alexametrics
jeudi 19 mai 2022
Heure de Tunis : 06:52
BN TV
Kaïs Saïed ne comprend rien aux chiffres… Ni aux lettres…
21/01/2022 | 14:44
6 min
Kaïs Saïed ne comprend rien aux chiffres… Ni aux lettres…

 

Le président Kaïs Saïed a trois sortes de publics : les opposants qui ne ratent aucune de ses sorties médiatiques ; ses fans qui se sont arrêtés à celle du 25 juillet ; et les observateurs sceptiques qui ne savent pas quoi penser de ce président atypique.

Pour les premiers, Kaïs Saïed offre de la matière à chacune de ses sorties avec ses propos contradictoires, déconnectés de la réalité ou reniant des évidences. Pour les seconds, Kaïs Saïed est celui qui a balayé les islamistes du paysage politique et, rien que pour cela, il mérite toute la gratitude du monde, il faut juste lui donner du temps pour bien faire. Pour les derniers, ils ne savent plus quoi penser. Quand ils se rappellent de l’époque des islamistes, ils se disent que ça ne peut pas être pire avec Kaïs Saïed. Mais quand ils l’écoutent, ils deviennent convaincus qu’il ne peut pas être la solution pour sauver le pays du marasme dans lequel il est.

Jeudi 20 janvier, le président de la République a eu trois réunions avec, respectivement Najla Bouden, cheffe du gouvernement, Taoufik Charfeddine, ministre de l’Intérieur et Mohamed Rekik, ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières.

Chacun a son interprétation, mais il y a des faits têtus que ne saurait occulter un observateur objectif.

 

Kaïs Saïed a évoqué, encore une fois, l’indépendance de la justice et il dit respecter cette indépendance s’interdisant toute ingérence dans le travail judiciaire.

Cela est beau, sauf que durant la même journée, il s’est contredit lui-même à de multiples reprises. Il a ainsi évoqué le cas de ce « voleur » milliardaire libéré par la justice. Le président de la République ne se rend même pas compte qu’il remet en question la décision d’un magistrat qui a libéré une personne, innocente d’après les éléments qui lui ont été soumis ou l’investigation qu’il a menée. Le président dépasse carrément le principe de droit de la présomption d’innocence, en qualifiant un citoyen de criminel, alors qu’il a été innocenté par la justice ! Plus tard, au cours de la même journée, il répète la même chose devant le ministre de l’Intérieur en évoquant le cas de « terroristes » arrêtés par la police et libérés par un juge d’instruction. Le président de la République balaie d’un revers les décisions du juge et prend pour de l’argent comptant les rapports de son ministre de l’Intérieur !

 

Durant cette journée du jeudi 20 janvier, le président de la République évoque son projet de décret relatif à l’amnistie de citoyens ayant dérobé des fortunes appartenant à l’Etat. Son idée, maintes fois répétée, est de dresser une liste de personnes appelées à réaliser des projets d’infrastructure ou des bâtiments publics (hôpitaux, écoles…) dans les régions défavorisées. Celui qui a volé le plus investira dans la région la plus défavorisée et vice versa, répète le président en précisant que ces personnes n’obtiendront leur amnistie définitive qu’au bout de dix ans, le temps de garantie des projets.

En apparence, cela est beau. Mais concrètement, l’idée est des plus farfelues. Qui va dresser la liste des personnes impliquées et sur quelle base ? Il s’agit là d’un processus extrajudiciaire, puisque les principes de droit, de par le monde, imposent que ce soit une cour de justice qui décide si une personne est voleuse ou corrompue ou pas.

A ce propos, le vice-président de l’assemblée ose même une blague en attirant l’attention sur un point qui a échappé au président : « Quelle est la personne folle qui va publiquement associer son nom souillé à un projet d’infrastructure ? Tel pont a été construit par tel corrompu et telle école a été construite par tel voleur ! ».

 

Et la question principale à laquelle le président ne répond pas est : « combien ce décret d’amnistie va rapporter à l’Etat ? ».

Quand il s’agit de chiffres, le président est tout le temps dans la confusion entre millions et milliards. Il ne donne jamais de chiffres exacts. La nouveauté dans ses sorties médiatiques du jeudi 20 janvier est qu’il a avoué lui-même ne pas être fort en chiffres.

