alexametrics
BN TV

Le chef d'état-major de l'armée algérienne demande de déclarer Bouteflika inapte

Le chef d'état-major de l'armée algérienne demande de déclarer Bouteflika inapte
 
Le chef d'état-major de l'armée algérienne, le général Ahmed Gaïd Salah, a appelé, ce mardi 26 mars 2019, à l'application de l'article 102 de la Constitution algérienne prévoyant la destitution du chef de l’Etat. 
 
« Si jusqu’ici les manifestations du peuple ont été pacifiques et civilisées, nous devons rester prudents car ces protestations peuvent amener des gens malintentionnés à prendre part au mouvement populaire légitime et à le détourner, menaçant la stabilité du pays. Les algériens doivent rester vigilants et protéger leur pays, faisant preuve de patriotisme et s’unissant pour dépasser cette crise… » a souligné le général.


Ahmed Gaïd Salah a estimé que la solution à la crise politique que traverse actuellement l’Algérie réside dans le consensus et que ce n’est possible qu’en appliquant l’article 102 de la constitution en déclarant inapte le chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika.

L'intérim du chef de l'Etat est assuré, pour une période maximale de 45 jours, par le président du Conseil de la nation, en l’occurrence Abdelkader Bensalah, qui exerce ses prérogatives dans le respect des dispositions de l'article 104 de la constitution.

 

Le président Abdelaziz Bouteflika est confronté depuis plus d'un mois à une contestation sans précédent après avoir annoncé briguer un 5ème mandat. Le 11 mars 2019, Bouteflika avait dit renoncer à la présidentielle et annoncé dans la foulée le report des élections prévue le 18 avril.


 
M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

Fennec
| 27-03-2019 14:02
Nos moutons sont bien gardés.
Pour l'instant.

Soufa
| 26-03-2019 19:56
Jespère que nos amis algériens ne feront pas les mêmes bêtises que nous avions faites ,il faut accepter l'article 102 de l'actuelle constitution et essayer de sortir de la crise pas à pas l'armée a le dos au mur et ne peut plus faire marché arrière et surtout pas de constituante c'est la catastrophe qui a mis la Tunisie a genou vous allez sûrement plein de charlots dans l'assemblée constituante et cela va aboutir en fin de compte à un gouvernement de frerots.alors svp faites gaffe. .

Tunisino
| 26-03-2019 18:32
Bon scénario si le coup est comme celui de ZABA (en Civil), mauvais scénario si le coup est comme celui de Sissi (en Uniforme). L'Algérie est devant une opportunité historique à ne pas rater, pour se mettre sur les rails du progrès: une démocratie contrôlée et un projet ambitieux. Espérons que les militaires, qui travaillent d'habitude à court terme suite à leur formation, ce qui est un frein, sauvent la situation, pour le bien des algériens mais aussi des tunisiens.

Wissem
| 26-03-2019 18:12
HHHHHH !!!! Ils veulent essayés un coup d'état à la Ben Ali ou quoi ?!! Ils oublient un détaille important. C'était il y'a un peu plus de 30 ans. Sa m'étonnerais que ce coup là refonctionne aujourd'hui.

SBL
| 26-03-2019 17:04
'?a rappelle le scénario de Bourguiba en plus grave.
Mr Bouteflika fortement handicapé, est demeuré malgré lui au poste, tout comme Bourguiba qui était atteint de sélinité.
C'est un constat qui confirme que les présidents du tiers-monde s'accrochent au pouvoir jusqu'à la mort ou un coup d'état.
Seul Dieu est éternel.
Je souhaite à mes amis Algériens de sortir de cette crise d'une manière exemplaire.

Zohra
| 26-03-2019 16:34
Dieu protége l'Algérie ya rab

Rabi ykhader elkhir

Patriote
| 26-03-2019 15:59
L'armée prend les choses en main et évince par la force Bouteflika....J'espére que les islamistes ne vont pas récupérer ce vide politique comme dans les années 90 et la décennie noire.

A lire aussi

Dans la soirée d’hier, dimanche 19 août 2019, de nombreux riverains ont fêté en fanfare

19/08/2019 10:26
0

La ministre de la Santé, Sonia Ben Cheikh est intervenue, ce vendredi 16 août 2019, sur le plateau

16/08/2019 15:43
4

Newsletter