ou pour pallier la perte de leur emploi, les ménages interrogés ont puisé dans leurs économies (plus de 25%), reçu de l’aide ou emprunté de l’argent à des proches (plus de 25%), eu recours à un paiement différé de leurs obligations (environ 15%) ; tandis que certains ont modifié leurs habitudes de consommation alimentaires et non alimentaires.

 

S’agissant de l’activité économique, plus de 60% des ménages interrogés déclarent avoir été impactés d’une manière ou d’une autre par le Covid-19. L’augmentation des prix des produits alimentaires et la perte d’emploi durant le confinement viennent en tête des préoccupations des ménages ayant subi les conséquences économiques de la crise sanitaire.

En effet, deux tiers des personnes interrogées qui travaillaient avant le confinement, n’avaient toujours pas repris une activité professionnelle à fin avril. 60% des salariés en arrêt de travail déclaraient ne plus recevoir aucune rémunération. Cette proportion s’élève à près de 80% pour les 40% les plus pauvres.

Le télétravail a concerné une personne sur dix parmi les employés ayant pu continuer à travailler durant le confinement total. Cette proportion augmente à un sur trois pour le quintile le plus riche.

 

Dans ce même contexte, l’Institut national de la Statistique a annoncé, ce dimanche 31 mai 2020 que le taux de chômage a augmenté pour la première fois depuis un an et demi pour atteindre 15,1% au premier trimestre 2020.

Le nombre de chômeurs s’est établit à 634 800 au premier trimestre de l’année en cours contre 623 900 au quatrième trimestre 2019. 

La population active est, quant à elle, passée de 4 190 300 individus au quatrième trimestre de 2019 à 4 200 300 au premier trimestre de l’année en cours.

A savoir que les opérations de collecte sur terrain de l'Enquête nationale sur la population et l'emploi pour le premier trimestre de l'année 2020 ont été suspendues à la mi-mars et ne couvrent donc pas le début du confinement total. L'INS n'a ainsi pu interroger que 78% de l'échantillon programmé.

 

Avec des citoyens en chômage et d’autres confrontés à des situations difficiles, la reprise d’activité devient de plus en plus urgente. Le double défi que l’Etat doit relever: maitriser la propagation du Covid-19 et faire en sorte que les citoyens ne subissent pas une double peine.

 

La Tunisie vit une crise sans précédent avec la propagation mondiale du virus. Les autorités ont décidé un confinement total le 22 mai. La première phase du confinement ciblé a dévuté le 4 mai. Le pays entame depuis le 24 mai la deuxième phase du confinement ciblé. 1077 contaminés par le Covid-19 ont été recensés et annoncés jusqu'au 30 mai courant, sur les 51 881 tests effectués avec 960 rétablissements et 48 décès.

Tous nos articles sur le Coronavirus (Covid-19) en Tunisie

Imen Mehrzi

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

URMAX
| 01-06-2020 14:32
... La CONTREBANDE !
Malheureusement, et il faut le reconnaître, la majorité de nos compatriotes sont des malhonnêtes très facilement corruptibles n'ayant aucune fierté, aucun respect personnel ou d'autrui, ni même pour leur Nation.
Combien d'entre-eux ne cafarderaient pas pour l'un de nos billets roses, voire même bleu ... ?
...
Si vous leur dites "c'est contre la loi" ; au lieu de blâmer les mauvais agissements, ils vous répondront "je le fais, parce que l'autre le fait", qu'importe s'ils risquent d'être poursuivis par la suite.
Aucune réflexion logique.
L'une des raisons pour lesquelles j'ai regretté le départ de Mr Youssef CHAHED.
On me répondra qu'il y a l'INLUC ...
Mais que peut faire une simple "instance" sans une forte autorité, et sans le soutien indéfectible de l'ETAT, dont certains fonctionnaires peux scrupuleux sont eux-mêmes "mouillés" ?
Cela, nous le savons tous et depuis des décennies !

Citoyen_H
| 31-05-2020 22:43
"Qui vous dit que c'est une tunisienne !?"