Mais puisqu’il n’est pas fort en chiffres, pourquoi alors évoquer publiquement des sujets qu’il ne maitrise pas ? 

Comme pour prouver ses propos, il évoque, par deux fois, son décret publié cette semaine à propos de la prime auto-octroyée par les membres du conseil supérieur de la magistrature. Par deux fois, il donne un montant erroné. Un détail qu’on aurait pu dépasser si le président n’a pas continué dans son déni des lois qui régissent ce pays en cherchant à réinventer le fil à couper le beurre. Il s’interroge comment on peut s’accorder soi-même des primes, alors que ceci est prévu par la loi et que le conseil en question bénéficie de son autonomie financière, d’après la constitution. Le président trompe son public en disant que les magistrats en question reçoivent déjà des salaires, mais omet de signaler que les primes sont en contrepartie de leur travail supplémentaire au sein du conseil de la magistrature.

 

Durant cette journée du jeudi 20 janvier, le président évoque enfin les projets de Jemna d’économie collaborative ou encore la question des terres domaniales qu’il veut octroyer aux jeunes. Il se perd en conjectures autour d’un sujet qu’il ne maitrise pas du tout.

En reniant des principes de droit, en évoquant des chiffres fantaisistes, en parlant de dossiers dont il ignore les portées et les limites, Kaïs Saïed démontre clairement qu’il ne maitrise ni les chiffres, ni les lettres.

Jour après jour, réunion après réunion, Kaïs Saïed élargit le cercle de ses opposants et pousse les sceptiques à les rejoindre devant des faits têtus et une réalité indéniable.

Quant à ses fans, dont le seul prisme de lecture politique consiste à éliminer les islamistes du paysage, ils finiront tôt ou tard par être face à la citation d’Abraham Lincoln : « Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps ; vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps ; mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps. »

 

Raouf Ben Hédi


 

