alexametrics
A la Une

Le programme électoral de Nabil Karoui à la présidentielle

Le programme électoral de Nabil Karoui à la présidentielle

 

L’arrestation du candidat du parti « Au cœur de la Tunisie » à l’élection présidentielle, Nabil Karoui, avait suscité la polémique. Durant cette période, les analystes politiques s’étaient tout simplement contentés de commenter et de critiquer le timing de l’arrestation et avaient tout bonnement oublié d’analyser son programme électoral et ce qu’il pouvait apporter aux Tunisiens, si jamais il gagnait la présidentielle.

 

L’absence de Nabil Karoui dans cette course présidentielle avait été fortement ressentie par les dirigeants et les militants de son parti ainsi que par certains de ses adversaires à cette magistrature suprême.

En raison de son incarcération pour les besoins de l’enquête dans une affaire de blanchiment d’argent et de corruption, Nabil Karoui n’avait pas présenté son programme électoral aux Tunisiens en sillonnant tout le pays comme l’avait fait ses adversaires. C’était son équipe de campagne et son épouse Salwa Smaoui qui avaient fait ce boulot à sa place.

Et malgré cette absence « ressentie dans les rangs de Au cœur de la Tunisie » comme l’avait affirmé à maintes reprises les dirigeants de ce parti, Nabil Karoui a réussi, au premier tour de la présidentielle, à récolter 525517 voix des électeurs, soit 15,5%, selon les résultats préliminaires annoncés, hier, mardi 17 septembre 2019, par l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie).

 

Son programme électoral comprend 5 axes : lutte contre la pauvreté, sécurité nationale, diplomatie, initiatives législatives et institutions relevant de la présidence de la République.

La lutte contre la pauvreté, affirment les dirigeants de « Au cœur de la Tunisie », est une priorité absolue. Nabil Karoui, une fois qu’il a remporté la présidentielle, prévoit de mettre en place, dans les premiers 90 jours de son mandat présidentiel, un Pacte national contre la pauvreté. Cette initiative législative présidentielle est un plan d’action urgent visant à subvenir aux besoins des plus démunis (nourriture, transport, logement et santé).

Les organisations nationales, à savoir l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap) et l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), seront appelées à élaborer et à signer ce pacte.

 

En ce qui concerne de la sécurité nationale, le candidat au second tour prévoit de créer un organisme central unifié pour consolider l’information et les renseignements (armée, intérieur, douane) doté d’un comité de commandement unique ainsi que de consolider la coordination avec certains pays dans la lutte contre le terrorisme.

Le concept et la stratégie de « Sécurité nationale globale » sera développé en incluant plusieurs secteurs stratégiques (eau, santé, énergie, sécurité alimentaire, savoir, etc) en tant que facteur de cohésion social et de stabilité.

Une académie internationale de formation de forces d’élite et de forces antiterroristes sera créée et supervisée par des experts tunisiens au profit des pays arabes et africains.

 

Selon l’article 77 de la Constitution, le président de la République détermine la politique étrangère de la Tunisie. Pour cela, le candidat Karoui s’engage à ce que la diplomatie économique devienne plus efficace : augmenter le nombre de compétences en économie, commerce et marketing dans l’administration centrale du ministère des Affaires étrangères ainsi que dans les différentes ambassades et représentations diplomatiques à l’étranger et redéployer la diplomatie économique à travers le rapprochement des différentes structures de représentations économiques à l’étranger.

Une initiative internationale pour l’établissement d’une Organisation des Nations Unies pour la lutte contre les inégalités régionales (ONULIR) basée en Tunisie sera créée. Elle contribuera à renforcer le rayonnement de la Tunisie à l’échelle internationale.

 

La question des libertés individuelles et du statut de la femme a été abordée dans le programme électoral de Nabil Karoui. Ce dernier prévoit, en cas de victoire, de faire appel à des experts en Droit constitutionnel pour mettre en place une initiative législative destinée à harmoniser les lois et les décrets en vigueur tout en respectant les dispositions de la Constitution.

L’Institut national de la Statistique (INS) sera renforcé par de nouvelles compétences pluridisciplinaires, son budget sera doublé et son indépendance sera garantie. Idem pour l’Institut d’études quantitatives (ITCEQ).

D’ailleurs, dans le programme électoral de ce parti, une structure quantitative par objectifs dont la mission sera d’évaluer les progrès des politiques publiques, des projets et des secteurs stratégiques ainsi que leur conformité aux normes sera mise en place au sein de l’INS. Des unités de recherche et d’études spécialisées dans les nouveaux secteurs, notamment l'intelligence artificielle, l'économie numérique et la cyber sécurité afin de développer des études sectorielles stratégiques à moyen et à long terme utilisables par le gouvernement dans l’élaboration de ses plans et programmes.

 

Reste à savoir maintenant si la classe politique et particulièrement les candidats à l’élection présidentielle qui ont été évincés au premier tour soutiendront ce programme électoral et appelleront les électeurs à voter en faveur de Nabil Karoui.

A l’heure actuelle, quelques dirigeants islamistes et conservateurs ont affiché leur soutien à Kaïs Saïed, notamment Ameur Laârayedh et Ajmi Lourimi. Idem pour Hamadi Jebali, Lotfi Mraihi et Hechmi Hamdi.

