alexametrics
Dernières news

LF2019 : Les experts comptables boycottent l’application de l’article levant le secret professionnel

LF2019 : Les experts comptables boycottent l’application de l’article levant le secret professionnel

 

La colère des experts comptables ne s'est pas atténuée et ils ne vont pas s’arrêter là.

Réunis ce samedi 15 décembre 2018, les membres du conseil de l'Ordre des experts comptables de Tunisie (OECT) ainsi qu’un nombre important d’experts comptable ont pris des dispositions contre l’article 33 de la Loi de finances 2019 sur la levée du secret professionnel, en attendant les décisions d’une assemblée extraordinaire que l’ordre va organiser au plus vite.

 

Ainsi, l’ordre a décidé de boycotter l’application de cet article de loi. Entre temps, les experts comptables vont suspendre la remise des rapports pour les sociétés cotées en bourse, pour les sociétés et entreprises publiques ainsi que pour les sociétés financières et bancaires jusqu’à la révision de cet article, précise un communiqué. En outre, l’organisation a décidé de suspendre la participation de ses représentants dans les conseils qui ont une relation avec les affaires comptables, financières et fiscales.

L’ordre boycottera toutes les traditionnelles manifestations où on explique et vulgarise la Loi de finances et son application.

 

L’organisation a précisé qu’on continuera les concertations avec l'Union tunisienne des professions libérales (UTPL) pour prendre les mesures qui s’imposent contre la LF2019 et en particulier les articles de lois qui menacent la pérennité et l’indépendance de la profession d’expert comptable.

L’ordre exprime sa confiance en l’Instance provisoire chargée du contrôle de la constitutionnalité des projets de loi qui rendra justice aux professions libérales.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

UN ILLETRE VOUS DIRA CELA...
| 16-12-2018 15:09
UN GOUVERNEMENT INCAPABLE DE COLLECTER SES TAXES, oordonne aux institutions etatiques et privees de faire son sale job...de facon maffieuse,,,,,,ce premier sinistre est une catastrophe, son bilan est uniquement catastrophique.......il a mis le pays a genoux...qu il retourne a se plantes, et ogm.....

el khlifi
| 16-12-2018 13:24
Pourquoi la levée du secret professionnel?L' Administration fiscale a besoin parfois de verifier des comptes douteux.Pourquoi l'en empêcher surtout lorsque il s'agirait de suspicion de blanchiment d'argent et que notre pays figure sur la black list?.Ailleurs, que fait-t-on?

Open Sky
| 16-12-2018 12:54
Hélas il est malheureusement plus que évident, que l'état Tunisiens est subdivisé en :
Etat des enseignants
Etat des médecins
Etat des avocats
Etat des experts comptables
Etat des pharmaciens
Etat des fonctionnaires
Etat des agents de la Soned
Etat des agents de la STEG
Etat des agents de Tunisair
Etat des employés du phosphate
Etat des employés du secteur petrolier
Etat des gauchos
Etat des islamistes
Etat des nationalistes
Etat des supporters de l'espérance
Etat des supporters de l'étoile
Etat des supporters de.......
Etat du collectif de " jmaaet dakkan lahnek" dans les cafés
Ouf je suis fatigué........!!
Je suggère de diviser le pays en p'tits patelins, et d'en donner un morceau à chaque Etat

TMT
| 16-12-2018 10:31
Je vois que ces messieurs tentent le rôle de maître_ chanteurs alors que je pensais que leur rôle est ,en tant qu' assermentés, d être les garants de la transparence !
J espère que le gouvernement tienne bon et que ces experts comptables s adressent à la justice administrative s ils le veulent
Nb :je rappelle que la Tunisie vient à peine de sortir de la liste noire....

URMAX
| 15-12-2018 22:32
... certains d'entre-eux ont [les mains sucrees] !
...
"Sucrer des mains" signifiant "verser des pots-de-vin" !
....
La transparence a la Justice d'abord ; le reste apres !!!
...
URMAX

Anti criminels
| 15-12-2018 22:04
... c'est toujours pour protéger le crime sous toutes ses formes financières !
Cette profession a été corrompue dans ses fondements, au lieu de servir la loi et d'aider à une meilleure gestion et transparence, cette profession tunisifiée à la sauce mafia est la pour protéger ses intérêts propres au détriment du pays et de l'intérêt général.
Allez savoir quelles raisons ils présentent pour ne pas aller dans le sens de la transparence en évitant avec force de mettre en évidence les dérives financières provoquées par certains (et souvent sous les conseils perfides d'un des leurs).

HAtemC
| 15-12-2018 21:13
Ils palpent c'est la raison '?' quand il y a des fonds suspects '?' les banquent et les experts comptables doivent dénoncer '?' sinon ils sont complices ...

On a en tête le film Scarface er ses sacs de dollar, les banques qui perçoivent des pourcentages et blanchissent l'argent du crime '?'

https://www.youtube.com/watch?v=SczRw4MG8Zg

Tunisien
| 15-12-2018 20:31
De quel secret on parle pour voir des réactions aussi virulentes de la part de professionnels sensés réguler des affaires et garantir la sincérité de l'information financière...
Par des réactions bassement mercantiles ils se discréditent et discréditent une profession honorable. Quel dommage de voir la profession souillée par des mercantiles sans morale. Pire, ils deviennent sans boussole...

A lire aussi

« Nul ne détient l’immunité dans la guerre contre la corruption »,

25/06/2019 22:53
0

L’actionnaire dans la chaîne Attessia, Lotfi Charfeddine a rendu public un communiqué, ce mardi 25

25/06/2019 21:57
0

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbous a indiqué, ce

25/06/2019 20:03
0

L’ancien ministre du Transport, Radhouane Ayara, a été nommé ce mardi 25 juin 2019 à la tête de

25/06/2019 19:41
1

Newsletter