alexametrics
B.N.CHECK

La présidence sur Twitter, le vrai du fake

Temps de lecture : 2 min
La présidence sur Twitter, le vrai du fake

 

Depuis quelques années, les réseaux sociaux sont devenus une source d’information très sollicitée par les internautes. Ils ne sont pas moins de deux milliards à avoir des comptes sur facebook par exemple et des centaines de millions à utiliser Twitter.

 

En Tunisie, les réseaux sociaux sont devenus LA source d’informations par excellence, surtout que le pays a vécu une révolution qui a démarré sur internet.

 

Toutes les institutions officielles du pays y ont donc créé des pages pour communiquer directement avec les citoyens, désormais très férus et impliqués dans les affaires publiques.

 

Ce système, bien que fondamentalement avantageux, pour l’Etat et le peuple, leur permettant de créer une certaine proximité et des interactions essentielles en ces temps de grand bouleversements, a aussi ses travers. Car sur les réseaux sociaux, démêler le vrai du faux et l’officiel du fake est devenu un vrai casse-tête et de nombreux internautes se laissent malheureusement prendre au piège de partager et d’alimenter des fausses informations.

 

C’est le cas notamment d’un tweet qu’on a vu circuler sur les réseaux. La présidence de la République annonçait la création d’une plateforme d’échange avec les citoyens. Or, vérification faite par BN Check, il apparait que ce compte twitter de la présidence est un fake.

 


Comment différencier les vrais des fake ?

 

De nombreux indices peuvent alerter sur une page ou un compte fallacieux. Le nombre d'abonnés par exemple ou la qualité du contenu, la date de création ou encore le nombre de publications mais cela peut se révéler parfois insuffisant. 

Pour être sûr de visiter le bon compte, il faut y voir le badge bleu, celui attribué à la page ou profil authentique d'une personnalité publique, société de médias ou marque. Ce badge, comme on le voit sur la photo plus bas, est la garantie d’être sur le bon compte, authentifié et vérifié. 

 


M.B.Z

Votre commentaire

Commentaires
watani horr
Urgent : mettre à jour l'information
a posté le 22-11-2020 à 11:31
Il faut que l'INS prenne les choses au sérieux pour vérifier le contenu des sites web des institutions publiques et sa mise à jour. Il faut fermer ou punir les sites web qui ne sont pas à jour. Il y va de la crédibilité des pouvoirs publics. A titre d'exemple, j'appelle le N° 1200 pour demander le n° de téléphone de x, en général, l'opératrice me donne soit un faux numéro, soit un n° téléphonique périmé soit un n° de fax, alors que cette demande est payante, est-ce de l'escroquerie ? c'est comme vous achetez et vous payez un produit périmé ou qui ne correspond pas à l'offre. Il est temps de mettre de l'ordre dans ces institutions par un suivi et des recommandations vigoureuses et sérieuses
plume
nul
a posté le 21-11-2020 à 20:08
en tunisie on est en avance pour pas mal de chose pour les site web gouvernementaux et autre sites de service public pour les payments en ligne rien ne fonctionne juste le premier jour .c'est juste pour paraître moderne a l'extérieur. en réalité on préfère l ancien system ou le détournement est plus simple q avec des payement électronique. ces administration ,les finances, letat en generale se tire un balle dans le.pieds en favorisant l ancien .
moha
Nul
a posté le 21-11-2020 à 19:10
il ne est pas normal que l état communiqué avec les réseaux sociaux
L état doit mettre à jour les sites institutionnels qui sont là vérité et la crédibilité vis à vis du citoyen
En Tunisie et même sur les consulats tunisien à l étranger très peu sont à jour
Il serait temps de s y pencher pour être crédible au lieu de s insulter sur les réseaux sociaux
Pays qui régresse tout les jours
Il ne y a que cette connerie de religion qui appauvri les gens et le pays
Facile de s en remettre toujours à dieu c est fuir la réalité

A lire aussi

Cette information a été catégoriquement démentie

26/11/2020 13:25
1

Une citoyenne autrichienne avait accusé Mahomet de pédophilie.

23/11/2020 10:33
1

Les internautes se font parfois prendre au piège

21/11/2020 17:55
3