21/01/2022 | 14:44
6 min
Suivez-nous
Commentaires
'?lu de la république française
je n'ai pas de temps à perdre pour les traîtres qui ont plusieurs pseudos les graphologues ont fait des études ce n'est pas pour rien
a posté le 22-01-2022 à 12:15
Je ne réponds jamais aux traîtres, je n'ai pas de temps à perdre avec les personnes qui ont plusieurs pseudos , les graphologues ont fait des études pour trouver les traîtres , une amie m'avait dit, tu as remarqué leurs ignorances, un musulman ne peut pas être un membre de la république française, par contre un juif a le droit la preuve ils te traitent de juif, elle m'avait dit aussi, ils attaquent toujours les personnes qui les gênent comme ils sont incapables d'aboutir à leur souhait, ils connaissent que les insultes et la destruction prend l'exemple en Afghanistan, ils ont détruit tous les monuments historiques
Faysal
Erreur fatale!
a posté le 22-01-2022 à 11:19
L erreur fatale de Kaeis Saeid et de n avoir pas recrute le tres savant auteur de l article comme conseiller en chef!
'?lu de la république française
Mr le président, il faut désinfecter le pays des traîtres , des islamistes et des sectes
a posté le 22-01-2022 à 10:21
Mr le président de la république Tunisienne, je vous en prie, il faut désinfecter le pays des sectes , des microbes , en 2011 ENNAHDHA a mis des mercenaires partout même à la colonne vertébrale de la Tunisie ( la justice, mais si la colonne vertébrale est cancérigène, elle ne pourra jamais se mettre sur pieds ) pendant mon séjour au mois de décembre j'ai constaté par moi même des choses catastrophiques, quand des personnes portent l'uniforme de la république. ghannouchi est rentré en Tunisie pour se venger de nous et du peuple tunisien , ils ont raison la preuve ils ont ruiné l'économie tunisienne, il y a même des personnes, qui m'ont dit que le tourisme est parti avec ben Ali , ils m'ont dit du temps de ben Ali la sécurité était parfaite, quand on est fatigué, on peut s'arrêter et dormir au bord de la route, aujourd'hui les agressions sont en plein jour, Mr le président le tourisme pour la Tunisie et les tunisiens c'est très important économiquement ça permet la création d'emploi, pour les artisans et les commerçants qui vendent des souvenirs
Warrior
@ boukippah ............................
a posté le à 11:29
selon ton sioniste Zammmourr, "islamiste et musulman c'est kif kif" , dixit.
il faut donc "désinfecter le pays" 11 milions musulmans ...
good luck !!
kbwebkb
Loi électorale
a posté le 22-01-2022 à 04:55
La loi électorale doit imposer un bilan psychiatrique a tout candidat!
Ghanmi
Population corrompu
a posté le 22-01-2022 à 01:12
remet en question la décision d'un magistrat
Tu pense cher journaliste qu un milliardaire en Tunisie est innocent !!! Bain soit tu es stupide soir tu nous prend comme des stupide.
Toute personne dans ce pays est corrompu même ceux qui viennent juste de sortir de la mosquée.
MH
Monologues pathétiques
a posté le 22-01-2022 à 00:16
Cette présidence sous l'ère de KS (pour l'instant a duré 3 ans, puis elle continuera x temps) sera caractérisée par des monologues stériles sans aucune action concrète. Nous ne voyons rien venir, et rien de bon ne viendra. Parole de scout. Sinon, cela aurait été il y a longtemps. Les plus optimistes diront qu'il faut attendre. Mais plus vous espérez, plus vous aurez l'air con. Pour ma part, j'ai compris la supercherie au lendemain de son putsch.
okba
Pour être crédible il faut aller jusqu'au bout
a posté le 21-01-2022 à 21:17
Vous avez raison concernant le principe de non ingérence dans les affaires traitées par la justice et dans les décisions prises par les juges mais vous n'êtes pas sans savoir comment fonctionne la justice en Tunisie et particulièrement depuis 10 ans. Vous n'êtes pas sans savoir que nous ne sommes pas en Suisse ni en Allemagne ni en France ni aux USA... Pourquoi ne pas dire un seul mot de l'intégrité et de l'indépendance réelle des juges chez nous qui trainent des casseroles depuis des années au vu et au su de tout le monde. Quand on veut critiquer objectivement et dans un esprit de réformer et de corriger...il faut aller jusqu' au bout
mansour
11 années de de tromperies délibérées du pouvoir islamiste d'Ennahdha
a posté le 21-01-2022 à 20:14
le président Kais Said ne cherche pas à fonder sa légitimité par une collaboration politique avec une opposition dirigé par les pires destructeurs et corrompus les islamistes freres musulmans Rached Ghannouchi-Ennahdha et alliés mais plutôt sur sa capacité avec celle du gouvernement Bouden et le soutien de la majorité du peuple à fournir sécurité, liberté et développement au peuple tunisien
zozo Zohra
Quoi qu'il arrive, Quoi qu'il fasse
a posté le 21-01-2022 à 19:27
Le Président KS ou x ou y,
L'ingratitude, l'insatisfaction éternelles de certains sont maladives.

Rabi yojbrilkom
bouassida ma
hyper fan
a posté le 21-01-2022 à 18:32
Honnête, sérieux et bosseur, que demander de mieux? Je lui pardonne ses maladresses.
Warrior
@ bouassida mammouth .......................
a posté le à 11:32
encore une espèce qu'on croyait disparue ....................
AT
@bouassida ma: Bonsoir!
a posté le à 20:41
Vous dites vrai et j'ajoute qu´on doit doubler son salaire mensuel (60 000 Dinars) et écrire définitivement par décret présidentiel sa PRESIDENCE à VIE dans la constitution du très grand petit cou, qu´en dites vous Sakharounistes sur ce forum ?
Abidi
Comprendre
a posté le 21-01-2022 à 18:30
Et bien sûr mr vous êtes le génie qui est aux dessus de ces 3 catégories et du président et vous comprenez tout, vous connaissez tout et bien sûr Dieu vous a créé pour corriger les fautes des autres
Be zen
Comment vous dire . . .
a posté le 21-01-2022 à 18:19
Moi, j'ai été dans un premier temps heureux que KS ait pu chasser les incompétents corrompus islamistes.
J'ai ensuite espéré.
Beaucoup espéré.
J'ai attendu
Beaucoup attendu.
Et là, je commence sérieusement à désespérer.

