alexametrics
lundi 10 mai 2021
Heure de Tunis : 19:16
Dernières news
Les propriétaires de cafés demandent de retarder le couvre-feu à minuit pendant ramadan
12/04/2021 | 10:45
2 min
Les propriétaires de cafés demandent de retarder le couvre-feu à minuit pendant ramadan

 

« On demande la suppression pure et simple du couvre-feu au mois de ramadan ou au moins de le retarder à minuit ou une heure du matin pour permettre aux gens de travailler, de se déplacer et surtout de diminuer l’encombrement », a appelé, lundi 12 avril 2021, le vice-président de la Chambre syndicale des propriétaires de cafés relevant de l’Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (Utica), Sadri Azouz.

 

Au micro de Hamza Belloumi dans son émission La Matinale sur Shems Fm, M. Azouz a évoqué la situation catastrophique du secteur regroupant cafés et restaurants, qui a été sévèrement impacté par les mesures anti-Covid-19, tout au long de cette dernière année.

« Jusqu’à cette heure 2.000 cafés ont fermé définitivement leurs portes à travers le pays à cause des répercussions des mesures contre le Covid-19. En outre, près de 50.000 employés sont au chômage sur les 120.000 postes d’emploi habituels. Idem pour les restaurants », a-t-il précisé.

Et de noter qu’avec l’ouverture à 20h, 20.000 employés avaient repris leurs postes, mais avec ce couvre-feu de 22h au mois de ramadan et seulement trois heures travail, ou moins en comptabilisant le temps de déplacement des employés, les employeurs n’ont aucune idée sur quelle base rémunérer le personnel ou quels roulements opérer.

 

 

Pour le vice-président de la Chambre syndicale des propriétaires de cafés, les 200 dinars d’aide de l’Etat pour les employés n’est pas une solution, notant que rares sont les employés du secteur des cafés et restaurants qui avaient perçu cette aide lors de la première et deuxième vague à cause de la complexité de la plateforme et de la procédure. Certes, les employeurs avaient soutenu leurs salariés, mais aujourd’hui 80% d’entre eux sont au bord de la faillite. Il a indiqué dans ce cadre que les propriétaires de cafés et restaurants se sont retrouvés à tout payer (loyers, factures, CNSS,…) sans travailler et sans aucune aide de l’Etat. Et beaucoup fermeront définitivement, si les restrictions se poursuivent au mois de ramadan, a-t-il affirmé.

Sadri Azouz a dénoncé ainsi le manque d’écoute du gouvernement qui prend des décisions unilatérales. « On n’a pas besoin de l’aide du fonds de mendicité (les 200 dinars d’aide), mais on veut travailler ! », a-t-il martelé.

 

Pour rappeler, les propriétaires de cafés se sont insurgés suite à la décision d’avancer le couvre-feu à 19h pendant le mois de ramadan, menaçant de désobéissance civile. Des voix se sont élevées pour réclamer de retarder l’heure du couvre-feu, dont notamment celle du président de la République Kaïs Saïed.

 

I.N

12/04/2021 | 10:45
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Sorry
Les cafés au moi de Ramadan ?
a posté le 12-04-2021 à 18:38
Les cafés seront la source de la prochaine expolsion certaine des infections COVID-19 avec touts ses variants: Un café tunisien c´est presque un TROU qui grace à son manque flagrant d´aération et sans aucune possibilité d´echapper à l´infection..

Tout séjour dans un café comme celui-ci, est sûr de se transformer en un piège mortel...

Des gens seront entassés ou rassemblés dans un espace confiné pendant des heures. A quoi peuvent-ils s'attendre ?

Une catastrophe se profile déjà..
Medecin
Peut-on espérer encore ?
a posté le 12-04-2021 à 14:08
'?a devient insupportable !

Je suis un médecin specialiste en virologie médicale et en Epidémiologie des infections. A la place des membres de cette commission scientifique, j´irais démissionner immédiatement et chercher la presse pour expliquer les raisons.
chevy
medecin
a posté le à 14:43
Tout à fait d accord...c est se moquer du Monde...puisqu ils n écoutent rien, c est ce que j aurais fait...Mais bon, ça touche plus les moins de 60 ans...'?'?' y aura moins d embouteillages dans Tunis en 2022...
Tunisino
Est-il possible?
a posté le à 14:42
Est-il possible de lier scientifiquement cette vague de la pandémie aux dernières manifestations politiques? Si oui, comment?
Medecin
Tunisino: Bonjour !
a posté le à 16:01
La règle fondamentale épidemiologique pour éviter toute maladie infectieuse c´est de minimiser tous les contactes inutiles entre les individus.

Théoriquement, si chacun ne quitte plus sa place pendant quelques jours, la pandémie est terminée et appartient au passé !
Tunisino
Il est temps
a posté le 12-04-2021 à 13:18
Il est temps que les autorités donnent à la gestion de la pandémie son importance réelle, c'est un dossier de sureté nationale, qui doit être traité à toute délicatesse, en tenant compte des aspects sanitaire, sécuritaire, économique, et social, et en comptant principalement sur l'accompagnement de tout le monde sans trop engager l'Etat financièrement. Il est temps que l'Etat installe un comité pluridisciplinaire à compétence et intelligence extrêmes pour réduire les dégâts de la pandémie et accompagner les tunisiens à redémarrer de nouveau.
Frankofob
FAUX ramadan .....
a posté le 12-04-2021 à 11:41
si c'est pour la "nuit du destin" ... inutile d'attendre. le VRAI ramadan est en octobre ...
WAKE UP !!!
Forza
alach nouss illil
a posté le 12-04-2021 à 11:27
on l'annule tout simplement, ou bien faire un confinement qui mérite le nom ou c'est mieux de le laisser tomber. Un couvre-feu à partir de minuit ne réduit pas le nombre d'infections.
Mansour Lahyani
Les cafetiers ont parfaitement raison !
a posté le 12-04-2021 à 11:23
Le gouvernement hésite toujours, sauf à prendre des demi-mesures. gravement entachées de populisme.. Ca sert à quoi d'autoriser les cafés à ouvrir le soir, si ça doit se limiter à à peine deux heures dont une, au moins, est consacrée au déplacement Soyez VRAIMENT libéraux, et laissez aux gens, notamment lorsqu'ils sont garçons de café, récolter de quoi vivre, et à leurs patrons, de quoi faire face à leurs obligations socio-professionnelles !
chevy
cafetiers
a posté le à 14:46
Annuler ce mois hypocrite et aider les professions sinistrées. On eu 13 milliards depuis 2011 '?'?' Où sont ils passés, au peuple d aller leur demander...avec des arguments ....lol