alexametrics
Dernières news

La SFBT propose un dividende de 650 millimes par action pour l’exercice de 2018

La SFBT propose un dividende de 650 millimes par action pour l’exercice de 2018

 

La Société de fabrication des boissons de Tunisie (SFBT) a convoqué ses actionnaires pour une assemblée générale ordinaire et une assemblée générale extraordinaire le 4 avril 2019 à 9h. Elle aura lieu à la Maison de l’Entreprise et elle proposera un dividende de 650 millimes par action au titre de l’année 2018, soit le même montant que les exercices précédents.

 

Au cours de l’AGE, la SFBT va proposer également une augmentation de son capital par incorporation de réserves qui passera de 165 millions de dinars (MD) à 198 MD. Cette augmentation donnera lieu à l’émission de 33.000.000 d'actions de un dinar chacune, à raison d'une action nouvelle gratuite pour 5 anciennes pour un droit de jouissance des actions fixé au 1er janvier 2018.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (3)

Commenter

Rationnel
| 20-03-2019 13:40
L'épargne en Tunisie est faible (7% du PNB), soit environ 2,8 milliards de dollars, le PNB est d'environ 40 milliards de dollars. Le gouvernement a un déficit qui correspond a 5% du PNB donc la Tunisie n'a pas suffisamment de fonds propres pour tous les investissements requis. On a besoin d'investisseurs étrangers sinon le pays va demeurer dans un état de stagflation avec un taux de chômage très fort. On ne peut pas inviter les investisseurs étrangers et en même temps les insulter s'ils veulent rapatrier une partie de leurs profits. La SFTB est l'une des sociétés les mieux gérées en Tunisie, le produit peut paraître simple mais il ne l'est pas. La SFTB a réussit a garder 90% du marche de la bière malgré la compétition de Heineken, elle a une recette qui plaît aux consommateurs et elle a su innover et promouvoir son produit. La logistique pour ce type de produit est complexe puisqu'il faut traiter avec un grand nombre de partenaires. Le dividende de 650 millimes est relativement modeste et ne correspond qu'a 2,6%, la SFBT a choisit d'investir plus et d'augmenter son capital de 33 millions de dinars au lieu de payer un dividende plus important.

Le tiers du déficit commercial est du au déficit énergétique soit 6 milliards de dinars, il est plus facile de réduire ce déficit en investissant dans les énergies renouvelables, mais on a besoin de partenaire étrangers puisque la Tunisie n'a pas suffisamment d'épargnes. La corruption et la fuite des capitaux contribuent aussi a ce déficit, la dernière affaire en court chez Attijari bank a révélé une opération ou un homme d'affaire d'El Jem a réussi une opération de fuite de devises de plusieurs millions de dinars. C'est sûrement pas la seule opération de fuite de capitaux et de devises.

La Chine et la Tunisie ne sont pas dans des positions comparables, la Chine a un taux d'épargnes de 37% du PNB.

hatem
| 20-03-2019 08:54
mabrouk aux actionnaires de la SFBT pas comme ceux des assurances AMI EUX ils ont été plumé de plusieurs dizaines de milliers de dinars tout cela à cause de la mauvaise gestion et du détournement de fond

TATA
| 19-03-2019 21:42
La SFBT appartient à 57,06% au groupe Français CASTEL! ==> 57,06% des dividendes quittent ainsi légalement la Tunisie au nom de rapatriement des gains à la bourse de Tunis!

Avons-nous vraiment besoin d'un groupement étranger qui suce nos devises afin de fabriquer nos boissons?

De même avons-nous besoin d'un groupement étranger qui suce nos devises afin de fabriquer nos Yaourts et pasteuriser notre lait (pensez au groupe français d'Annone qui est actionnaire à délice)?

Que nous importions des voitures et des locomotives, je pourrais l'accepter! Par contre faire appel à des sociétés étrangères afin de fabriquer nos boissons et notre yaourt est inacceptable!


Je voudrais rajouter deux principes/règles que se sont imposées les Chinois:
1) ne jamais acquérir une technologie semblable à celle que l'on a déjà dans le pays
2) La technologie importée devrait permettre de fabriquer des produits ayant des effets socio-économiques positifs à l'intérieur du pays et ayant aussi une compétitivité sur le marché international.

Malheureusement, ces deux règles n'ont jamais été appliquées en Tunisie! Et notre économie en souffre énormément! Je me demande ainsi, ça sert à quoi de laisser Orange France ou Qatar/Ooredoo s'installer en Tunisie, si elles risquent de ruiner Tunis Télécom.

Il n'y a pas un seul homme d'affaires millionnaire/milliardaire en Tunisie dont les entreprises n'appartiennent pas en grande partie à des cartels internationaux qui absorbent souvent inutilement nos devises étrangères. Délice monopolise le marché laitier en Tunisie est à 50% française. Avons-nous besoin de Danone afin de produire notre fromage et pasteuriser notre lait? Au juste, on ne produit que très peu en Tunisie par nous même!


Certes, il faut limiter les importations inutiles mais il faut aussi minimiser la sortie de la devise étrangère au nom de rapatriement des gains par certains cartels internationaux.

A lire aussi

Dans une déclaration téléphonique accordée ce matin, mardi 17 septembre 2019, à Wassim Ben Larbi sur

17/09/2019 08:51
0

En effet, il y a un début de polémique autour de la question

17/09/2019 08:27
2

Jaouhar Ben M'barek, coordinateur général du mouvement Destourna, a publié dans la soirée de ce

16/09/2019 22:38
22

La candidate du Parti destourien libre (PDL) à la présidentielle, Abir Moussi, a adressé, dans un

16/09/2019 21:44
29

Newsletter