alexametrics
B.N.CHECK

La vérité sur le limogeage de Chiraz Latiri

Temps de lecture : 1 min
La vérité sur le limogeage de Chiraz Latiri

 

Des informations ont circulé sur les réseaux sociaux concernant le limogeage de Chiraz Latiri, directrice du Centre national du cinéma et de l’image (CNCI) sur décision du ministère des Affaires culturelles. Une nouvelle qui a suscité l’indignation des artistes tunisiens déplorant cette décision, qu'ils jugent "aberrante" et "injuste".


Alors que le ministère des Affaires culturelles nie tout éventuel limogeage, préférant évoquer une démission, Chiraz Latiri affirme que « c'est le ministère qui a mis fin à ce détachement d'une manière unilatérale, brusque et irrespectueuse ».

Réagissant à cette information, dans une déclaration à Misk Fm, en cette fin de journée. Chiraz Latiri a elle-même affirmé avoir reçu un coup de fil du chef du cabinet du ministère des affaires culturelles l'informant de la fin de sa mission. Toujours sur Misk Fm, Mme Latiri affirme avoir manifesté « son engagement d'aller jusqu'au bout et terminer sa mission » et n’avoir jamais demandé la fin de son détachement de l’ISAMM (Institut supérieur des arts multimédias de La Manouba).

 

Contactée par Business News ce lundi 11 novembre 2019, Seïma Mzoughi, conseillère chargée de la communication auprès du ministère des Affaires culturelles affirme de son côté que c’était Mme Latiri qui avait souhaité mettre fin à sa mission à la tête du CNCI.

Seïma Mzoughi ajoute, dans une déclaration accordée à Business News, que Chiraz Latiri, occupait à la base le poste de directrice de l’Institut supérieur des arts multimédias de La Manouba (ISAMM) et qu’elle était détachée auprès du CNCI.

 

 

 

B.L


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

Ammar
| 12-11-2019 12:10
Pourquoi tout se dégringole ? Pourquoi ces décisions irréfléchies deviennent nombreuses
Irréfléchies car C'est une décision unilatérale et brusque ...Pourquoi toute cette précipitation en absence d'une faute grave ? C'est irréfléchie donc .
Nous constatons que la faiblesse de toutes les structures y compris les administrations et surtout la très mauvaise qualité d'accueil des citoyens / clients est dû en très grande partie à ces décisions mal étudiées et brutales .
C'est un phénomène qui est en train de se généraliser voir même la rupture d'un ministre par simple communication téléphonique ou sms ou d'autres technologies innovantes et très rapides d'exécution .
'?a devient un "" jeu d'enfants "" avec ses conséquences très néfastes sur la marche des entreprises et des structures d'une façon générale .
Comment une simple discordance et une vision différente d'un cadre avec son.supérieur mène à des décisions similaires , voire ce qui s'est passé pour Mwakher .....ancien ministre et ancien conseiller....
Le résultat ne tarde pas d'apparaître avec des litiges , des désaccords , de protestations ...qui ne s'arrêtent pas.
C'est grave Pour la suite ...!!!

veritas
| 12-11-2019 11:23
On croise les doigts pour toi , vous allez prendre la place de ce MZA qui s'est avéré haineux envers une femme qui peut lui faire de l'ombre et lui piquer la place c'est vraiment trop bas de la part de ce ministre à double facette qui cache son gens et qui n'est pas du tout sincère .

A lire aussi

Le député Al Karama, Rached Khiari, a accusé l’ambassadeur français à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor,

14/12/2019 18:41
51

Vérification faite par Business News, plusieurs parmi les députés représentant les Tunisiens de

14/12/2019 12:43
20

L’UGTT a publié, ce mercredi 11 décembre 2019, un communiqué dans lequel elle a démenti

11/12/2019 13:42
3

elle a démenti le député de la Coalition Al Karama, Seif Eddine Makhlouf ayant posté un statut

11/12/2019 10:14
16

Newsletter