alexametrics
samedi 29 janvier 2022
Heure de Tunis : 07:30
Chroniques
Kaïs Saïed, une lettre déchiquetée et un trou…
Par Synda Tajine
24/11/2021 | 08:00
4 min
Kaïs Saïed, une lettre déchiquetée et un trou…

 

Heureusement que le ridicule ne tue pas. Autrement, nous serions tous morts.

 

Dans l’affaire du tunnel terroriste de La Marsa, les présumés terroristes soupçonnés d’appartenance à une organisation terroriste ont été libérés mardi. On les avait d’abord accusés d’avoir préparé un plan d’assassinat en creusant un tunnel menant vers la résidence de l’ambassadeur de France il y a de cela un mois.

Le chef de l’Etat s’était déplacé lui-même en pleine nuit, accompagné de sa cheffe du gouvernement et de son ministre de l’Intérieur. L’habituel discours alarmiste - faussement rassurant – était servi. « Toutes les tentatives de toucher aux institutions de l’Etat ou à nos relations avec les pays frères et amis seront vaines et nous ne laisserons pas ceux qui ourdissent des complots et servent les agendas obscurs de ceux qui tirent les ficelles en coulisses, parvenir à leurs fins » avait dit Kaïs Saïed confirmant l’existence de « preuves concordantes attestant de l’existence d’un projet criminel ».

La presse française ironise et parle « d’un trou » et l’ambassadeur français préfère ne pas commenter. C’est dire toute l’importance donnée à cette « menace » du côté français. Depuis, plus rien.

 

Ceci nous rappelle une autre histoire. Née dans l’ombre avant de finir enterrée dans un trou. Celle de la lettre empoisonnée qui aurait été envoyée à la présidence de la République l’année dernière.

Janvier 2020, un sombre courrier sans nom parvient à la présidence de la République, il est ouvert par la cheffe de cabinet, Nadia Akecha. Elle ne trouve aucune lettre à l’intérieur mais son état de santé se dégrade à l’ouverture du courrier suspect. « Elle s’est évanouie et elle a pratiquement perdu la vue, en plus d'une forte migraine », indiquait la présidence dans un communiqué qui ajoute que le courrier est ensuite placé dans une déchiqueteuse (!) avant d’être envoyé au ministère de l’Intérieur.

On apprendra par la suite que le rapport de la police scientifique qui a été fait sur cette lettre ne fait état d’aucune présence de matière suspecte toxique, stupéfiante, dangereuse ou explosive…. Cette histoire abracadabrantesque connaitra le même sort que sa sœur de La Marsa. Elle finira, elle aussi, dans une déchiqueteuse et sera oubliée aussi vite qu’elle n’aura éclaté.

Ce n’est certes pas la première fois que le chef de l’Etat crie au loup (!) et privilégie la paranoïa à la raison. Il avait déclaré à plusieurs reprises être visé par un plan d’assassinat. « Certains voudraient m’éliminer allant même jusqu'à envisager de m’assassiner » [juin 2021] ; « Je suis au courant de ce qu’ils manigancent. Je leur dis que je n’ai peur que de Dieu malgré leurs tentatives misérables. Ils pensent aux meurtres et aux assassinats » [août 2021]. Il avait aussi évoqué des complots « contre la sûreté de l’Etat à l’intérieur comme à l’extérieur » ainsi qu’une volonté de « faire vaciller ses institutions ».

 

Depuis qu’il est en poste, Kaïs Saïed n’a eu de cesse d’évoquer des complots ourdis dans l’ombre alimentant une psychose générale déjà bien exacerbée. Comment ne pas devenir parano lorsqu’on est catapulté au pouvoir dans un contexte aussi versatile ? Lorsqu’on a été, toute sa vie, épargné par la dureté des projecteurs et de la scène publique ?

 

Comme pour se donner une certaine contenance, il n’hésite pas d’ailleurs à piocher dans les forces occultes lorsque la situation semble échapper à son contrôle. La crise sanitaire qui dure depuis bientôt deux mois dans la ville de Sfax serait, elle aussi, un sombre complot. Un complot serait certes plus palpitant…et moins facile à résoudre qu’un simple petit problème lié à la corruption galopante et à une absence totale de planification et de stratégie.

 

On ne connaitra peut-être jamais le fin mot de ces plans d’assassinat. Ils connaitront peut-être le même sort que toutes les menaces de « tout dévoiler », qu’on entend depuis plusieurs mois dans la majorité des discours présidentiels. Il est fort à parier qu’ils seront, eux aussi, vite oubliés au milieu d’un discours qui devient de plus en plus paranoïaque à mesure que l’exercice du pouvoir s’avère abrupt. Noyés dans le flou de la parole présidentielle, qui nous renseigne peu – ou pas – sur ses plans et ses priorités…

Par Synda Tajine
24/11/2021 | 08:00
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Mon.
Comment
a posté le 25-11-2021 à 21:47
K.Saîd a certainement lu beaucoup de littérature sur les 4 Califes bien éclairés que Hela Ouerdi qualifie de Califes maudits, et il est influencé probablement par leurs assassinats à part Abou Bakr, en effet le violent mais très pieux Calife Omar etait hanté par la mort et disait toujours qu'il allait être assassiné, ce qui est arrivé après 10 années de règne absolu. Espérons que notre Président, qui nous a quand-même débarrassé de la pieuvre Ennahda ne subisse pas le même sort.
BIEN
@Dr Hachem: Bonjour!
a posté le 25-11-2021 à 14:00
Trahison collective de l'Etat par les médecins ?

