alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 11:56
Dernières news
L’AMT répond au ministère de la Justice
07/07/2022 | 21:12
2 min
L’AMT répond au ministère de la Justice

 

Le bureau exécutif de l’association des magistrats tunisiens (AMT) a rendu public un communiqué, ce jeudi 7 juillet 2022, pour répondre au ministère de la Justice à propos de la visite du président d’honneur de l’Union internationale des magistrats (UIM), Christophe Regnard.

 

L’AMT assure que l’UIM est une organisation internationale regroupant les associations judiciaires de 94 pays, soulignant qu’elle représente cette union en Tunisie puisqu’elle en est membre, depuis 1961.

 

Le même communiqué précise que les associations membres de l’UIM adressent les demandes de rencontres aux parties officielles lors des visites des délégations. L’AMT ajoute qu’elle avait entrepris cette procédure en collaboration avec l’UIM dès que son président d’honneur fût chargé d’effectuer une visite en Tunisie. Elle souligne que les demandes de rencontres ont été adressées à la présidence de la République, la présidence du gouvernement, le ministère de la Justice et le conseil supérieur provisoire de la magistrature, notant qu’un préavis de la visite avait été adressé au ministère des Affaires étrangères.

 

L’AMT se dit surprise du fait que le ministère de la Justice ne soit pas au courant des procédures judiciaires concernant l’UIM, constatant la position passive du ministère qui ne s’était pas rattrapé afin de préserver l’image de la Tunisie.

 

Le ministère de la Justice a rendu public un communiqué, ce jeudi 7 juillet 2022, pour s’expliquer à propos des informations selon lesquelles les institutions de l’Etat n’avaient pas répondu à une demande de rencontre du président d’honneur de l’Union internationale des magistrats. Le ministère a assuré n’avoir reçu aucune demande officielle de rencontre ou un avis à propos de la visite.

Le ministère explique que les rencontres officielles avec les représentants des instances et des parties étrangères se déroulent selon des mesures et des formules bien déterminées obéissant aux traditions diplomatiques (ministère des Affaires étrangères) et à travers la direction concernée (la direction de la coopération internationale).

 

S.H

07/07/2022 | 21:12
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Bruno
La vérité
a posté le 07-07-2022 à 21:52
On connaît la loi: la demande de l'association des juges n'a pas eu de réponse et ne justifie aucunement l'invitation du représentant des magistrats international. La demande n'a pas eu l'approbation du ministère de tutelle et l'Amt a enfreint la loi d'où le refus des autorités de ce représentant qui se croit au dessus des lois.
Houcine
Encore une opération d'enfumage.
a posté le 07-07-2022 à 21:45
C'est plus que regrettable de la part de personnages sensés respectueux des procédures et d'arbitrage, au moins dans le cadre de l'exercice professionnel.
Ils prennent l'initiative de faire porter la responsabilité au ministère, donc la ministre, et ridiculisent l'autorité de l'Etat pour soutenir leur "collègue" venu d'outre-mediterranée nous faire la leçon.
Tout est bon pour se donner belle allure, eux qui ont des collègues corrompus selon les dires de leur représentant syndical et collègue.
On pourrait leur suggérer de faire le ménage dans leur corporation, puisqu'en principe lorsqu'on est magistrat, on doit dénoncer les manquements au droit, à la probité.
Mais, comme disait le philosophe, le vertueux n'attend rien que la vertu qui est sa récompense.
On est loin avec ce genre de personnages d'accoster aux rivages du pays de la vertu.
DHEJ
Donc...
a posté le 07-07-2022 à 21:26
L'AMT confirme son ignorance des procédures par arrogance.