alexametrics
Dernières news

Washington- L'association tunisienne Aswat Nissa reçoit le prix Madeleine K. Albright

Washington- L'association tunisienne Aswat Nissa reçoit  le prix Madeleine K. Albright
L’association tunisienne Aswat Nissa a reçu, en la personne de sa présidente Ikram Ben Said, lundi 19 mai 2014 à Washington D.C., le prix "Madeleine K. Albright Award", décerné par le National Democratic Institute (NDI), en présence de l’ancienne secrétaire d’État américaine sous Bill Clinton Madeleine K. Albright et l’actuelle directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christiane Lagarde, qui a félicité, dans son discours, Aswat Nissa qui crée un tremplin pour les sociétés inclusives.

Cette édition 2014 a ainsi choisi de récompensé le projet «l’Académie politique des femmes», proposé par cette association dans le cadre une compétition internationale, et qui vise à accompagner les candidates tunisiennes en vue des futures élections municipales.

Aswat Nissa vise à constituer un bassin de femmes potentiellement candidates aux prochaines élections municipales ayant un niveau de motivation très élevé. Le projet les supportera afin qu’elles accèdent et assument avec réussite un poste d’élue au sein des conseils municipaux pour y promouvoir et y défendre les droits de la femme ainsi que leurs priorités au niveau local.
Le projet est composé de 3 volets. Le premier vise au renforcement des capacités en faisant suivre aux femmes politiques potentiellement candidates aux élections municipales des formations sur la théorie des institutions politiques et leur fonctionnement. Les activités de formation viseront le développement des qualités, des compétences et des habiletés nécessaires à l’exercice du rôle d’élue dans un conseil municipal.

Le deuxième volet sera composé d’activités se déroulant directement dans les différentes régions visées par le projet. Plus précisément, durant le volet précédent les femmes concevront des activités de plaidoyer et de sensibilisation pour encourager et augmenter le changement au niveau local. Ces activités seront exécutées durant le volet terrain et auront lieu dans cinq régions tunisiennes.

Le troisième volet est l’organisation par l’association de deux salons politiques à l’automne 2014. Ces événements mettront en contact les femmes candidates avec des personnalités publiques, politiques et féministes reconnues et respectées provenant de différents horizons. Ces dernières auront préalablement occupé des postes de leadership dans des partis politiques ou dans la société civile. Ces salons seront des lieux pour échanger, encourager et inspirer les femmes candidates.

Notons qu’Aswat Nissa est une organisation tunisienne créée après la révolution de 2011. Elle aspire à encourager et appuyer l’émergence de femmes politiques leaders dans leur société et qui occupent des postes de responsabilité. Elle œuvre pour l’égalité et plaide pour la promotion des conditions et des droits des femmes. Aswat Nissa se donne, ainsi, pour mission de lutter contre toute forme de discrimination basée sur le genre.

I.N (D’après communiqué)

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

dorana
| 20-05-2014 21:28
elle s'est vêtue, et c'est un signe du ciel, de son manteau rouge, maculé de sang et sur lequel sont accrochés, les cris, les hurlements et les pleurs de TOUS ceux qui ont été massacrés par ces CHAROGNARDS !

AU NOM DU FRIC !

Aujourd'hui, ce sont des lâches, ils ne sont plus capables de se battre HOMME à HOMME sur le terrain. Ils utilisent des DRONES pour CONTINUER A MASSACRES des INNOCENTS, OUI DES INNOCENTS dont le SEUL BUT est de les DEPOUILLER de LEURS BIENS pour se les ACCAPARER sans EFFORTS !

DES MILLIERS DE GENS INNOCENTS QUI ETAIENT EN PAIX SONT MASSACRES CHAQUE JOUR !

LA vieille, à son âge, elle a les DEUX PIEDS dans la TOMBE et vient DONNER à NOS FEMMES la ROUTE A SUIVRE POUR S'EMANCIPER pour SOIT DISANT UNE LIBERTE, DERRIERE LAQUELLE SE CACHE LEUR LAICITE QUI N'EST NI PLUS NI MOINS QU'UN B.... A CIEL OUVERT !!!!!
ET LEUR SECTE EVANGELISTE POUR NOUS
MENER SODOME et GOMORRHE.

JE CAUCHEMARDE MAIS QUE CONNAIT-ELLE DE NOTRE HISTOIRE et de NOS FEMMES ????

QUAND ON SAIT QU'ILS SONT INCAPABLES DE CONNAÎTRE LEUR PROPRE HISTOIRE et QU'ILS OUBLIENT AU PASSAGE QUE CE SONT DES CRIMINELS QUI ONT VOLE LA TERRE DES AMERINDIENS APRES LES AVOIR MASSACRES UN A UN. C'EST UN PEUPLE QUI SE NOURRIT DE MASSACRES, IL NE VIT QU'A TRAVERS CELA DEPUIS SON EXISTENCE.

