alexametrics
Tribunes

Le scénario catastrophe

Temps de lecture : 1 min
Le scénario catastrophe

 

 Par Noômane Fehri *

 

L'annulation du Mobile World Congress, qui est survenue suite à un phénomène d'annulations de réservations en cascade initié par des opérateurs réfractaires à la technologie chinoise, laisse entendre que la décision n'est pas due qu'a des raisons "sanitaires".

D'après certains, elle pourrait être hautement politique et serait une des batailles de la guerre US-Chine. Si c'est le cas, on pourrait aller vers une escalade dans les prochains mois qui ramènerait le monde à une perte du "One Internet" avant 2025 !

Ceci nous ramènerait (ultimately) à avoir plusieurs internet contrôlés (américain, chinois, russe, brésilien, et peut être européen ...) Ça serait une nouvelle vague de colonisation mondiale par l’accès ou non à un internet.

 

Ce scénario catastrophique, bien que peu probable (j'espère), n'est pas exclu. Nous avons frôlé ce scénario en 2015 lors de la bataille sur la gouvernance de l'IANA (le postier de l'internet) où la Chine et la Russie avaient menacé de sortir de l'internet si l'IANA restait une société de droit américain.

 

La Tunisie, à travers des Tunisiens compétents et dévoués, avait joué un rôle non négligeable pour calmer les esprits lors du congrès de l'ICANN au Brésil en s'alliant plus au moins avec une position raisonnable, led by le Brésil, et avait ramené quelques pays africains à cette position ( Khaled Koubaa, Moez Chakchouk en front line et Mohamed Ben Amor, Kamel Saadaoui, Hichem Besbes, si Tijeni ...et d'autres en Tunisie ainsi que des membres de la diaspora محسن سويسي et d'autres ).

 

Car, il y a 5 ans, malgré notre insignifiance numérique mondiale, nous étions modestement influents dans ce domaine...et j'espère que nous le sommes un peu encore aujourd'hui.

Dans tous les cas, j'espère que ce scénario ne se produira pas ...mais ...

 

* High commissioner for Digital Transformation - World Business Angel Forum Advisor to BADEA for Financing Digital Transformation Project

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (1)

Commenter

Rationnel
| 13-02-2020 19:56
Pourquoi plaider pour un Internet unique? On a déjà au moins trois Internet (Américain, Chinois et Russe).
Le deux gagnants d'un Internet unique sont les USA et la Chine.
Les USA dominent l'Internet hors Chine avec des sociétés tel que: Amazon, Google, Netflix, Facebook, Microsoft. La Chine grâce a la muraille Internet domine son Internet avec AliBaba, Tencent, et Baidu.
Que va gagner la Tunisie en défendant cet Internet unique? On perd une grande opportunité pour avoir notre propre Facebook, Google et autre sociétés. L'Europe devra aussi créer son propre Internet, il est inacceptable que des pays tel que la France, l'Allemagne ne puisse pas avoir des sociétés tel que Facebook, Twitter et Google.
Quand on compare l'évolution du PIB des pays européens versus celui des USA on constate que depuis 10 ans les USA progresse et l'Europe stagne. Le progrès américain est du en premier aux dragons de l'Internet qui représentent plus de 20% de la valeur boursière du S&P 500.
Chaque pays souverain a besoin de créer son Internet et ses propres sociétés, on voit que les sociétés ont un agenda politique. Mark Z. président de Facebook se réunit régulièrement avec les membres influents du parti Républicain et a influence les élections de 2016 en faveur de Trump.
La Russie ayant apprécie la capacité de l'Internet a déstabiliser les pays a créer son propre Internet, le Runet avec des sociétés tel que Odnoklassniki.ru et Yandex (comme Google), cet Internet peut fonctionner indépendamment de l'Internet international ce qui n'est pas vraiment très difficile vu que l'Internet est conçu comme un réseau distribue et résiliant qui peut fonctionner même dans un état de guerre.
Créer son propre Internet n'est pas difficile, on peut toujours utiliser les standards internationaux mais chacun peut choisir a maintenir sa souveraineté sur ses données et sur les moyens de propager l'information. On peut éviter le transfert de richesse vers les pays qui peuvent créer des plateformes dominantes comme Google, Facebook, Amazon et Microsoft.

A lire aussi

Le un est indivisible. C’est le pays, la

04/04/2020 11:28
6

Depuis plus de 10 ans, le secteur public de la santé en Tunisie n’a cessé d’être impitoyablement

03/04/2020 11:25
9

Une lecture plus attentive dudit projet de loi révèle par contre une procédure peu adéquate avec les

01/04/2020 16:00
7

Cette contribution vise à passer en revue les quelques pistes

01/04/2020 15:59
17