alexametrics
A la Une

Le message subliminal de Zine El Abidine Ben Ali

Le message subliminal de Zine El Abidine Ben Ali

La lettre publiée par l’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali à travers son avocat Mounir Ben Salha, a constitué l’évènement du jour. Tout le monde s’empressait pour découvrir les messages qu’il allait envoyer ou encore les révélations qu’il comptait faire. Certains ont applaudi, certains ont insulté, d’autres ont remis en cause l’authenticité de la lettre. 


Plusieurs regards étaient braqués sur la page Facebook de l’avocat Mounir Ben Salha, pour découvrir le message que va adresser l’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali. Depuis l’annonce faite par son avocat, dans la soirée d’hier, l'intervention de l'ancien président a suscité un grand intérêt et les interrogations ont fusé sur l’heure, la manière et le lieu. 

 

C’est à la fin de ce quinquennat, à l’approche de l’échéance électorale, à l’heure d’établir le bilan, une grande partie des Tunisiens commencent à exprimer leur regret de « l’ère Ben Ali ». Des propos qu’ils ne disent plus en cachette, mais qu’ils clament haut et fort. C’est en cette période bien précise que des informations ont circulé à propos de la dégradation de l’Etat de santé de Zine El Abidine Ben Ali. Des informations qui furent confirmées par le président de Machrouû Tounes, Mohsen Marzouk. « Selon des sources sûres, Ben Ali serait grièvement malade et aurait rédigé son testament, exprimant sa volonté d’être enterré en Arabie Saoudite ».

Un démenti immédiat a été publié, sous forme de photo, par son gendre le rappeur K2Rhym où on voyait Ben Ali passer des moments en famille. Une autre photo s’en est suivie et a été partagée par la journaliste Boutheina Jabnoun. Son avocat, Mounir Ben Salha a, également, été catégorique, assurant que l’ancien président se porte bien. Quelques jours plus tard, l’avocat publie une lettre au nom de l’ancien président adressée aux Tunisiens.

 

Dans un premier temps, Ben Ali a assuré qu’il se porte bien et que les rumeurs concernant la dégradation de son état de santé l’ont, fortement, affecté ainsi que sa famille. Toutefois, il n’a voulu donner aucune autre information concernant les circonstances l’ayant poussé à quitter la Tunisie. Il s’est attaché à l’obligation de réserve, soulignant qu’il vaut mieux éviter tout ce qui peut perturber davantage la situation du pays. Dans ce même contexte, il a refusé, catégoriquement, que sa personne soit le sujet d’une quelconque récupération politique. L’ancien président n’a pas manqué de rappeler qu’il suit de près tous les développements de la situation en Tunisie, tout en se positionnant comme un conseiller expert, recommandant aux Tunisiens de prendre soin du pays, de le sauver sur le plan économique et d’éviter les surenchères. Il a, donc, profité de cette occasion pour rappeler qu’il n’a jamais exploité les erreurs du passé pour justifier sa légitimité, précisant qu’il n’a jamais mis en jeu l’indépendance de la Tunisie, ni sa souveraineté, et encore moins le droit de son peuple au développement et à la prospérité.

 

Zine El Abidine Ben Ali a conclu son message en assurant qu’il va rentrer en Tunisie, remerciant « les milliers des Tunisiens qui l’ont submergé de lettres d’amour et de respect ». Une manière subtile de confirmer qu’il jouit encore d’un capital sympathie auprès des Tunisiens, à la suite de l’étiquette du dictateur détesté qu’on lui a collée juste après la révolution.

 

Cette lettre pleine de messages, directs ou directes, a été autant approuvée que critiquée, et les avis étaient mitigés entre les personnes révoltées de la situation actuelle, nostalgiques de l’ère Ben Ali et ceux qui n’arrivent toujours pas à lui pardonner les années de dictature et de tyrannie. D’autres n’ont même pas commenté le contenu de la lettre, remettant en cause son authenticité, comme ce fût le cas de Hassouna Nasfi, secrétaire général de Machrouû Tounes.