Le sichoir!!
Salutations

Nephentes
| 31-05-2020 20:32
Mesures de soutiens derisoires insultantes

L'Etat est completement defaillant

Aucune mesure incitant a proteger l'emploi moyennant subventions aux entreprises concernees par les licenciements

D'ores et deja les parasites habituels de l'oligarchie se sont accapares les3/4 des aides destinees aux entreprises alors que ces entreprises sont en relative bonne sante
'
C'est a vomir c"est repugnant alors que des milliers de PME et surtout TPE vont mettre la cle sous la porte dans les semaines a venir

Quels ont ete les criteres de selection de ces entreprises pretendument sous ka lebace ee faillite

Poulina Holding Groupe Bayahi Groupe Meddeb Groupe Mzabi Groupe Hamrouni Groupe Mabrouk menaces de faillite @@@!!!@

3/4 de l'aide debloquee oar ka Banqye Mobduale au profit de filliales de hokdings florissantes

Alirs que des dizaines de milliers de petirs commerces vont fermer et que la mendicite et bientot le vol vont se multiplier de maniere exponentielle

C'est un Etat et un gouvenement de merde aux ordres d'agendas etrangers et je vous en donne une illustration convaincante

Le souk Moncef Bey

Refrigerateurs lachines a laver televiseurs climatiseurs bref electromenager hauts de gamme et dernier cri

Je suis beaucoup trop curieux ca va mal finir pour moi

Date de sortie usine machine a laver Beko 8kg 1600 dinars : 17 fevrier 2020 dernier modele donc
Ce produit est fabrique en Slovenie

Par pitie chers lecteurs BN pour que je meure moins idiot expliquez moi COMMENT ces biens semi durables se sont agglutines fin fevrier 2020 sur les bords de la mer adriatique pour debarquer sur la lagune de Sejoumi et nicher a Moncef Bey en plein confinement

Peut etre une levitation de groupe par electromagnetisme terrestre eliminant le recours aux containers de 60 tonnes habituels
ces derniers etant deja invisibles aux douaniers police des frontieres garde nationale cameras de surveillance diverses et variees qui egayent nos beaux ports et estuaires

50 machines a laver refrigerateurs climatiseurs televiseurs merlins l'enchanteur
ca voyage normalement dans une semi remorque de 12 m avec un gros camion devant

En pleine periode de confinement comment le souk moncef bey a t il ete approvisionne par des produits semi durables fabriques en fevrier 2020 a 5000 km de la Tunisie

Voila la veritable nature de la Tunisie arretez de parler de souverainete nationale d'abnegation pour l'invulnerabilite de la tunisie d'Etat tunisien

Il nous faut une Revolution .Unr vraie


samar
| 31-05-2020 19:12
Qui vous dit que c'est une tunisienne !?

DHEJ
| 31-05-2020 18:53
C'était une période très dure mais bon je souhaite à tous mes compatriotes plein de bonheur!

Citoyen 1956
| 31-05-2020 17:55
Une belle tunisienne qui a préféré rester tunisienne.

retraité
| 31-05-2020 17:32
c'est un sondage réalisé sur un échantillon par téléphone sur 1030 ménages mais la réalité sera autrement déja le chômage et la pauvreté se sont accrus depuis la révolution on remarque plus de mendicité chez les femmes ,les vieux et les jeunes et même des émigrés étrangers mais le réveil sera plus douloureux avec cette pandémie et l'arrêt des activités pendant le confiment et après on voit les pays développés et riches ont le chômage s'est accru considérablement rien que les '?tats Unis ont plus que 3,5 de chômeurs avec la cessation d'activité et la Tunisie n'est pas à l'abri beaucoup d'entreprises vont fermés ou réduire leurs activités et des secteurs seront sinistrés comme le tourisme et les industries de sous traitance pour le marché européen comme le textile ,l'habillement et les pièces éclectiques et mécaniques pour l'industrie automobile européenne qui passe la pire crise de son histoire récente ,l'Union Européenne met 700 milliards d'euro en plus les milliards d'euro que chaque pays pour booster leurs économies et les USA mettent 400 milliards dollars pour pour remettre le pays en activité et réduire le chômage mais notre pays n'a pas les moyens, endetté et demande toujours des crédits intérieurs et extérieurs pour combler son déficit public et ce n'est pas de prélever un jour sur les salaires et les retraites ,la hausse des impôts et taxes pour remettre le pays en pleine activité on n'a pas réussi pendant 10 ans on ne réussira pas avec la crise actuelle due à cette pandémie de covid-19 .

A lire aussi

Pour préserver les acquis du pays en matière de lutte contre le Covid-19 et pour garantir la

03/07/2020 19:59
2

Focus sur toutes les pistes

02/07/2020 19:59
5

L'Amen Bank a réalisé un bénéfice de près de 120 MD, en hausse de

01/07/2020 19:59
3

La BH Bank a réalisé un bénéfice de près de 142

30/06/2020 20:49
1