alexametrics
Sur les réseaux

Les artistes narguent Souad Abderrahim

Les artistes narguent Souad Abderrahim

 

En réponse à l’indignation causée par la décision du ministère de l’Equipement de repeindre en gris les piliers sous le pont de la République, le chef du gouvernement, Youssef Chahed a appelé le ministère des Affaires culturelles à repeindre ces fresques qui étaient revêtues d’œuvres d’art réalisées par une centaine de jeunes artistes tunisiens.

 

Ayant repris leurs jolies couleurs, les piliers avaient également quelque chose d’autre à dire. Un pilier, en effet, s’est démarqué des autres par le dessin du portrait du philosophe érudit Ibn Arabi.

La maire de Tunis, Souad Abderrahim avait, quelques jours auparavant, changé le nom de la rue Ibn Arabi située à Mutuelleville à Tunis par la « rue de Serbie » en présence du secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de la diplomatie économique, Hatem Ferjani ainsi que du représentant de l’ambassade de Serbie en Tunisie.

 

La réponse n’a pas tardé à venir de la part de ces jeunes artistes créatifs qui ont redonné à Ibn Arabi sa valeur et rendu hommage à une figure historique qui a tant offert à l’humanité… tout en narguant la maire nahdhaouie.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

veritas
| 20-03-2019 09:06
il faut peindre sur l'un des piliers du pont la photo de jalel brick qui défend un pays laïque sans islam et sans islamistes destructeurs de tout ce qui est sur terre .

ASSYL
| 19-03-2019 15:58
tu as mérité tes initiales... tu n es pas tunisien...tu n as pas été tunisien..tu ne mourras pas tunisien Maintenant :Disparais..à jamais..

Citoyen de Tunisie
| 19-03-2019 13:59
Pourquoi éliminer "Ibn Arabi" car les frères l'ont exigé vu que les wahabites ne sont pas d'accord avec lui.
Les wahabites exigent et ghannouchi fait exécuter par son troupeau.
Mais bravo à la jeunesse créatrice, cette jeunesse artistique qui croit en ce pays, qui ne se jette pas à la mer pour passer au nord, ni ne se fait berner par des barbus pour aller se faire péter le bassin quelque part pour une cause qui ne le concerne ni de près ni de loin et veux s'exprimer sans être opprimé.
Entre temps son boss va prendre la bénédiction des juifs tunisiens pour passer un message à Israël "eh vous qui tuez les palestiniens, nous ne sommes pas vos ennemis". Excusez mais je crache sur cette race qui ne représente pas notre Islam.

medeve
| 19-03-2019 13:41
Les serbes ont massacré les Bosniaques musulmans à Mostar et à Sarajevo, l'histoire ne pardonnera pas !!!

Zohra
| 19-03-2019 11:50
Vous avez loupé un bout de l'histoire.
Ils ne sont pas fous non

sarra
| 19-03-2019 11:28
c'est du n'importe quoi. quelle est la relation d'ibn arabi avec la tunisie? pourquoi ils n'ont pas dessiné ibn khaldoun, ibn arafa, aboul kacem echebbi, taher hadded...ou n'importe quelle autre personnalité tunisienne.
c'est de la manipulation politique et rien d'autre.

ADN
| 19-03-2019 10:50
Celui qui invite le diable, doit savoir le chasser.
Je te laisse avec ton ignorance, ta frustration et ton incapacité. Je te laisse aussi à ton sport préféré, à tapoter sur ton clavier figé devant ton écran et regarder comment les grands font bouger le monde et écrire l´histoire.
Etre patriote n´est pas donner à tous, voire il est réservé à une minorité d´Hommes qui ont su retrousser leurs manches, mettre la main dans la pâte et combattre dans l'arène des grands. A toi, on t´a laisser un écran et un clavier, on t´a laisser une vie à l´ombre à l´occident et bien entendu on t´a laisser la possibilité de parler pour ne rien dire.
P.S. un suppo je te l´offrirai avec plaisir s´il te guérira de ta frustration.

Bourguibiste natioaliste
| 19-03-2019 10:39
Le malheur de la Tunisie est double: celui de devoir combattre l'islamisme mais c^'est aussi de devoir lutter contre les opportunistes cyniques qui les soutiennent. La maire de Tunis est l'EXEMPLE d'une opprtuniste qui sert la soupe aux islamistes. Nous savons que les voyous islamistes détestent Ibn Arabi.

mansour
| 19-03-2019 10:36
Nos jeunes Artistes rejettent l'influence exercée par le diktat des islamistes freres musulmans salafistes d'Ennahdha+Souad Abderrahim pour effacer de notre mémoire notre fierté de l'islam soufi des lumières du philosophe érudit Ibn Arabi après avoir vainement essayé de jeter le discrédit sur la marche victorieuse de Madame Abir Moussi fière d'être Tunisienne Bourguibiste

Assyl
| 19-03-2019 09:40
Excusez la pauvre maire ..elle ne savait rien..elle ne faisait rien..et c est ce qui arrive lorsque les étalons sont muselés et que les anes font la parade ...Merci HATEM.C de les avoir mis à l index qu ils soient un seul ou plusieurs traitres... Mr Hatem notre ignorante nationale apparait toujours en tenue de déguisement(robe..cheveux au vent..maquillage criant..).Demandez-lui pourquoi elle applaudissait et faites attention à votre rate(trop de rire peut nuire)


..

A lire aussi

Raed Selmi, un jeune tunisien a lancé une action bénévole consistant à inscrire les élèves de

22/08/2019 15:17
1

La photo montre une note collée à l’entrée d’une boutique fermée aux Berges du Lac 2 à Tunis.

22/08/2019 13:13
27

On le savait féru d’histoire mais le candidat à la présidentielle Néji Jalloul risque d’y entrer par

21/08/2019 14:16
26

Depuis 3 ans à la Kasbah, Youssef Chahed a caché sa nationalité française et même sa biographie n’en

20/08/2019 19:23
97

Newsletter