alexametrics
Dernières news

Khaled Krichi : une nouvelle Troïka est en préparation

Temps de lecture : 2 min
Khaled Krichi : une nouvelle Troïka est en préparation

 

Le dirigeant au sein du mouvement Echaâb et son élu à l’Assemblée des représentants du peuple, Khaled Krichi, est revenu ce jeudi 14 novembre 2019 sur la séance plénière de la veille, notamment le rapprochement entre Qalb Tounes et Ennahdha.

 

Invité de Hamza Belloumi dans son émission La Matinale sur Shems Fm, M. Krichi a expliqué que ce qui s’est passé été attendu de la part du mouvement islamiste. Par contre, la surprise est venue d’Al Karama : après tout ce qu’ils ont dit sur la lutte contre la corruption et les corrompus ainsi que leur guerre contre l’UGTT et les journalistes, les leaders se rencontrent avec ceux de Qalb Tounes, passent un accord, avec le 3ème épisode prévu aujourd’hui et l’élection de Yosri Dalli en tant que deuxième vice-président du parlement. L’argument était déjà prêt : «Attayar et le mouvement Echaâb nous ont poussés à cette alliance», a-t-il expliqué.

Pour lui, le soutien de Qalb Tounes et d’Al Karama n’était pas sans contrepartie et sans concessions et s’est interrogé pourquoi Ennahdha n’a pas fait des concessions à Attayar et au Mouvement Echaâb. Les premières concessions pour Qalb Tounes ont commencé avec le vote pour Samira Chaouachi, a souligné l’élu.

«Ennahdha a été clair, la composition du gouvernement se fera à la lumière des votes au parlement», a-t-il spécifié. Et de préciser : «Sur un point structurel en relation avec l’organisation des commissions, ça va être une copie et une application de ce qui s’est passé la veille, c’est une nouvelle Troïka (Ennahdha, Qalb Tounes et Al Karama) dont les traits commencent à se distinguer».

 

«Nous n'avons rien demandé ni ministères, ni part de gâteau, ni postes, nous avons juste demandé de se mettre d’accord sur un chef de gouvernement qu’Ennahdha choisira et son programme, afin de lui offrir une ceinture politique élargie et le soutien dont il a besoin, pour la stabilité du gouvernement, sauf que Ennahdha a imposé un vote pour Rached Ghannouchi et de discuter après à la lumière du vote», a expliqué Khaled Krichi.

Interrogé sur la position du Mouvement Echaâb, le député a martelé : «S’il y a un consensus sur un chef du gouvernement, indépendant et compétent, on sera avec Ennahdha, (…) sinon on sera dans l’opposition». Ceci dit, il y a une crise de confiance, a-t-il noté.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

Hamma
| 14-11-2019 14:06
Une troïka"Islamisres,Corrompus et terroristes" voilà le résultat du vote à l'ARP pour former un gouvernement de miserables qui va diriger le pays.

DIEHK : Et les prétentieux qui se sont faits avoir!!
| 14-11-2019 11:37
Il ne faut jamais être très très très prétentieux dans la vie et surtout dans Bagla Liha!!!

A lire aussi

Myriam Belkadhi est intervenue immédiatement en direct et a présenté des excuses aux

10/12/2019 22:09
0

Le dirigeant Ennahdha et gendre de Rached Ghannouchi, Rafik Abdessalem a été l’invité de Myriam

10/12/2019 21:33
1

Le parti Qalb Tounes a rendu public un communiqué, ce mardi 10 décembre 2019, pour démentir

10/12/2019 20:23
0

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a approuvé, lors de la séance plénière tenue ce mardi

10/12/2019 20:11
2

Newsletter