alexametrics
vendredi 02 décembre 2022
Heure de Tunis : 13:28
Dernières news
Leila Hadded : J'espère que les prochaines générations nous pardonneront
05/10/2022 | 10:17
5 min
Leila Hadded : J'espère que les prochaines générations nous pardonneront


La députée et dirigeante au sein du mouvement Echaâb, Leila Hadded a estimé que la situation du pays était catastrophique. Elle a estimé que tout le monde était stressé et que l'amélioration de la situation nécessitait beaucoup d'efforts. « J'espère que les prochaines générations vont nous pardonner pour ce qu'on a fait... Les partis ne doivent pas penser aux élections seulement... Il ne doit pas s'agir de leur but », a-t-elle ajouté.


Invitée le 5 octobre 2022 par Myriam Belkadhi sur les ondes de la radio Shems FM, Leila Haddad a indiqué que le mouvement Echaâb allait participer en masse aux élections législatives anticipées du 17 décembre 2022. Elle a expliqué que le parti présentera des candidats dans 120 des 161 circonscriptions électorales prévues par le décret électoral. Il s'agit majoritairement des militants du parti. Elle a estimé que les déclarations contradictoires de la part des représentants de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) démontraient une volonté d'écarter les partis politiques. 

« Les déclarations de Mnasri (porte-parole de l'Isie) n'ont aucun rapport avec la loi électorale... La loi électorale ne peut pas être interprétée... La constitution n'interdit pas la participation des partis politiques... Les candidats adhérant à notre parti sont liés par le projet du Mouvement Echaâb... Ils le défendront... Nous sommes un parti, nous allons nous présenter aux élections et nous serons présents au sein du parlement... J'occupe plusieurs fonctions au sein du parti », a-t-elle déclaré.




Interrogée sur l'impact de l'interdiction de continuer à exercer sa profession après l'élection d'un candidat, Leila Hadded a affirmé que le décret électoral avait exclu les avocats, les experts-comptables, les médecins, les pharmaciens et les ingénieurs. Ainsi, il n'y aura pas de médecin au sein du comité parlementaire chargé du secteur médical ou d'expert-comptable au sein du comité chargé des finances. Elle a estimé que le texte de loi avait exclu l'intégralité de l'élite tunisienne.


La députée a considéré que malgré la vision du président et sa tentative de provoquer le changement, il n'y avait pas eu de changement au niveau du climat électoral. Il n'y a pas eu de mesures visant l'argent sale et la corruption. Elle a indiqué que des pots-de-vin étaient actuellement distribués afin de collecter les parrainages et que ceci indiquait qu'on allait témoigner de pratiques similaires lors du scrutin. Hadded s'est interrogée sur la capacité de l'Isie de contrôler et de suivre la situation. Elle a évoqué les vacances au niveau du conseil national de l'instance et a considéré qu'il y avait un manque de ressources humaines permettant de déceler les infractions électorales. Elle a estimé que l'Isie était défaillante et faible.  

« Nous avons constaté le recours à l'argent sale dans certaines régions dès maintenant... Il s'agit du mouvement Ennahdha... Il a annoncé le boycott des élections, mais ses dirigeants de second rang se présenteront aux législatives... Le Parti Destourien Libre a, aussi, des candidats pour les législatives... Les partis politiques sont présents sur la scène politique et sur terrain... Ils se présentent à travers de nouveaux visages... Il s'agit d'hypocrisie politique... Ils essayent de faire du chantage en affirmant aux pays étrangers qu'ils boycotteraient les élections », a-t-elle déclaré.

Leila Hadded a estimé que le retrait de confiance d'un député par les électeurs n'avait aucun impact en raison de la tenue d'élection selon le scrutin uninominal. Elle a, aussi, considéré que certains candidats ne pouvaient pas présenter de programme politique. Elle a cité, à titre d'exemple, la circonscription de Beni Khedache du gouvernorat de Médenine. Elle a estimé que le député de cette circonscription ne pouvait pas avoir de programme politique. 


La députée a assuré que le mouvement Echaâb soutenait le processus entamé depuis le 25 juillet et le président de la République dans sa démarche. Néanmoins, elle a insisté sur l'entame de mesures et de réformes visant à améliorer la situation économique. Elle a mis l'accent sur l'ambiguïté et l'absence de clarté par rapport à l'avenir. Leila Hadded a, également, critiqué l'absence de transparence de la part du gouvernement de Najla Bouden au sujet des négociations avec le Fonds monétaire international. Elle a qualifié les ministres de simples fonctionnaires publics dépourvus de visions et de stratégies.