Si j'ai un conseil à donner au président, je lui dirais de bien s'entourer de compétences, chacun dans son domaine et surtout de les laisser faire.
KS pourra, puisque cela l'obsède, continuer à chapeauter en traçant les grandes lignes à suivre et à définir la conduite à tenir, et il devrait surtout motiver ses équipes pour donner un nouveau souffle à l'économie, à l'éducation, au social, aux rapports entre les différents corps sociaux, à rétablir les règles du droit, tout en restant dans cadre légal.
Ghanmi
Pays fautu
a posté le à 01:16
Il faut au moins 30 a 40 ans avec une population allemande ou japonaise pour construire un pays.
Avec une population ignaurante, alphabétique, corrompue, profiteuse, hypocrite. Je pense jusqu'à yarja3 yassou3
EL OUAFI
Cher Be Zen
a posté le à 23:41
Non Be Zen, il ne faut jamais désespérer ! Je vous donne un exemple, dans la cuisine de chez nous un plat bien gourmet même si ces origines '?gyptiennes ! Mloukhia ça prend du temps pour la cuisson ! En définitive c'est un délicieux plat, je vous suggère d'en prendre l'exemple ! Kais Saied rencontre beaucoup d'embûches sur sa route, même ceux qui étaient contre Ennahda ils se sont associés avec les islamistes, ils ont fait un bloc ! Or patience,il y en faut beaucoup de patience, du sang sang-froid, il est entrain de s'attaquer aux gros pavés, il procède par éliminations, comme autrefois en mathématiques ! Pour résoudre ces équations, à plusieurs inconnus !
Avec la persévérance et méticuleusement.
Le pays est gangrené, un malade atteint par moult pathologies, par laquelle qu'il faut commencer ?
Malheureusement notre Tunisie est atteinte gravement atteinte, et de surcroît les acteurs politiques sont quasiment hors-jeu, ils brillent par leurs absences de lui venir en aide une classe politique aveugle, et aveuglé par la réalisation de leurs projets, le pays ce n'est pas leur problème !
Pour eux c'est la dernière et l'unique occasion pour l'éventuel moment propice pour sauvegarder leurs biens !
Cher Be Zen, il faut se battre comme le fait notre ami Houcine ,il leur répond tac au tac ! Bientôt les jours meilleurs, on chaa Allah.
Courage et soutien pour ce fils qui a OS'? oui il a OS'? qui pensait que ce jour viendra pour virer Ennahda et ses pare-chocs, et Klebs tounes ? C'est du miracle.
Bonne soirée à vous.
'?lu de la république française
les traîtres et les islamistes sont la pour détruire jamais pour construire
a posté le 21-01-2022 à 18:07
pour les insultes, elles ne sont que l'arme des faibles , les traîtres resteront toujours anonymes , les individus à plusieurs pseudos sont démasqués par les intellectuels ( les graphologues) pendant que le peuple des autres pays font des grandes études, les islamistes insultent leurs dirigeants voilà les points fort des traîtres et islamistes, normalement un musulman doit être respectueux et ils cherchent toujours les bons chemins pour tous , mais ces traîtres de l'islam sont forts pour détruire jamais pour construire
Hamza nouira
Ya Raouf...
a posté le 21-01-2022 à 17:36
Raouf se fait philosophe lol
sa7i7t Raouf... J'aime!
Rebel
DON QUICHOTTE
a posté le 21-01-2022 à 17:27
Lisez "DON QUICHOTTE " , ça va vous éclairer et amuser... Son portrait ressemble à quelqu'un médiatique très connu...
Houcine
Pas parce qu'il nous a débarrassé des islamistes.
a posté le 21-01-2022 à 17:26
Cette façon de présenter les choses souffre de traiter les faits selon un prisme réducteur.
Kais Saied s'attaque à des maux endémiques, les corruptions, les illégalismes, les passe-droits et toutes les maladies, c'est le mot qui convient, dont souffre le pays.
Or, il se trouve qu'une mouvance, l'islamisme, en a incarné les formes et pratiques les plus achevées.
Pire que du temps de Ben Ali défini dictateur par ceux qui ont installé une dictature totale puisqu'en sus de poursuivre dans la malfaisance, les vols, les rapides, ils ont corrompu les esprits qu'ils ont voulu régenter en prétendant faire le partage entre le bon croyant et celui qui ne l'est pas, le musulman, le vrai, et celui que le takfirisme devait pourchasser pour hérésie.
