alexametrics
lundi 18 octobre 2021
Heure de Tunis : 06:57
Dernières news
Khalil Ghariani : Le rôle politique de l’UTICA vient en deuxième lieu !
24/09/2021 | 15:07
3 min
Khalil Ghariani : Le rôle politique de l’UTICA vient en deuxième lieu !

 

Le membre du bureau exécutif de l’Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (UTICA), Khalil Ghariani, a rappelé que l’organisation patronale s’était investie dans les efforts nationaux. « Nous avons répondu à l’appel lancé par le président de la République du 25 juillet 2021 », a-t-il ajouté.

Lors de son passage du 24 septembre 2021 sur les ondes de Mosaïque FM au micro de Elyes Gharbi dans Midi Show, Khalil Ghariani a expliqué que l’absence d’apparition médiatique ne signifie pas que l’UTICA n’est plus attachée à son rôle syndical et à la préservation des structures économiques. « Le rôle politique de l’UTICA vient en deuxième lieu… L’absence de communiqué officiel ne traduit pas forcément l'absence de volonté et d'actes... Nous ne sommes pas absents et nous suivons la situation de près  », a-t-il déclaré.

Pour ce qui est de l’interdiction de voyage, Khalil Ghariani a rappelé que cette décision était appliquée à un ensemble d’individus et que les médias avaient mis les hommes d’affaires sous les projecteurs. « J’avais précisé que nous comprenons la raison derrière l’application de telles mesures… Le président de la République avait, par la suite, demandé au ministère de l’Intérieur d'appliquer cette mesure dans des cas précis », a-t-il poursuivi.

Au sujet de la lutte contre la spéculation, Khalil Ghariani a affirmé son soutien à cette cause. Il a appelé à se pencher sur les dossiers relatifs à la chose.

Quant aux mesures annoncées le 22 septembre 2021 par le président de la République, Khalil Ghariani a précisé que l’UTICA souhaite la mise en place d’un mode de développement et d'une stratégie économique à travers le dialogue. « La stratégie doit être évaluée et suivie de façon continue… Malheureusement, ceci n’a pas eu lieu avec les gouvernements précédents… Nous nous sommes contentés de reproduire des lois de finances à caractère comptable ! », a-t-il déploré.

 

 

Khalil Ghariani a considéré que le prochain gouvernement doit se composer de compétences maîtrisant leurs départements. Le chef du gouvernement, de son côté, doit gérer le pays en se basant sur la bonne gouvernance et l’identification des véritables causes socio-économiques derrière la crise que subit la Tunisie.

« L’initiative libre et le droit de propriété et de travail doivent être renforcés. Tout le monde a le droit de travailler et de gagner son pain quotidien. Ceux qui interdisent cela doivent en subir les conséquences… Le gouvernement doit apporter les éclaircissements nécessaires concernant son rôle social », a-t-il déclaré en s’adressant au prochain chef du gouvernement.

« La jeunesse tunisienne mérite le prix Nobel. Aucune goutte de sang n'a été versée le 25 juillet. Nous devons répondre à leurs attentes… Le progrès social ne peut être accompli qu’à travers la bonne gouvernance et la transparence », a-t-il conclu.

 

Pour rappel, l'UTICA avait appelé, le 26 juillet 2021, à la mise en place d’un gouvernement de compétences nationales et se dit prête à prendre part à tous les efforts visant à dépasser cette période délicate que vit le pays.

 

 

S.G

24/09/2021 | 15:07
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Chahid Khalil
Une UTICA Patriote
a posté le 24-09-2021 à 16:55
Des déclarations responsables et patriotes dans le contexte actuel que connaît le pays. Par le message de Monsieur Ghariani l'UTICA se range du côté du peuple et du Président car bien placée pour une lecture politique objective et responsable.
observator
Ce monsieur de l'UTICA
a posté le 24-09-2021 à 15:42
semble être content de la situation.
On dirait qu il fait parti de l'Etat profond qui est derrière tout ce qui se passe aujourd'hui.
La lutte contre la corruption attendue par la majorité de tous les tunisiens n'a été qu'un slogan et n'a pas eu lieu. C'était de la poudre aux yeux pour endormir les tunisiens et les spolier de tout ce qu'ils ont acquis depuis 2011.
Car la luttre contre la corruption est d'abord une lutte contre la corruption économique et financière, la corruption politique est plutôt une résultante de la première et biensure doit être combattue à son tour.
Les gros poissons de la corruption, ceux qui bloquent toute réforme dans l'intérêt de l'ensemble des tunisiens, se situent avant tout dans la sphère économico-financiere .
Aujourd'hui, on le voit la lutte contre la corruption n' à été un leurre et cache en faite une action pour s'accaparer le pouvoir et installer une dictature corrompue par le système corrompu ou l'Etat profond .
Quand on sait que l'UTICA est née et a prospéré pendant la dictature Bourguiba-Ben Ali on comprend mieux aujourd'hui la présente déclaration de Mr Ghiriani.
Puisque la grande corruption dans notre pays est d'ordre economique et financier donc une lutte ontre celle-ci va toucher directement une organisation comme l'UTICA.
Les corrompus sont partout et il y a aussi , au sein de l'UTICA , beaucoup de bons hommes d'affaires qui travaillent qui risquent qui payent leurs impôts mais il y aussi des samsaras corrompus qui mettent des bâtons dans les roues de ceux qui veulent travailler et réussir selon les règles.


Warrior
France .... the root to your troubles ........................
a posté le 24-09-2021 à 15:17
le pays a besoin de gens compétents, expérimentés ... pas de collectionneurs de diplomes français inutiles, de polytechniciens porteurs de l'uniforme de l'armée française à faire des maths abstraits, des technocrates pour meubler les bureaux .
cette situation perdure depuis 56.

Forget about France, their language and system.
WAKE UP !!