Nidaa Tounes, dont Nabil Karoui était l’un des fondateurs en 2012 (son groupe Karoui&Karoui avait pris en charge la campagne électorale présidentielle de Béji Caïd Essebsi), ne s’est toujours pas prononcé sur ce sujet. Les anciens dirigeants de ce parti, qui rappelons-le avaient présenté leur candidature à cette élection présidentielle, ne se sont toujours pas prononcés.

Une question se pose ici : La famille démocrate va-t-elle soutenir publiquement Nabil Karoui dans le second tour de la présidentielle prévue dans les prochaines semaines ?

 

Emna Ben Abdallah

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (30)

Commenter

Mister Marwan
| 20-09-2019 21:41
La famille démocratique et progressiste doit absolument faire front derrière Nabil Karoui ! Est-il coupable de malversations ? L'avenir et les juges le diront mais pour l'heure mettons à la tête de notre pays un homme ayant l'experience de la gestion, de l'économie réelle, de l'emploi mais ayant aussi des relations internationales/

Tounsi hor
| 20-09-2019 07:31
Bonjour Madame
L'urgence absolue pour notre future gouvernement est le nettoyage en profondeur de toutes nos institutions et administration des vautours et opportunistes corrompus qui la gangrène.
Vous pensez que N Karoui en est capable ? Je ne le pense pas, mais par contre K.Saeid en a le courage et la hargne pour.
Nharek zine

un programme comme celui de berlisconi
| 19-09-2019 17:51
miskina tounes à cause du crapuleux chahed et el nakba nous sommes projeté dans un futur incertain

Magda
| 19-09-2019 17:41
Tunisiens et Tunisiennes, Il faut bien réfléchir avant de voter au second tour. Il faut voter Nabil Karoui car c'est au moins quelqu'un d'intelligent et qui a su réussir et faire fortune, il fera tout pour ramener les investisseurs étrangers au pays. Il rassura le monde des affaires et il est capable d'encourager l'investissement et la création d'emplois. Il rassurera le monde occidental et sera avoir de bonnes relations avec l'Europe et l'Amérique. Nous avons besoin de quelqu'un qui comprenne le monde des affaires et qui sache s'occuper de l'économie du pays. Kais Saied ne représente rien et ne propose rien pour sortir de la crise. C'est l'incertitude totale. Ce ne sont pas les discours en arabe littéraire qui vont faire manger les gens qui ont faim ou qui vont créer des emplois aux jeunes qui sont au chômage ou qui vont ramener des investisseurs au pays au contraire il va créer un climat incertain vu qu'il est plutôt socialiste et ne va rassurer personne. Nous n'avons pas besoin d'un nationaliste arabe, ni d'un conservateur. Si il avait été si intelligent il aurait d'abord fini sa thèse et devenir docteur au lieu de rester toute sa vie assistant de droit. Nous n'avons pas besoin d'un juriste mais d'un économiste a la tète de l'état. Et puis il stupide car il enseigne le droit mais refuse d'appliquer la constitution et de reconnaitre les mêmes droit aux femmes qu'aux hommes (Egalite dans l'héritage) ainsi que les droits privés. Soyons SMART votons NABIL KAROUI

DHEJ
| 19-09-2019 17:25
Ministère KHALIL !

Qui aurait pu sacrifier son fils pour accéder à la magistrature suprême ?!

Est-il dit a tout malheur quelques choses de bien....?

saga
| 19-09-2019 14:04
la famille dite démocratique ne peut soutenir la candidature de NK, car c'est lui et son pion HCB ont détruit Nidaa dés 2015 (réunion de Gammarth, Djerba,..)
on ne peut tremper dans le même bain!

Selaimi
| 19-09-2019 13:58
Il n'y 'a rien volé du moins ça reste à prouve et quand on le taxe de macaroni !!!il a surtout donner à manger à des milliers de famille sans parler des aides médicales et des fournitures scolaires et des réparations de maisons pendant que les autres se remplissent lesur poches
La Tunisie à besoin de 'un gestionnaire pas de 'un professeur d'arabe encore moins d'un médecin

Selaimi
| 19-09-2019 13:51
Et quand il sera élu je 'espère qu "il va faire le ménage dans cette justice de merde

Zico
| 19-09-2019 13:20
De toute évidence, si on compare KS a NK, il est evident que ce dernier a plus d'aptitude a diriger l'etat parce qu'il demontre une vision claire et il est capable de parler aux tunisiens comme un tunisien et non comme un prof d'arabe. Par contre j'ai beaucoup de mefiance a son egard parceque c'est un populiste, demagogue qui travaille beaucoup sur l'image.
Les islamistes comptent sur KS pour l'utiliser comme marionette. Ce type est tellement enigmatique et bizarre que je suis prêt a prendre le risque avec Nabil Berlusconi plutot que Robocop.

nazou de la chameliere
| 19-09-2019 13:11
vos "amis" ce sont des nationalistes completement barés !!!
Ils ne sont moderniste avec la colibe ,que par opposition aux islamiste !!
Et une opposition n'a jamais été une CONVICTION !!
Vous voyez les nationalistes français ?
He bien multipliez leur nationalisme tunisien par mille !!!
Des nationalistes "piloté" par des mondialistes !
Vous voyez le topo !!!

A lire aussi

L'élection de M. Saïed constitue un tournant historique pour le pays et probablement une nouvelle

14/10/2019 20:04
0

Septième président de la République

13/10/2019 19:25
24

L’écart toléré dans ce type d’exercice varie de 1 à 1,5

11/10/2019 21:00
11

Plus que quelques jours séparent les Tunisiens de l’élections présidentielle anticipée. La

10/10/2019 19:59
8

Newsletter