alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 21:03
Dernières news
La polémique enfle au sein de l’Utap
12/06/2022 | 18:45
2 min
La polémique enfle au sein de l’Utap

 

L’Utap a rendu public un communiqué, ce dimanche 12 juin 2022, pour démentir les informations selon lesquelles « le président Abdelmajid Ezzar aurait forcé la porte de son bureau à l’Utap, volé les cachets administratifs de l’Union et de son « nouveau » président autoproclamé Noureddine Ben Ayed ».

 

L’Utap indique qu’il s’agit d’allégations et fausses accusations qui s’inscrivent dans le cadre d’une opération de diversion et diffamation visant les cadres de l’organisation agricole. Le communiqué assure que les cadres sont venus soutenir la direction légitime de l’organisation.

 

L’union dénonce les pratiques irresponsables et les dépassements commis par les chargés du putsch, indiquant, « le leader des putschistes avait donné l’ordre de fouiller les sacs des fonctionnaires, ainsi que leurs voitures. Ceci est contraire aux lois en vigueur et aux règles déontologiques élémentaires ». Ainsi, l’Utap annonce engager des poursuites judiciaires contre toute personne ayant traité avec Noureddine Ben Ayed.

 

Après avoir été écarté par des membres de l’organisation et remplacé par Noureddine Ben Ayed, sous l’impulsion du président de la République, Abdelmajid Ezzar est revenu, le vendredi 10 juin 2022 dans son bureau déclarant : « Nous sommes dans notre bureau, nous travaillons et nous avons repris notre légitimité ».

Durant cette action de reconquête, le nouveau président autoproclamé Noureddine Ben Ayed était également présent dans le bureau objet du litige.

Dans un post Facebook, l’ancien membre du parti islamiste Ennahdha et actuellement dirigeant au sein du Front de salut, Samir Dilou, a révélé que la police a encerclé les lieux.

Entretemps Abdelmajid Ezzar, a posté une photo de lui assis dans son bureau téléphone à la main.

Toute la scène qui a commencé en début d’après-midi a été accompagnée de messages adressés au président de la République qui a été qualifié de putschiste par les camarades de M. Ezzar ayant filmé l’intrusion. « Nous résisterons et nous mourrons » ont-ils scandé.

Le feuilleton de l’Utap se poursuit donc, alors même que le « nouveau » président a été adoubé par Saïed et participe actuellement au dialogue national sous la casquette de l’organisation.

S.H

12/06/2022 | 18:45
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Sherlock Homss
Pour une agriculture du XXIème siècle...
a posté le 12-06-2022 à 22:15
A mon avis, tout comme la chambre à été "gelée", il faut, dès demain, "geler" ou dissoudre carrément l'Utap, fermer ses locaux et transférer les activités sous tutelle du Ministère de l'agriculture.
Après on statuera sur les nouvelles prérogatives de cette union et remplacer cette relique de l'âge de la pierre par un organisme moderne, scientifique et soucieux des réels intérêts des agriculteurs, pas de ceux affiliés à Ennahda.
Soussi
Utap
a posté le 12-06-2022 à 20:45
A l UTAP
LA Tunisie ex grenier de Rome ne peut venir au besoin de sa population en matiere cereale
Au travail et arretez vos querelles
Maintenant les Tunisiens savent tout ce qui ce passe dans coulisses
gogo
travailler
a posté le à 23:21
comment!! vous -avez dit travail
ce mot est inconnu pour ce peuple de gueux qui ne sait plus ce que travailler veut dire...d'ailleurs on ne te demande jamais tu travailles où ;mais quel café tu fréquentes
..
Citoyen_H
EN EFFET
a posté le à 10:18
Depuis 2011, au chlékistan, le terme "Travailler" est devenue une UTOPIE.
Les bouseux et les gueux Tunisiens, génétiquement prédisposés à la fainéantise, il faut l'avouer, s'étaient parfaitement identifiés à la nonchalance des chléyék bagla-liha, des parasites dans toute leur splendeur !!!!!!