 

En tout état de cause, il est clair que l’ancien président Ben Ali ne laisse personne indifférent, et les Tunisiens sont curieux de découvrir tout ce qui se rapporte à sa nouvelle vie ainsi que la vérité autour des circonstances du 14 janvier 2011. Les Tunisiens s’intéressent à l’Histoire de leur pays, mais à une Histoire authentique et non rédigée par les instances ayant déjà porté allégeance aux ONG et autres organismes internationaux.  

 

 

Sarra HLAOUI

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

EL OUAFFY Y
| 17-05-2019 13:03
Oh je suis me suis pas à l'aise depuis la disparition de ce brave président ma vie est très critiquable il n'y a rien qui marche au temps de ce président étroit la vie était parfaite et les prix de consommation de première nécessite étaient à la porté de touts les classes la sécurité régnait tout le territoire du pays oh je me souviens d'un autre agent de sécurité SIDNA Amar 4x4 04 qui était le garant de notre sécurité celui qui avait puni les non étroites la punition se fessait d'une manière qui ne se contracte pas avec les recommandations humanitaires le tirage des oreilles des inculpés par ses doigts est fréquent.
Ah comme je rêve du retour de ce président au pays dans l'immédiat parce qu'on n'a pas trouvé un président comme lui il était considéré comme notre esclave il était très occupé de manière de vivre
nous avons moins de problème que l'instant
Je me demande pourquoi nos médiats à ne pas donner d'importance à cette personnalité qui nous a pris comment s'habiller, comme s'exprimer avec l'autre il a nous a éduqué moralement la majorité de nous était que des villageois mais grâce à Ben Ali nos caractères ont développés et nous devenaient mieux que certains pays européens civilisés depuis longtemps.
Ce qu'étonnant que certain grand journaliste du plateau TV NESMA reconnait que Ben Ali est le président du siècle mais il n'a jamais apprécié ce président ce qu'est probable que Khelifa le grand sociologue évite de traiter ce genre de sujet et ce pour être en accord avec d'actuels dirigeants.

Abir
| 16-05-2019 13:15
Ben Ali est 1000 fois mieux que ceux qui gouvernent depuis 2011 jusqu'aujourd'hui Kownjias comme progressistes, ils ont piétiné le pays et le peuple, Ben Ali a tenu à la souveraineté du pays et il a respecté la mode de vie le moins chère pour son peuple.Que dieu vous garde en bonne santé monsieur le président

Carthage Libre
| 16-05-2019 12:48
Ni lui, ni les islamistes, et ceux qui fricotent avec les islamistes.

Ben Ali avait mis une chape de plomb sur notre pays, nos âmes ; le ciel était sombre et non pas bleu. Vous croyez qu'il va nous prendre par les "sentiments"? S'il était encore au pouvoir, la Tunisie serait la nouvelle Corée du Nord.

Non et non, jamais je ne regretterais son départ. Ni lui, ni les islamistes wahhabites Ennahdha et autres terroristes en Tunisie.

Vous avez le syndrome de Stokholm mes amis.

Fehri
| 16-05-2019 00:52
Oui, le même destin que Edie Amine Dada. Monteur! Voleur! Il devrait la fermer

EL OUAFFY Y
| 15-05-2019 22:22
Nous souhaitons que Ben Ali retournera immédiatement au pays pourquoi cet exile qu'est ce qu'il a commis comme crime ?
Ce qu'il avait commis il avait présidé le pays et l'intérêt du peuple était une priorité sacrée pour lui .

A lire aussi

La loi électorale interdit la publication et le commentaire des sondages d’opinion pendant cette

19/07/2019 19:59
10

A partir du 1er juin 2019, la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (Steg) a revu à la

18/07/2019 19:59
6

C’est le sujet du moment. Depuis le 9 juillet, date à laquelle l’Instance provisoire chargée du

17/07/2019 19:59
5

Leur position sera-t-elle identique à celle concernant le projet de loi sur l’égalité dans

16/07/2019 19:59
9

Newsletter