VOICI LA PREUVE DE LEURS HORREURS :

Drones militaires : dressés pour tuer - L'actualité
www.lactualite.com/actualites/monde/drones-militaires-dresses-pour-tuer

1. Spécial investigation - Gaz et pétrole : Guerres secrètes ...
news360x.fr/special-investigation-gaz-petrole-guerres-secretes/'

Sémir
| 20-05-2014 20:47
Après la première guerre du golfe en 1991, l'Irak de Saddam Hussein fut soumis à un embargo drastique de la part des Etats-Unis et de leurs alliés..

La liste de produits interdits allaient de simples denrées alimentaires à la quasi totalité des produits pharmaceutiques..

On estime qu'entre 1991 et 2003, un million d'enfants irakiens sont morts suite à cet embargo...

Interrogée à ce sujet, la Secrétaire d'Etat américaine de l'époque (ministre des affaires étrangères) révèle froidement ce qu'elle pense de la mort de 500 000 enfants....

ELLE A AFFIRME QUE CELA EN VALAIT LA PEINE DE VOIR MOURIR 500000 ENFANTS IRAKIENS !!

Source : http://www.youtube.com/watch?v=lbLCY4iHDRE

observateur
| 20-05-2014 20:40
Ce n'est pas une association c'est un réseau d'espionnage tout simplement

ameur k
| 20-05-2014 18:21
bravo quand méme pour cette energie positive pour aider la femme à se proteger contre des vautours à la "guassass"
méme si mme albright n'est pas recommandable ; j'aurai préferé "mme lagarde"...mais bonh..bon courage quand méme

mizaanoun
| 20-05-2014 17:23
Ce n'est pas un honneur pour cette organisation, « Aswat Nissa », c'est plutôt une honte et ça ne va en aucun cas rehausser la considération à son égard.

Toute attention qui pourrait venir de la maison de Méphistophélès n'est pas seulement suspecte, mais enlève tout crédit moral à celui ou celle qui la reçoit. Et raison de plus venant de la « Fondation » de cette femme qui n'a jamais eu la moindre conscience devant les massacres des peuples par les Etats-Unis, son pays d'adoption.

Effectivement elle a maintenu les propos venus dans le commentaire d'El manchou plus bas sur ce même site du 20-05-2014 14:05 :

« Interrogée dans l'émission "60 Minutes" de la chaine américaine "CBS News" le 12 Mai 1996, sur le nombre ahurissant de 500.000 enfants irakiens qui sont morts lors de la guerre menée par les États-Unis contre Saddam Hussein, Madeleine Albright, Secrétaire d'État américaine de l'époque (ce qui correspond au ministre des affaires étrangères), déclare sans sourciller que "Le prix en valait le coup" »

salahtataouine
| 20-05-2014 17:12
http://youtu.be/CaibEqx2m_k

Mansour Lahyani
| 20-05-2014 16:03
De tous temps, nous avons toujours eu besoin des voix des femmes, aujourd'hui plus que jamais ! Inutile d'essayer de les baillonner, elles trouveront toujours le moyen de se faire entendre, nos femmes, nos soeurs, nos filles, nos mères et nos arrière-grands mères, et c'est tant mieux pour le bien de la Démocratie et celui de l'Humanité entière! Quant au super-responsable du génocide irakien, vous le connaissez bien : dommage qu'il soit parti trop vite, avant d'avoir payé le juste prix de ses crimes envers son propre peuple et envers l'ensemble du monde arabo-islamique, qu'il a plongé dans le néant il y a 25 ans. C'est nous qui en payons encore et continuerons à en payer le prix !

foulene
| 20-05-2014 15:17
Soit elles ne connaissent pas cette sorcière responsable du génocide irakien soit elles s'en foutent royalement tant qu'elles ont reçu un prix, et là c'est encore pire!.

Tounsia
| 20-05-2014 15:02
ça me rappelle Simone Veil, alors présidente de l'Assemblée nationale française. A propos de la guerre en Irak elle avait dit : "c'est une guerre propre". Ces distinctions attribuées à l'étranger ne sont pas plus transparentes ni justifiées qu'avant le 14 janvier 2011

el manchou
| 20-05-2014 14:05
Interrogée dans l'émission "60 Minutes" de la chaine américaine "CBS News" le 12 Mai 1996, sur le nombre ahurissant de 500.000 enfants irakiens qui sont morts lors de la guerre menée par les États-Unis contre Saddam Hussein, Madeleine Albright, Secrétaire d'État américaine de l'époque (ce qui correspond au ministre des affaires étrangères), déclare sans sourciller que "Le prix en valait le coup"...

A lire aussi

Le président de Qalb Tounes, Nabil Karoui a rencontré, ce mercredi 16 octobre 2019, le secrétaire

16/10/2019 20:18
1

Le journaliste Dhiya Dine Krifa a publié une longue lettre qui lui a été adressée par Zouhair

16/10/2019 19:27
4

l’intégralité du

16/10/2019 18:33
0

Le président du parti Qalb Tounes, Nabil Karoui a assuré à travers un communiqué rendu public, ce

16/10/2019 17:47
5

Newsletter