alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 01:57
Dernières news
La production d'huile d'olive est passée de 240.000 tonnes en 2021 à 150.000 tonnes en 2022
01/12/2022 | 09:46
2 min
La production d'huile d'olive est passée de 240.000 tonnes en 2021 à 150.000 tonnes en 2022


Le conseiller du président de l'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (Utap), Bayram Hammada a affirmé que le plafonnement des prix de vente ne résoudra pas la crise au niveau de la production ou de la pénurie. Ceci affectera considérablement l'agriculteur qui fera face à plus de perte. Il a, aussi, indiqué que les engrais se vendaient au marché noir.


Invité le 1er décembre 2022 à l'émission "You said" animée par Rim Ben Chaalia et diffusée sur les ondes de la Radio nationale, Bayram Hammada a évoqué une perturbation au niveau de la production des olives et de l'huile d'olive. Il a indiqué que la production d'huile d'olive est passée de 240.000 tonnes en 2021 à 150.000 tonnes en 2022. Néanmoins, il a rappelé que la consommation nationale ne dépassait pas les 35.000 tonnes. Les exportations en huile d'olive jouent un rôle important dans la balance commerciale et dans l'acheminement de devise vers la Tunisie.


Le conseiller du président de l'Utap a souligné l'importance des échanges et de l'adoption d'une approche inclusive par les ministres du Commerce et de l'Agriculture. Il a estimé que certaines décisions étaient prises de façon unilatérale. Par la suite, il a évoqué la question de la hausse de 0.2 dinar des prix de vente du litre de lait par les producteurs. Il a indiqué que cette décision avait été prise par une chambre professionnelle et que l'Utap ne se conformait qu'aux décisions des autorités et administrations officielles. Il a, aussi, considéré que cette augmentation n'était pas suffisante et ne couvrait pas le coût de production. Les agriculteurs exigent une augmentation d'au moins 0,5 dinar par litre.

Concernant la crise au niveau des agrumes, Bayram Hammada a indiqué que la production était passée de 560.00 tonnes en 2016 à 290.000 tonnes en 2022. Il a expliqué cela par la non-application de la stratégie de sauvetage des agrumes. Il a indiqué que le ministre a exprimé, suite à une réunion au début du mois, son désir de la perfectionner et de la mettre en œuvre.    

 

 

S.G

01/12/2022 | 09:46
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Bizertin
Tête de guigne
a posté le 01-12-2022 à 11:16
Depuis qu'il est là tout allait de travers.
il est arrivé pile avec le COVID cette tète de guigne, Les avions collés au sol.il est un porte malheur pour la Tunisie.
Vous avez remarqué qu'il ne pleut plus depuis qu'il est là.
Avant les gens se plaignent des inondations et maintenant on a la barrages à 40% de remplissage et ça continue les Tunisiens vont crever de soif..
Que les oliviers produisent beaucoup moins c'est normale car il n'ya pas de pluie.
Il faut virer cette tête de me..de le plus tôt possible. Même la nature est conte lui.
Mili
C'est grave
a posté le 01-12-2022 à 10:06
Tout régresse dans ce pays :le peuple et maintenant l'huile d'olive.Alors qu'à l'époque de Ben Ali le litre coûtait 5dt et elle était exportée dans le monde entier.Décadence d'un peuple qui régresse de jour en jour.