alexametrics
Dernières news

Kaïs Saïed rappelle : La Tunisie n’a qu’une seule diplomatie !

Temps de lecture : 2 min
Kaïs Saïed rappelle : La Tunisie n’a qu’une seule diplomatie !

 Le président de la République, Kaïs Saïed, a présidé ce mardi 22 septembre 2020, la clôture de la 38ème session du colloque annuel des chefs de missions diplomatiques, permanentes et consulaires.

Il a profité de son auditoire pour rappeler que la Tunisie n’a qu’un seul président et qu'une seule diplomatie, évoquant de nombreux dépassements et abus observés ces dernières années et soulignant qu’un diplomate doit être au service de l'État et non au service d’une partie dans une coalition ou une alliance.

« Malheureusement, ces derniers mois, et sans vouloir entrer dans les détails, le travail au niveau extérieur n'obéissait pas aux orientations réelles de l'Etat, mais on a tenté d'avorter plusieurs initiatives. La diplomatie a été divisée pour obéir aux équilibres qui prévalent au niveau intérieur ». Il a ajouté, par ailleurs : « Celui qui cherche une légitimité à l'étranger, n'a aucune légitimité dans son pays. Il est comme celui qui vole dans le domicile de son père ». 

 

Dans un discours prononcé à cette occasion, le chef de l'Etat a rappelé l'histoire de la diplomatie tunisienne depuis l'indépendance, appelant à tirer profit des institutions créées et de les développer.

Le président a également félicité les diplomates concernés par le mouvement diplomatique et consulaire, indiquant qu'ils sont tenus d’élever le travail diplomatique au statut de croyance pour servir, protéger et défendre la nation. Il a souligné leur rôle dans la mise en place d'une diplomatie active et efficace qui garantirait le soutien des efforts nationaux pour réaliser les intérêts suprêmes de la Tunisie, en plus de servir des causes justes, parmi lesquelles, et au premier plan, la cause palestinienne.

 

Kaïs Saïed a appelé à éloigner la Tunisie de la politique des axes et de l’alignement, tout en veillant à ce que le pays adhère pleinement à sa souveraineté, et a souligné l’importance de la stabilité dans le pays pour se faire entendre à l’étranger, et la nécessité de fonder la politique en général et la politique étrangère sur la souveraineté populaire et les exigences de la majorité.

Kaïs Saïed a aussi parlé de la présidence tunisienne de la Ligue arabe, déplorant l'échec de l'organisation du sommet arabe. Il a également indiqué que la Tunisie est prête à organiser le sommet de la francophonie l'année prochaine, et d’ajouter : « nous traitons avec les langues sans complexes et sans compromettre notre indépendance ».

Le président de la République a décoré, à la fin de la cérémonie, un certain nombre de diplomates.

 

M.B.Z


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

Bob
| 23-09-2020 13:57
Utopie et texte creux sont les caractéristiques de ce discours. Blablabla, il s'écoute parler mais ni la forme ni le fond ne séduisent. Et c'est long, long, long alors que même un seul mot c'est trop pour le résumer. Quant à vouloir libérer la Palestine (et aussi toute la planète), il me fait penser à cette blague: Une souris et un éléphant courent dans la savane... La souris se retourne et dit: "T'as vu la poussière qu'on a fait!" Je ne sais pas s'il faut en rire ou pleurer.

Abir
| 23-09-2020 13:08
J'ai mis devant moi un tableau de vos projets, j'ai vu devant moi,quatre"projets" la "libération" de la Palestine un jour,un seul président dans ce pays après la permission de criminel keriji, il ya des traitres et des manipulateurs sous la table,je m'en occuperais quand les poules auront des dents et le dernier projet, il ya une seule diplomatie dans ce pays mais à qui veut mettre la mains à la pâte!Moralité vos projets sont des rêves envers la Palestine, des dénigrements contre les traitres dans gouvernement et des rappels aux ignorants ! Rien du concret ou application! mes respects total@monsieur le président

DIPLOMATIE FOR TODAY'S
| 23-09-2020 12:03
le discours un MSG POUR RACHED GHANNOUCHI mais !!!
Le President Kais Said doit inviter tous les amabassadeurs 'etrangere a Tunis a Karthage et LIVE
l'Allemagne la GB ,et l'USA .Israel -qatar -Turquie ils appuient massivement Rached Ghannouchi meme leurs Medias quand -ils parlent au sujets tunisiens Toujours le background les fotos de Rached Ghannouchi en cravatte
LES AMBASSADES TN - TRANSIT POUR LES BLANCHISSEURS DE CHARIA & DOLLAR ,

observator
| 23-09-2020 10:59
Jamais la mienne.