Pas un espace de la vie sociale et intime ne devait échapper à leur veille, ils étaient là norme, la règle, la vérité au point que leur gourou se répandait en formules creuses au nom de la religion faisant accroire en ses qualités de cheikh, lui qui se révéla un imposteur.
Des troupes entières étaient chargées d'applaudir à chaque sortie, et nul ne devait dire un mot alternatif.
Aujourd'hui, encore, des fantassins de petit calibre nous encombrent de leurs scories, convaincus de voir en nous que des soumis, des agents de je ne sais quelle puissance ou traîtres à leur culture et leur pays.
Tout cela n'est qu'un récit dont la vocation est de les justifier dans leur haine et rendre plausible leur allégeance à cet obscurantisme violent et terroriste.
Ce ne sont pas les personnes, même les plus vulgaires, qu'on combat. C'est leur vision du monde, leurs actes en même temps que leur propagande que nous n'acceptons pas.
Il suffit de regarder dans le rétroviseur pour avoir matière à illustrer cela. Comme chacun sait et a vécu. Nul besoin de ressasser la liste tant elle serait longue et toujours incomplète.
Regarder et écouter ce qu'ils continuent de dire, à défaut de le concrétiser, suffit à faire voir qu'en leur nature rien n'a changé.
Est ce que s'y opposer serait une erreur, une faute, un crime ?
Le Président a choisi d'y mettre un terme, et même si ses dures et ses décisions ne satisfont point à toutes nos attentes, on peut lui reconnaître d'ouvrir une séquence nouvelle marquée par une rupture avec tout ce que nous connûmes et vécûmes.
Le traiter de tous les noms définit davantage les auteurs des affabulations, des insultes, et leurs "diagnistics" ne sont que la projection sur sa personne de leurs propres tares.
Les questions politiques se traitent politiquement, et seul ce registre est nôtre pour en traiter.
EL OUAFI
@ Mr Houcine
a posté le à 00:02
J'ai lu votre commentaire trois fois ! C'est l'exemple et l'ultime commentaire qu'il faut ecrire pour démasquer
le réel visage des Nahdhaoui aobscurantistes.
Et ceux qui soutiennent Kais Saied qu'ils s'inspirent de ce commentaire-type que Mr Houcine nous l'offre et qu'on médite, longuement du réelle de la pathologie que notre chère Tunisie est atteinte.
Merci Monsieur Houcine infiniment.
Soussi
President
a posté le 21-01-2022 à 16:55
Mr Le President
Qui sont vos conseilles economiques a part les Ministres?
Vous avez ouvert plusieurs fronts sans avoir des experts dans la matiere Maintenant les contre attaques vont commencer preparez vous aux mauvaises langues
On sent que vous etes seule contre tous
Armez vous d experts sinon c est la debacle
Priere changer de tactique et surtout entourez vous d experts
Warrior
ask him to quit ..... NOW ..;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
a posté le 21-01-2022 à 16:32
this despotic dictator is not fit for the job.
PISS OFF !!
Be zen
war . . .
a posté le à 18:21
KS peut avoir TOUS les torts, il nous a au moins débarrassé de la racaille islamiste.
Tunisino
Santé mentale
a posté le 21-01-2022 à 16:31
Dans les entreprises sérieuses, il est même possible d'aller à examiner périodiquement la sante mentale des décideurs, en plus de la santé physique, sans parler des critères sévères de recrutement, et cela est tout à fait nécessaire pour qu'une entreprise puisse vivre et se développer, avec le minimum de risques et le maximum d'opportunités. Les décideurs ne sont que des pièces dans une machine bien conçu, l'entreprise, et doivent toujours être en un bon état fonctionnel. Sauf que les idéologues littéraires tunisiens sont d'un autre avis, il préfèrent laisser les sciences à cote et aller vers les développement philosophiques et juridiques malades, qui n'ont rien à voir avec les besoins réels des pauvres tunisiens, en pensant qu'ils ont le droit de mettre la Tunisie en danger tant qu'ils se sont débrouillés à s'accaparer du pouvoir. Ce ne sont pas les pauvres tunisiens qui sont à blâmer, mais ce sont les idéologues malades qui se sont présentés pour servir les tunisiens alors qu'ils sont incapables de le faire. Comme on a eu justice du traitre Ghannouchi, on aura aussi justice du malade Saied, ce qui inquiète sont les dégâts qui s'accumulent et accableront le présent et le futur des tunisiens.
