alexametrics
lundi 08 mars 2021
Heure de Tunis : 07:31
Dernières news
Lancement de l’Ecole de la deuxième chance
20/01/2021 | 09:50
1 min
Lancement de l’Ecole de la deuxième chance

 

Un nouvel établissement scolaire d’un genre différent verra bientôt voir le jour en Tunisie, l’"Ecole de la deuxième chance".

Le décret gouvernemental n°2021-57 du 13 janvier 2021, publié au JORT n°007 du 19 janvier 2021 porte justement sur la création de cet établissement public et sur la fixation de son organisation administrative et financière ainsi que ses modalités de fonctionnement.

 

Selon ce décret, l’école de la deuxième chance procède à accueillir, diriger, réhabiliter, accompagner et informer les enfants âgés de 12 à 18 ans qui ont quitté l’école sans obtenir une attestation scolaire. La période de qualification et de formation de l’école de la deuxième chance varie entre un et neuf mois.

Les modalités d’organisation du régime d’études et de formation à établir sont fixées par arrêté commun du ministre chargé de l'Education et du ministre chargé de la Formation professionnelle. Les conditions d’accès à l’école de deuxième chance figurent dans son règlement intérieur, fixé par arrêté du ministre de l'Education.

 

L’abandon scolaire reste un fléau important dont souffre le pays. Près de 100 mille enfants quittent l’école chaque année en Tunisie, dont 80% sont âgés de 12 à 16 ans, selon une enquête menée pour le compte du ministère de l’Education dont les résultats avaient été communiqués en 2016.

 

I.N

20/01/2021 | 09:50
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Frankofob
trop de diplomés
a posté le 20-01-2021 à 16:43
vous formez trop trop de diplomés.
vous devez orienter dès 15 ans, vers des métiers manuels.
L'autre
La meilleure école qui garantie l'emplyabilité eest une formation pratique de terrain
a posté le 20-01-2021 à 13:38
Pour garantir l'employabilité de nos jeunes, je suggère à nos gouvernants de faire une étude sérieuse sur le marché de l'emploi aussi bien en Tunisie qu'à l'international particulièrement en Europe. A partir de cette étude, il est possible d'identifier les secteurs où on manque des spécialistes et des qualifications précises. D'ores et déjà , il est très facile d'identifier un secteur porteur pour l'Z Europe (France, Allemagne, Italie, ..) qui est le bâtiment. En effet, aujourd'hui ce secteur manque cruellement des maçons, de charpentier, des couvreurs?... De même le secteur d'électricien et chaudiériste est un secteur demandeur des compétences et capable d'absorber des milliers de personnes et enfin vient le secteur de l'agriculture et de l'agro-alimentaire.
Si la Tunisie arrive à former des compétences dans ces domaines, je suis certain que les jeunes formés trouveront facilement un emploi en particulier en Europe.

Une étude sérieuse de ces niches est donc nécessaire et urgente au lieu de continuer de tourner en rond et de dépenser l'argent sans aucun retour sur investissement. Un gouvernement clairvoyant et intelligent doit être capable de couper avec les pratiques du passé qui n'ont rien donné. Ceci nécessite , bien sur, es hommes et des femmes politiques responsables , honnêtes et surtout compétents. malheureusement ce n'est pas toujours le cas aujourd'hui en particulier nos parlementaires et certains Ministres; A bon entendre
Bouda
Ridicule
a posté le 20-01-2021 à 12:20
9 mois de formation
La vraie solution c de réformer notre système d'éducation....
G&G
et l'école de la troisième chance
a posté le 20-01-2021 à 11:57
Une génération foutue irréparable. Ce genre d'écoles ne sert que leurs propriétaire pour ramasser plus d'argent. enfants déformés et incorrigibles. Le seul cours que peut donner à ces ratés c'est comment prendre le raccourci vers Lampedusa. J'avais mis en garde le gouvernement en 2006 au parlement.