alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 11:43
Dernières news
Le ministère de l’Agriculture s’explique sur le problème d’eau potable soulevé par l’ONU
02/08/2022 | 19:23
1 min
Le ministère de l’Agriculture s’explique sur le problème d’eau potable soulevé par l’ONU

 

Le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydriques et de la Pêche a réagi ce mardi 2 août 2022, au rapport de l’inspecteur des nations unies sur le droit et accès à l’eau potable.

Lors d’une réunion de travail tenue entre la résidente permanente des nations unies en Tunisie, Eugena Song et le ministre de l’Agriculture Mahmoud Elyes Hamza, ce dernier a répondu aux faits soulevés dans le rapport expliquant qu’il y a dans le document « des erreurs techniques ainsi que des informations inexactes ».

 

« Le ministère a également fait part de ses remarques, point par point, au rapporteur onusien qui était à Tunis, afin de dissiper tous les doutes » apprend-on dans le communiqué ministériel publié ce mardi.

 

Une conférence de presse a également été organisée en marge de la réunion afin d’informer de la situation. Y étaient présents des représentants du ministère de la Santé et des Affaires étrangères et les directeurs généraux responsables du secteur des eaux au sein du ministère de l’Agriculture.

 

S.A

02/08/2022 | 19:23
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Attendez : vous n'êtes pas assez citoyens pour en savoir davantage !!!
a posté le 03-08-2022 à 09:33
Le ministre de l'Agriculture Mahmoud Elyes Hamza a dit qu'il y a dans le document « des erreurs techniques ainsi que des informations inexactes ». : très édifiant, mais quelles erreurs et quelles informations inexactes ? Dites donc, vous vous penez pour des citoyens ? Ma parole, vous en avez du culot !!
« Le ministère a également fait part de ses remarques, point par point, au rapporteur onusien , afin de dissiper tous les doutes » et comme vous n'êtes pas, mais alors là, pas du tout ! le rapporteur onusien, vous n'avez aucun droit de savoir ce que sait, désormais, ce rapporteur si onusien... et vous conserverez vos doutes, bien au chaud !!
Une conférence de presse a également été organisée en marge de la réunion afin d'informer de la situation : doit-on vous rappeler ce qui précède ? Vous navez comme Tunisiens, aucune qualité pour savoir !!! Et ce ne sont pas les représentants du ministère de la Santé et des Affaires étrangères et les directeurs généraux responsables du secteur des eaux au sein du ministère de l'Agriculture qui vos feront l'aumone d'une information - ultra-secrète, au point que ce serait divulguer un secret d'Etat !!!
Gg
Et?
a posté le 03-08-2022 à 06:07
L'ONU a une solution pour recharger les nappes phréatiques?
Mdr...
Nephentes
Mais que se passe t il
a posté le 03-08-2022 à 03:19
Les cretins qui nous font office de gouvernement n'ont peut être pas compris que les conditions d'accès et la qualité de l'eau potable en Tunisie est suivie de près.

Et que les manigances criminelles de certains responsables ont été identifiées et comprises..
Mansour Lahyani
@Nephentes
a posté le à 11:18
Manigances criminelles de certains responsables identifiées et comprises., mais toujours impunies, ou au moins tronquées... Alors, ça sert à quoi ? A bien figurer dans les rapports de police, et à lustrer les plastrons des "sécuritaires" ? Merde alors !!!
Agatacriztiz
Il faut "plonger" au fond des eaux pour résoudre le problème...
a posté le 02-08-2022 à 22:54
Si le procédé de décantation, effectué, pour ce qui concerne la distribution de l'eau potable sur le grand Tunis, dans les grands "bassins" de Ghdir El Golla, n'est pas précédé, de façon récurrente et à tour de rôle, par un nettoyage, bassin par bassin des parois après vidage complet de ces derniers et au moyen d'engins projetant des jets d'eau à très haute pression (hydrocureuses) pour, carrément, les nettoyer profondément, en "faisant éclater" les plaques de boues résultant de la décantation, tout le process qui suit (floculation, filtration, traitements chimiques (dont celui du chlore) etc. sera fortement impacté par la présence de particules de boues, d'où (ce n'est qu'une supposition) la coloration légèrement marron des eaux du robinet et la présence d'odeur nauséabonde.
Alors, c'est je crois toute la chaîne des différents procédés de traitement des eaux en vue de les rendre potables qu'il faut passer au peigne fin, d'amont en aval pour déceler les moindres failles...
Car, il va de soit que les eaux ne sont pas uniquement destinées aux agriculteurs ou aux éleveurs et on ne peut pas se permettre de traiter les tunisiens comme des légumes ou du bétail en leur distribuant une eau dégueulasse impropre à la consommation.
Alors faites une tournée dans tous les centres de traitement des eaux, particulièrement dans le sud, où les eaux (généralement de forages) sont lourdement chargées en argiles...
DHEJ
Que dit la constitution...
a posté le 02-08-2022 à 21:45
A propos de l'eau potable.


Non madame Song il faut aller voir ROBOCOP!
veritas
Des eaux usées'?'
a posté le 02-08-2022 à 19:49
L'eau de l'onas dans les robinets domestiques depuis 2011 aux temps de Ben Ali il n'y a jamais eu la merde de l'onas dans les robinets '?'l'onas a même pollué volontairement la mer à hammamet à sousse et dans plusieurs autres villes pour empêcher les gens de se beigner tout cela sous les ordres des criminels islamistes qui ont infiltrés l'onas et la Sonede pour pourrir la vie des gens à ce sujet ENNAHBA n'a raté aucune occasion pour pourrir la vie des tunisiens par le biais des infiltrations.