« Nous sommes contre les pratiques du ministre de l'Intérieur Taoufik Charfeddine au sujet du S17 et de l'interdiction de voyager sans sentences judiciaires... Même le chef de l'Etat est contre ce genre de pratique... Ceci n'est pas acceptable quelle que soit l'appartenance politique de cette personne... La liberté de circuler est garantie par la constitution et par les traités internationaux ! », s'est-elle exclamée.


S.G

05/10/2022 | 10:17
5 min
Suivez-nous
Commentaires
cesarios
Un parti désigné du peuple ne mérite pas une telle.........
a posté le 06-10-2022 à 08:14
malheureusement, cette leila appartient à un parti intitulé et qualifiè " parti du peuple", elle n'a servi à ce parti qu'à un décor, elle est apparue une affamée de pouvoir et de pognon, les prochaines générations ne portent en toi que des odieux et répugnants souvenirs, un parti du peuple ne mérite pas d'une telle nullarde
A4
Vos crimes sont impardonnables !!!
a posté le 05-10-2022 à 19:56
NUISANCE
Ecrit par A4 - Tunis, le 23 Janvier 2019

Moi je plains tous ces enfants
Je plains ces pauvres marmots
Qui sautillent insouciants
Les pieds nus dans les flaques d'eau

Je plains ces petits gamins
Qui rigolent tous en ch'?ur
Qui barbouillent des dessins
Y mettant plein de couleurs

Moi je plains ces petits qui
Par malchance ont des parents
Qui s'inventent des acquis
Archaïques et aberrants

Des parents qui veulent tout
Mais qui n'ont rien dans la tête
Mis à part des désirs fous
Ne laissant que plein de dettes

Je les plains car moi je sais
Que quand finit la récré
Pas de tirelire à casser
Aucun trait n'est à tirer

Moi je sais que c'est à eux
De vider toutes leurs poches
Pour payer les goûts ruineux
De papa, maman et proches

Ils seront bien sûr contraints
De travailler comme des fous
Pour rembourser les emprunts
Des fainéants et des voyous

Ils ne seront qu'obligés
De se griller les méninges
Pour trouver comment payer
Avec cette monnaie de singe

Je suis sûr qu'ils auront honte
De cette lignée de ratés
Qui n'a laissé dans ses comptes
Que des trous à colmater

Je les plains ces pauvres mômes
Qui se font bien arnaquer
Par des ignares, des sous-hommes
Voraces et mal éduqués

Je plains ce maudit pays
Sans ressort et sans déclic
Où chacun nous envahit
Avec ses plans diaboliques

Puis avec délectation
Et en toute insolence
Il met en application
Son pouvoir de nuisance
Houcine
Au médiocre.
a posté le 05-10-2022 à 19:51
Ce que Madame Haddad a sans doute, par intelligence, n'a pas nommé, c'est la charretée de médiocre dont tu figures un exemple éclairant.
Ce pays souffre des nuisances de personnages de ton espèce.
Mais, il est symptomatique que tu ne t'en sois pas rendu compte.
Grandis un peu, et si les loups ne te mangent pas, tu pourras prétendre au statut d'homme.
Soussi
Les Retraites
a posté le 05-10-2022 à 17:00
Aux politiciens d aujourd hui
Les Retraites Tunisiens ne vous pardonneront jamais pour ce que vous avez du pays et de ce vous etes entrain de faire et surtout de la valeur du Dinar
AVERROES( IBN RUSHD)
UNE DEMOCRATIE A LA PEINE
a posté le 05-10-2022 à 16:01
Mme Haddad va présenter un candidat de son parti dans chaque circonscription, supposant qu'ils sont tous élus, Soit, comment vont ils se comporter, uninominaux ? en groupe? comment?. La nouvelle loi électorale interdit tout groupement politique, que vont-ils faire ?. Mme Haddad peut toujours crier haut et fort son programme politique, elle ne serait écoutée que si elle forme une force d'opposition crédible et efficace se rallier par exemple à Mme ABIR MOUSSI. Saied déteste les partis politiques il va les radier de l'agora politique ils seront remplacés par une assemblée de représentants régionaux proches au président K. Saied. Les parlementaires élus au suffrage universel coté Mme Haddad ne serviraient qu'à voter des lois qui ne seraient promulguer qu'avec l'accord les élus régionaux proches de Saied. Autrement dit et contrairement à ce qu'il déclare le parti des travailleurs les lois votées au Bardo ne seront homologuées qu'au bon vouloir de sa majesté K. Saied.
Abir
Tu ne m'honore pas comme guide de tourisme tu es un menteur
a posté le 05-10-2022 à 14:20
Ya 7asra 3lik, tu mélanges les criminels kwajias et le PDL ! Si le PDL compte participer dans les magouilles de ks, il ne le cache pas , mais si tu n'es pas un menteur, prends tes preuves, s'il ya au moins une seule personne de PDL et va en justice, mais comme vous êtes des lâches et vous savez que sidkom ks est perdant d'avance vous commencez à s'attaquer au PDL le plus noble le plus honnête le seul qui respecte les lois, que même sidkom ks ne le fait pas
BOUSS KHOUK
TOUTE PERSONNE QUI SE PRESENTE AUX ELECTIONS
a posté le 05-10-2022 à 13:35
doit être osculter MIN DEKHIL , MIN BARRA , MILLOUTA , MILFOUK , endoscopie intégrale !!SA FAMAILLE , comptes bancaires , prête nom
, SES BIENS et le B2 vierge pas une tâche . Et l ' idendite des signataires du parrainage et les enregistrés les faire signer et accepter les risques si fraude il y a eu et sans limite dans le temps .
Excellente proposition
JOINDRE......
a posté le à 14:48
le certificat de vie des signataires du parrainage, ne serait pas un luxe.