Supertramp
| 23-09-2020 10:02
Je suppose que c'est le correcteur automatique qui ne sait plus ce que c'est qu'une "coalition"


B.N : Merci d'avoir attiré notre attention

MFH
| 23-09-2020 09:51
Il oublie, malheureusement, que l'international est son domaine exclusif. Si c'est Ghanouchi qui est visé par ce qu'il désigne comme une quête d'une légitimité à l'étranger, il n'a qu'à le lui dire sans ambages et publiquement et le sommer de ne plus fourrer son nez dans les affaires qui ne le concernent pas. '?tre clair et réaliste est tout ce que demande le peuple, comme il le dit très souvent.

Abel Chater
| 23-09-2020 09:14
Abel Chater| 23-09-2020 08:14
Sauf chez nous avec cette misérable avidité de pouvoir, héritée des colonisateurs et des deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali réunis.
Le président de la République Kaïs Saïed, oublie qu'il est un nouveau-né dans la politique internationale. Il oublie aussi que la politique internationale, se repose au moins à 90% sur les relations personnelles. Ce n'est pas pour rien que le nouveau premier ministre Hichem Mechichi, se trouve dans l'obligation de faire appel à des Azlèms du défunt dictateur déchu Ben Ali, comme Tawfik Baccar et Mongi Safran. Il ne veut essentiellement que profiter de leurs connaissances personnelles. Lui, le natif de 1974.
Donc, que chaque politicien tunisien ayant rempli son carnet d'adresses, par l'âge et par l'usure des temps, utilise ses relations personnelles pour le bien de la Tunisie, qu'est-ce que cela pourrait-il diminuer de la valeur du président Kaïs Saïed?
Est-ce qu'il y a un autre politicien tunisien, qui prétend ou qui pourrait être un autre président de la République tunisienne, en dehors de lui ou est-ce que, c'est la folie des grandeurs et du complexe d'infériorité du défunt dictateur déchu Bourguiba, qui l'emportent sur le simple Universitaire Kaïs Saïed!!!
Bourguiba a interdit de prononcer le titre de "président" (Raïs), à quiconque autre que lui. Il ordonna qu'on ajoute la fonction aux autres "petits présidents", comme "Raïs al-mahkama" ou "Raïs al-baladiya", etc.
Serions-nous déjà là avec Kaïs Saïed !!!

bml
| 23-09-2020 08:59
"Ce qui est tragiquec'est l'impossibilité d'être quelqu'un d'autre " La folie de Kais SAIED refléte cet effortvain d'incarnerun personnage virtue et rêveur lqui n'a rien à voir avec la réalité . Cet homme qui prétend être généreux mais au fond c'est un naif incompatible avec la réalité . Il est dangereux par cette attitude risible de pseudo justicier et vertueux doublée d'un aigris irritable . Le meilleur exemple, pourquoi il ne parle plus de palestine et de libération de Jerusalem !

Forza
| 23-09-2020 07:19
un discours 'moutachanij'

A lire aussi

Yassine Ayari indique que « c’est une insolence d’accepter la tenue de ce sommet dans un pays arabe

24/10/2020 20:07
21

L’approvisionnement des laboratoires privés en tests rapide permettrait de réduire la pression sur

24/10/2020 18:16
1

La centrale syndicale a ajouté qu’une réunion de la commission administrative aura lieu le 30

24/10/2020 15:07
2

Habib Ghedira indique que la commission présentera de nouvelles mesures au gouvernement afin de

24/10/2020 14:47
24