alexametrics
Dernières news

Le ministère public refuse de libérer Sami El Fehri

Temps de lecture : 1 min
Le ministère public refuse de libérer Sami El Fehri
A lire également

 

 

Le patron de la chaîne de télévision Elhiwar Ettounsi, Sami El Fehri, n’a pas été libéré hier comme prévu, apprend Business News ce jeudi 30 janvier 2020.

 

Abdelaziz Essid, avocat de Sami El Fehri, nous a confié que le ministère public, pour des raisons jusque-là inconnues, n’a pas appliqué la décision de la cour de cassation. « Le mandat de dépôt émis contre Sami El Fehri a été annulé, il n’y a aucune raison de le garder en prison et nous ne comprenons pas pourquoi il n’a pas été libéré. Nous sommes en ce moment au Tribunal pour en savoir davantage » a-t-il précisé dans une déclaration accordée à Business News.

 

Sami El Fehri avait été arrêté au mois de novembre dernier dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent, abus de pouvoir d’un fonctionnaire public et outrage aux mesures et procédure d’usage.

 

 

M.B.Z

Sur le même sujet: 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (19)

Commenter

Watani
| 31-01-2020 20:35
Un feuilleton interminable ,un règlement de comptes ,un chantage, une justice BAFOU'?E .....? Une affaire AM'?RE, LUGUBRE, NAUS'?ABONDE, SANS AUCUNE PITI'? POUR UNE PERSONNE et UNE SEULE PERSONNE. BRABI ET BRABI LAISSEZ NOUS TRANQUILLE ET '?VITEZ NOUS CETTE MASCARADE RIDICULE ET IGNOBLE.

takilas
| 30-01-2020 19:18
Sami Fehri ne sera lâché qu'àpres s'engager à destiner la chaine chaine tv hiwar tounsi piur la propagande de nahdha.
Dailleurs la chroniqueuse Mariem Belkadhi a été déjà contraonte d'inviter un des membres mafieux de nahdha.

TAW TCHOUFOU
| 30-01-2020 19:15
Où est la logique dans tout ça ?
Dans un état de droit qui se respecte , la décision de la Cour De Cassation ( c-t-d la cour la plus élevée de l'ordre judiciaire du pays ) vaut exécution immédiate !
Cette juridiction suprême a pour mission de contrôler l'exacte application du droit par les tribunaux et les cours d'appel , garantissant ainsi une interprétation uniforme de la loi .
Qu'on aime ou qu'on déteste telle ou telle personne , cette personne a des droits , et si le dossier présenté par ses accusateurs est vide ou vicié , alors elle " mérite " de ne pas être inquiété et donc libéré !
On ne condamne pas les gens pour des " il parait que " ou " on a dit que " ..... !
C'est le Droit , dont découle .... la loi !
Que cela nous plaise ou pas !
Sinon , c'est .... la dictature et la " loi de la jungle " , la loi du talion " , etc , etc ..... !
Mais nous sommes en Tunisie .... pays où on dit une chose et on fait son contraire .
On aimerait connaitre l'avis de notre président éclairé , grand juriste devant l'Eternel , qui nous avait promis le respect et l'application de la loi et rien que la loi !
Mais ça , c'était avant ..... !

Abidi
| 30-01-2020 18:39
El fehri est devenue une affaire d'état alors que 750 mille chômeurs et 4 millions de nécessiteux ne font bouger aucune plume ou politique sauf s'il y a élection

Timothy
| 30-01-2020 17:17
Un feuilleton interminable, AM'?RE et RIDICULE.

maamar
| 30-01-2020 16:55
Ah bon? Il était prévu que Féhri allait etre libéré. D'accord Samy est un play boy tres raffiné aussi raffiné qu' Arsene lupin et aussi ténébreux qu'Alain Delon.Domage le Féhri national qu'on a révé est définitivement noirci car à trop jouer au blanchisseur cela met aux aguets tous les petits jaloux qui rodent dans les interstices du pouvoir. Allez souhaitant un non lieu et vive Hiwar tounes avec Samy.......à sa tete......

Achille
| 30-01-2020 16:53
C'est un pays hors la loi, les institutions en charge de la loi ne fonctionnent plus en accord avec les textes de lois.

Cette situation est grave. Les autorités doivent gérer ça, peu importe le prix.

Le peuple a élu un président et des partis politique qui travaillent l'intérêt de la Tunisie et sont la en tant que gardien de la sécurité et la paix.

Ce genre de non conformité a la loi met l'ensemble du pays et des citoyens en danger, une possible instrumentalisation est entrain de se faire. Ils faut que les élus se chargent de ça sinon qu'ils démissionnent et annonce leurs incapacité a mener a bien leurs mission que leurs a confié le peuple tunisien.

BEN
| 30-01-2020 16:33
L'autre fois c'était Karoui, dont le même tribunal nous certifia que le mandat de dépôt à son encontre était juridiquement infondé. Cette fois c'est le tour de Gharbi. J'ai énormément de mal à ne pas y voir des coincidences très suspectes. Et j'ai encore plus de mal à me considérer comme citoyen protégé par la loi qui manifestement ne s'applique pas à tous sur un même pieds d'égalité; les exemples qui le prouvent sont tellement nombreux qu'il faudrait beaucoup de place pour les passer en revue.
Alors en bonne logique une question s'impose :POURQUOI AVONS NOUS FAIT LA "Révolution", si c'est pour continuer à ne pas être de vrais citoyens et que l'on n'est pas à l'abri d'un règlement de comptes?

Zba
| 30-01-2020 16:29
Cet ancien collabo des trabelssi et du regime de ben ali.
Cest limage des cupides et des opportunistes

A.
| 30-01-2020 13:42
Chacun fait ce qu' il veut. Comment voulons nous que les gens respectent les lois si le ministère publique ne respecte pas ses propres tribunaux.
Mchet il bled. T es content le gourou. Barra va voir sidik Erdogan et dis lui mission accomplie tu as brisé l état tunisien. Wallahi Lek tounsi yé Ghannouchi. Tu es un vendu et un traître. Même Trump est en train de se moquer de ton espèce en vous proposant un plan de paix qui tout simplement efface la palestine. Il a remarqué que les gens de ton espèce yé Ghannouchi sont des lâches qui n hésitent pas à trahir le pays. Wallahi le tihchimha yé Ghannouchi inti ou jmetik il bhiri. C'est le peuple qui es là victime finalement toi tu te la coule douce .

A lire aussi

Le même communiqué ajoute que les étudiants passeront les examens présentiels

29/03/2020 00:26
0

La pharmacie centrale a lancé, ce samedi 28 mars 2020, une consultation pour l’acquisition de tests

28/03/2020 23:59
0

Les contaminations sont réparties sur 21 gouvernorats

28/03/2020 23:19
0

il ne s’engage pas à émettre une circulaire portant organisation de l’économie

28/03/2020 22:08
0

Newsletter