veritas
Non Mme haddad
a posté le 05-10-2022 à 13:12
Les générations futures ne pardonneront jamais par ce que au lieu de leur laisser des richesses pour vivre dignement on leur a laisser que des mosquées par milliers qu'ils finiront par transformer en bars et en boîtes de nuits par haine à une religion qui ne permet pas d'avancer et de vivre correctement ,une religion qui a détruit leur prédécesseur et ne leur a pas fait de cadeaux.
Au lieu de leur laisser des hôpitaux des écoles des universités et des administrations aux services des gens on leur laisse des mosquées pour se droguer avec la religion pour auto se détruire.
Guide de tourisme
Nahdha et PDL
a posté le 05-10-2022 à 12:04
Ce que le titre évite de dévoiler:
« Nous avons constaté le recours à l'argent sale dans certaines régions dès maintenant... Il s'agit du mouvement Ennahdha... Il a annoncé le boycott des élections, mais ses dirigeants de second rang se présenteront aux législatives... Le Parti Destourien Libre a, aussi, des candidats pour les législatives... Les partis politiques sont présents sur la scène politique et sur terrain... Ils se présentent à travers de nouveaux visages... Il s'agit d'hypocrisie politique... Ils essayent de faire du chantage en affirmant aux pays étrangers qu'ils boycotteraient les élections », a-t-elle déclaré.
Houcine
Réflexions intelligentes.
a posté le 05-10-2022 à 11:25
Madame Haddad se montre libre, exprime des remarques vaillantes et en appelle à plus de vigilance contre les corrupteurs et les doubles discours de Partis capables d'acheter des pions en candidats et électeurs.
Je songe aux détenteurs d'autres nationalités qui sont repartis dans "leurs pays d'adoption" pour échapper à toute poursuite, cela relativise les revendications et critiques de certains. Et qui de leur "exil" lointain, mènent une guerre de tranchées....
Je songe à tous ceux qui ont réglé des comptes avec l'Etat et le régime de Ben Ali allant jusqu'à mettre en place une machinerie encore plus perverse pour produire le pire.
Je songe à ceux qui ont fourvoyé de pauvres heures en les envoyant au "Jihad" tuer leurs semblables et crever, sans en payer le prix.
Je songe à tous les flagorneurs toujours disposés à désigner l'ennemi quand ils se révèlent les ennemis du pays.
Je songe à tous ces nouveaux fortunés, hier encore sans le sou, et qui ont les moyens d'une vie de luxe ignorant les misères auxquelles ils ont contribué.
Tous ces gens "bien intentionnés" font le buzz pour couvrir d'un voile de fumée leurs turpitudes.
Il y a, comme disaient les Anciens, un esprit général.
Les Partis ne doivent pas songer qu'aux élections, dit Madame. Comme c'est juste.



Djodjo
@tiens, le retour de houcine miskine
a posté le à 14:06
Alors l'ami, toujours pro-médiocrité ? Moi je dis, quand on est ou à été complètement à côté de la plaque, on ferme sa bouche pour toujours.

BOUSS KHOUK
JE. NE LE PENSE PAS
a posté le 05-10-2022 à 11:09
Déjà même touts ceux d' aujourd'hui ne pardonnent rien du tout et depuis 2011 et aucun sans exception TOUS DANS LE MEME SAC . vous avez tous fleurtes avec les ghanouchiens , vous avez manges avec eux .