alexametrics
B.N.CHECK

La vérité sur les photos de bétail brûlé à Amdoun

Temps de lecture : 2 min
La vérité sur les photos de bétail brûlé à Amdoun

En raison de la hausse soudaine des températures, de nombreux incendies se sont déclarés dans la région du nord-ouest, en particulier au Kef et à Béja.

 

Alors que l'armée nationale est intervenue le matin du 2 août 2020 et que les unités de la protection civile et les citoyens se sont unis pour contrôler un incendie dans une montagne de la région d'Amdoun, la diffusion de fausses informations et images sur les réseaux sociaux, a semé la panique chez les internautes.

 

Des photos de bétail mort et brûlé, un cimetière dévoré par le feu et des maisons complètement incendiées se sont répandues avec des messages critiquant l’incapacité des autorités à maîtriser la situation.

 

Certaines photos, largement diffusées sur la toile, se sont avérées complètement erronées. Elles ne sont pas prises en Tunisie et ne datent même pas d’aujourd’hui. Ces photos sont clairement partagées pour semer la panique car aucune perte humaine, matérielle ou animale n'a été signalée lors de cet incendie.

 

 

L'incendie s’est déclaré à Jabal Sabah, dans la délégation d'Amdoun, qui s'étend sur 100 hectares dans une zone non résidentielle, loin des habitations et des fermes. Selon Malek Mihoub, le directeur régional de la protection civile à Béja, le feu a été maitrisé.

 

Ces photos datent en réalité d'avril 2019, et montrent une femme originaire d’une région rurale en Turquie. 

 

 

Reportage turc sur l'affaire en question 


 

Vidéo de l'incendie d'Amdoun 

 

 

Photo de l'incendie d'Amdoun 

 

 

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

stuc
| 12-08-2020 08:46
helas la plupart des medias y compris chems fm qu on pensait etre pro a relaye cette intox sans verifier la source,et cela prouve une fois de plus que ce qui les interesse n est que le buzz!

JEMNI HORR
| 03-08-2020 16:52
Je me demande comment se fait-il que les autorités restent passifs envers ces délinquants du WEB

Abel Chater
| 02-08-2020 22:32
'?a, c'est un travail de Maîtres !!!
Il ne manque encore qu'un bon article, qui décortique et qui dénonce cette criminalité répétée contre notre Révolution tunisienne.
Qui profite de tels sabotages et de telles intrigues contre la paix en Tunisie?
Qui profite de ce pessimisme qu'ils répandent en Tunisie, même contre la réussite tunisienne contre le coronavirus?
Qui ne nous permet pas de jouir d'une fête nationale, où les Tunisiens chantent et dansent de Bizerte à Ben Guerdane?
Qui pleurniche une pauvreté en Tunisie, malgré l'embouteillage de voitures neuves, qui circulent jours et nuits, bien que le prix du carburant soit bien élevé?
Qui parle d'absence de réalisations après la Révolution du 14 janvier 2011, alors qu'on ne reconnaît plus le chemin de sa propre maison, une fois qu'on s'éloigne pour des mois de chez lui, tellement les Tunisiens travaillent et construisent jours et nuits?
Cherchez les fautifs parmi les Azléms et parmi les ennemis des Révolutions arabes!!!

Gg
| 02-08-2020 22:17
BRAVO BN, vous avez fait du beau travail.
Vous démontrez, s'il le fallait, qu'on ne s'improvise pas journaliste, et qu'on ne doit surtout pas, jamais, accorder la moindre confiance à Facebook.
Un réseau social c'est du rire, des larmes, mais pas de l'information. Facebook joue sur l'émotion, qui est le contraire de la raison, Facebook est dangereux, comme ses congénères.
Encore bravo pour avoir neutralisé ce fake devenu viral en quelques heures (ma femme m'en a fait un plat aujourd'hui!).

A lire aussi

Avec un coût global de 175 millions de dinars.

18/09/2020 12:27
14

L'individu est toujours vivant.

18/09/2020 11:14
6

Le président du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM), Youssef Bouzakher est intervenu ce jeudi

17/09/2020 22:26
0