Un citoyen
Tout ce qui reste c'est un pays en ruine
a posté le 21-01-2022 à 16:27
Ruine pas 11 ans de main mise du pays par les Islamistes, et qui maintenant nous chante la musique qu'ils preferent, la victimisation comme si ils etaient etranger au desordre qu'ils ont causes et qui n'ont montres aucun remords !
Que ce soit avec ou sans KS, l'issue ne fait aucun doute: l'effondrement de l'etat, ce que la secte aspirait depuis le debut de cette comedie qui aura sacrifie des generations de Tunisien/nnes...
Pauvre pays !
retraité
c'est très éxagéré
a posté le 21-01-2022 à 16:10
c'est trop exagéré de dire un professeur universitaire de droit constitutionnel ne comprend rien ni des chiffres ni des lettres il n'a que ses détracteurs qui les a évincé du pouvoir peuvent dire çà et ce n'est pas un journaliste en principe indépendant et qualifié qualifie le président de la république ne comprend rien ni aux chiffres et ni aux lettres au moins il a le mérite d'évincer les islamistes et leurs differents alliés du pouvoir et qui ont rendu le pays et son peuple appauvris très endettés manquant de tout et d'un avenir incertain .
DHEJ
Il est un président cartable...
a posté le à 17:18
Il se croit encore devant des étudiants!
momo
Une chance de cocu
a posté le 21-01-2022 à 16:06
Moi je fais partie de la 3 ème catégorie, favorable au 25 juillet, néanmoins très critique le 26 juillet et effondré aujourd'hui, je me rends compte qu'il avait une chance de cocu ,un boulevard devant lui pour réaliser une révolution culturelle ,mais son orgueil ,sa suffisance ont fait de lui un incompétent qui finira par le détruire et le pays dans son sillage ,quand je vois sa gestion de la justice, une cause nationale à mon avis c'est tout simplement catastrophique .
Oscar
Belle vérité.
a posté le 21-01-2022 à 15:25
C'est une façon de dire par qui il a été élu .
Yahiaoui Maher
Commentaire
a posté le 21-01-2022 à 15:24
Kaïs sais jouha tounis
Observateur
Mon dilemme personnel......
a posté le 21-01-2022 à 15:22
C'est exactement mon dilemme personnel: le pays a besoin de quelqu'un qui balaye et met tous ces réformes ratées en marche. Mais est ce KS est capable - et est ce qu'il comprend ce qu'il faut faire? Il ne perd aucun temps pour mettre n'importe quelle groupe contre lui. Tout cette histoire est très illogique - et j'ai vraiment peur pour ce pays. Il ne le desserve pas !
jilani
De la moquerie qui n'a pas de sens
a posté le 21-01-2022 à 15:19
En Suède ou Finlande, une ministre a été obligée de démissionner pour avoir acheter une barre de chocolat avec la carte bancaire du ministère. Et ce journaliste ose défendre les juges du CSM de s'octroyer des avantages et primes comme ils veulent. Même dans une société privée, ces avantages doivent être accordés par le conseil d'administration. Ce qui éprouvent de la sympathie pour KS continuent à la faire même s'ils ne sont pas tout à fait d'accord avec toutes ses décisions et savent que la tâche est très difficile. Parlement, UGTT, INLUCC, CSM et toutes ces institutions créées après 2011 sont corrompues et des lèches bottes du parti islamiste et de ghannouchi. KS a eu le courage de s'attaquer directement aux islamistes et non comme votre idole feu bce qui a mis les intérêts de sa famille et son fils débile avant les intérêts de son pays.
DHEJ
Mais le conseil d'administration c'est bien le...
a posté le à 17:20
Le Conseil Supérieur de la Magistrature.


C'est écrit noir sur blanc dans la constitution.
Warrior
what do you expect ? ............................
a posté le 21-01-2022 à 15:10
he is just a stubborn dictator.
that's all.
Abir
Il nous fatigue
a posté le 21-01-2022 à 15:08
Il dit ce qu'il ne fait pas , c'est certain mais aussi quant il échoue dans ses promesses de 25 juillet et pour satisfaire ses Facebookeurs , il se retourne contre X et Y en les accusant à tort et à raison! Ya Rabi farej 3la Tounes