alexametrics
Dernières news

L’escrimeuse Azza Besbès lance un cri de détresse

L’escrimeuse Azza Besbès lance un cri de détresse

 L’escrimeuse tunisienne et vice-championne du monde Azza Besbès a lancé un cri de détresse, dimanche 4 mars 2018 dans l’émission Récap Sport sur les ondes de Mosaïque FM. C’est en pleurs que la vice-championne est revenue sur ses problèmes financiers, sur ses dettes et sur le comportement inacceptable des autorités de tutelle.

 

En effet, Azza Besbès a expliqué qu’elle aurait dû toucher 100.000 dinars pour sa médaille d’argent au Championnat du monde de juillet 2017. Or, la saison est presque achevée et elle n’a pas touché un millime. Pire, elle a été blessée au poignet et a dû subir une opération, sans qu’aucun responsable ne demande de ses nouvelles, ministre ou fédération, à part le président du Comité olympique Mehrez Boussayen.

L’escrimeuse a indiqué qu’au vu de ses dettes importantes, elle a dû arrêter les séances de kinésithérapie. Elle pense carrément à arrêter sa carrière de sportive.

«J’ai l’impression d’être un animal ou d’être dans un zoo. On nous invite lorsque nous – les sportifs individuels- avons des médailles pour faire des photos, puis on nous délaisse, on ne veut plus nous parler et on nous envoie balader», a-t-elle affirmé.

Et d’ajouter : «C’est même pas la peine de nous donner notre argent, mais au moins  traitez nous comme des êtres humains !».

 

Azza Besbès a souligné que dès ce lundi, elle sera harcelée par des coups de téléphone pour lui remonter les brettelles à cause de son témoignage, mais elle a expliqué qu’elle est au bout du rouleau et qu’elle ne pourrait plus supporter davantage ses déboires financiers causés par l’incompétence des responsables en place, surtout que ces mêmes personnes se vantaient de fournir toute l’aide nécessaire aux sportifs tunisiens de haut niveau et affirment leur avoir donné 200.000 dinars. Un mensonge, explique-t-elle.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (24)

Commenter

Hakim HARZALLAH
| 06-03-2018 17:18
Nos champions actuels de Tennis ont également beaucoup souffert d'ingratitude et d'ignorance. Notre cher et tendre pays n'a aucune stratégie sportive. Tout est livré à la merci d'une ou 2 personnes qui ont parfois le droit de vie ou de mort sur la carrière de nos champions. Nos champions doivent être considérés comme des soldats de la nation et la nation leur doit solidarité et soutien infaillible. Honte à nous tous.

Marilou
| 05-03-2018 18:25
Trop de perte de temps,trop de nerf,trop d energie perdue,trop de demotivation.....trop.....trop...c est trop

momo
| 05-03-2018 17:22
La Tunisie n'a plus des champions dans un aucun domaine ,sauf en matière de corruption , de terrorisme ,et de la circulation routière avec son lot des morts sur la route , on a là une championne du monde courageuse et méritante qui peut-être un étendard ,un porte drapeau du pays et de la femme tunisienne dans un corps sain et une tête bien faite.
Je déplore les responsables qui n'ont pas été capables de solutionner le problème, et les commentaires ici ,qui sont toujours prêt à dénigrer les femmes pour des raisons qui cachent une opinion idéologique ,islamiste qui veulent cantonner les femmes à un organe sexuel écrit par le Gourou d'Ennahda .

touhami
| 05-03-2018 17:04
Le sport est devenu, hélas, un business économique et politique.

takilas
| 05-03-2018 16:14
La ministre des sports n'en est pour rien tant qu'elle n'a pas reçu les ordres de la part de nahdha.
De plus, cette championne n'a certainement pas démontré de la compassion pour nahdha, d'autant plus qu'elle n'est pas originaire du Sud.
A ce point de vue, il y a eu certainement, de même, des quiproquos, des malentendus voire des enquêtes à son sujet pour savoir si elle est partisane de nahdha ou non ?
Autrement, par haine, envie et jalousie des sudistes (comme au football et les manigances de Wdii Jeri de la fédération) ne devraient pas apprécier que de l'argent sorte pour d'autres personnes qu'eux ou, à la rigueur, à d'autre destination qu'à leurs milices.
Pareillement pour les emplois, quand on sait, que les tunisois, par exemple, sont carrément interdits d'être recrutés à Tunis et même hors de Tunis, il n'y a qu'à relater le cas flagrant de régionalisme survenu tant à Gafsa qu'à Kamour pour arrêter par banditisme l'activité des industries, et dont les originaires prétextent le recrutement anarchique (à tord ou à raison), et par centaines de milliers, et ce des originaires de Gabes et de Mednine qui ont été tous recrutés, pèle mêle, dans les administrations (volontairement centralisées), à Tunis, et ce pour trouver un alibi (raison et astuce) supplémentaire afin de migrer vers Tunis la capitale, et que seul les originaires de Gabes et de Mednine, de le rappeler, ont été recrutés à Tunis par centaines de milliers, rien qu'en la période de quatre ans de troïka (donc de nahdha) entre 2011-2015 (mais qui persiste par sabotage à ce jour), ainsi que pareillement d'autres recrutés ou déplacés vers Tunis, durant la mène periode, vers Tunis devenue infernale par un surpeuplement houleux et massacreur tant au point de vue social qu'à celui foncier, car toutes les terres agricoles (très fertiles) environnant Tunis, ont été construites anarchiquement par des présumées cités de logement aux employés en question, ou destinées aux nouvelles constructions de demeures luxueuses et ce pour nahdha, dont toutefois ces derniers se sont déjà accaparés des meilleures demeures achetées, essentiellement, aux partisans ou proches de Ben Ali et ce soit à Carthage ou à Sidi Bou Saïd, qu'ils ont de surcroît reconstruits (brièvement en un temps record) après leurs complète démolition.

Hama
| 05-03-2018 15:49
Azza,Sara,Inès...la femme tunisienne brille aux quatre coins du monde...font retentir l 'hymne tunisien partout elles donnent une image merveilleuse de Ma Tunisie...Ou êtes vous Monsieur le président de la Fédé ,Madame la Ministre?

nadhir
| 05-03-2018 15:38
Honnêtement, cette Azza Besbès en fait trop.....
Soyez bosseuse et taisez vous....

béni hilal
| 05-03-2018 14:57
Elle devrait adhérer à ennahdha. Vous verrez alors le pognon couler à flot. Just saying......

Nabila
| 05-03-2018 14:52
Regardez cette video et vous comprendrez le combat de cette jeune Tunisienne........comme la majorite des jeunes sportifs
j Ai honte de nos ministres.

Le Patriote
| 05-03-2018 14:43
Regardez combien elle est combative.....regardez combien est grande sa fureur pour reussir.....regardez comment elle a elimine sa concurrente .......regardez sa grande joie....d avoir hisser le drapeau et fait vibrer toute la salle ......Ne merite t elle pas toute notre admiration et notre estime..?????
Sacree AZZA Tu merites plus que des primes et des recompenses....

A lire aussi

il était 4h30 quand l’avocat a été réveillé par sa femme qui criait au voleur. L’individu s’était

18/07/2019 10:06
0

La possibilité de voir Rached Ghannouchi candidat de son parti, Ennahdha, à la tête de la liste de

18/07/2019 08:31
3

La fédération générale de la Poste tunisienne relevant de l’UGTT a annoncé, via la page Facebook de

18/07/2019 08:23
0

Une conférence de presse a été tenue, ce mercredi 17 juillet 2019, par le gouverneur de la BCT,

17/07/2019 23:28
2

Newsletter