Peut-on dire que nos psychiatres en Tunisie sont passifs et meme coupables en acceptant - volontairement et en connaissance de cause - la RUINE du pays. Une expertise médicale psychiatrique épargnera à notre Président et au pays malheur et dégâts, n'est-ce pas cher Dr Hachem ?
Mansour Lahyani
C'est franchement très bien résumé...
a posté le 25-11-2021 à 11:40
Très bien résumé.. mais je ne vois aucune issue acceptable à cette situation !! Zaqafouna ne semble guère disposé à nous indiqué la moindre voie vers le salut...
Mamyblues
Histoires drôles. Et drôle d'histoire
a posté le 25-11-2021 à 09:44
Le fin mot de ces deux événements sont les suivants :
La lettre était celle d'où amoureux frigorifié qui déclarait sa flemme (j'ai dit flemme) à la belle Nadia !
Elle en fut horrifiée !
Quand au trou qui deviendrait tunnel si la sagesse divine n'en eut décidé autrement, il s'agissait d'un moyen d'accéder au jardin pour demander asile politique au cas où le vent tournerait à l'usage de tous les vaillants et courageux qui ont pourri le pays en l'espace de 10 ans. Il se trouve que le bateleur sur son estrade menace, lance des imprecations mais laisse les fripons ( j'aurai pu dire canaille) vivre en paix
Tunnel inutile, suffit d'aller sonner.
Hassine
Vision stratégie capacité
a posté le 24-11-2021 à 15:33
Tout manque à nôtre président si non il allouera toute son énergie gaspiller dans ces fantasmes au travail et à la restriction du pays.
Deux puis 2ans jamais ont entendus notre raiis parler du travail "raison d'être" et encourager son peuple, et sue c'est la clef de notre bonheur et celui de nos enfant sans lui c'est la ruine. Aucun discours positif non de dieu
Mes respects Mr Nizar
nazou de la chameliere
Des ordures
a posté le 24-11-2021 à 12:59
Qui soi-disant défendent les pauvres .
N'hésiteront pas à envoyer des innocents à la prison à vie !!
Ces innocents là, ont non seulement le malheur d'être pauvres, mais malheureusement pour eux ils sont croyants !!!
Qui pourrait comprendre le traumatisme qu'ils viennent de subir ?
Ont-ils une voix ?
Alors non seulement ils sont victimes de la misère, mais ils ont failli être victimes d'une monstruosité, appelée erreur judiciaire !!
Dieu merci, ce juge a une conscience !!!

Mais le facho pourrait parfaitement affirmer que ce juge est corrompu !!!
Le facho et ses fascistes ont besoin de sacrifices !!!
Quitte à sacrifier des innocents !!!
Hello Tunisia
trou ou tunnel ?
a posté le 24-11-2021 à 11:47
Pas moyen d'envoyer des caméras de journalistes pour filmer ....?
zozo Zohra
Hello
a posté le à 13:08
Les journalistes des 4 vérités etaient allés. Et eux ils ont ce trou et une tunnel.
zozo Zohra
Rabi maa eljami3
a posté le 24-11-2021 à 10:24
Ya "Lila" Supposons que c'est une psychose

Qui est responsable ? Des traîtres à tous les coins et recoins, Madame, à tout moment, ils sont capables de passer à l'acte.

Il n'y a pas pire que la guéguerre politique.

Madame, on est sous le choque, sous chaque pierre un scorpion dans ce pays.

Toutes ces affaires qui sont sorties en si peu temps, corruption (trafics de tous genres), trafics des terrains dominicaux, cuivres, passeports, nationalité,.. Des ministres, des députés, des hommes d'affaires, des consuls, et j'en passe et des meilleurs, sont impliqués, ....

Est-ce des mensonges ? Est-ce monté de toutes pièces ?
On aimerait bien savoir. Là c'est beaucoup plus grave et plus intéressant que le trou.

Hram alikom un homme qui risque sa vie à tout moment.

Merci beaucoup BN



Dr Hachem
Cherchez la bonne cause
a posté le 24-11-2021 à 09:59
Mme Tajine, votre analyse est pertinente mais il y manque une donnée essentielle. Le fil qui relie tous les discours de son excellence. Son comportent sa mimique, ses références, son écholalie ne sont pas le fait du hasard. Le tableau est évident pour les gens du métier. Il est même typique. Il n'y a aucune honte à cela mais la bonne question vous n'osez peut être pas la poser est, une fois le diagnostic confirmé peut-on continuer à lui confier tous les pouvoirs et sans contre pouvoir en plus?
Déjà en démocratie il n'est pas normal de ne pas avoir de contre pouvoir mais en plus dans ces circonstances, cela devient DANGEREUX.
zozo Zohra
Un peu d'honnêteté
a posté le 24-11-2021 à 08:48
L'émission les 4 vérités de Hamza Baloumi, c'est la vérité. Ce n'est un trou
C'est vraiment un tunnel.

Merci beaucoup BN
TunPat
Oui oui
a posté le à 13:37
Oui oui , c:est un tunnel qui va jusqu'aux Pyrénées .
adel
Mais Monsieur
a posté le à 13:31
Un tunnel est un trou non? Sinon il ne serait pas un tunnel.
Hassine
Oui tunnel mais à la verticale
a posté le à 15:37
Un puit étant l'eau qui ce fait rare de nos jours
C'est un tunnel à la verticale